2001, l'odyssée de l'Espace, le film de 1968Feu vert cinéma

2001, A Space Odyssey (1968)

Sorti aux USA le 3 avril 1968.
Sorti en Angleterre le 15 mai 1968.
Sorti en France le 27 septembre 1968.
Sorti en blu-ray américain le 23 octobre 2007 (multi-régions, version française incluse)
Sorti en blu-ray français le 12 décembre 2007 (multi-régions, édition identique à l'américaine).

De Stanley Kubrick (également scénariste). Avec Keir Dullea, Gary Lockwood, William Sylvester, Douglas Rain. D'après le scénario de Arthur C. Clarke, d'après sa nouvelle The Sentinel (La sentinelle).

L’aube de l’Humanité, une savane africaine. Des grands singes commencent leur journée par un repas de fourmis et de racines. Ils sont entourés de tamanoirs (genre de cochon sauvage à trompe) qui leur font concurrence. C’est alors qu’un jaguar commence lui aussi sa journée par un repas à base de grand singe. Plus tard, la troupe de singe vient s’abreuver à une mare boueuse. À cette occasion, plusieurs individus d’un autre groupe viennent les défier. S’en suit une cacophonie de cris discordants, agrémentés de gesticulations censés impressionnés l’autre groupe. La seconde troupe chasse finalement la première, et vient à son tour s’abreuver à la mare. La nuit vient et le jaguar la passe installé sur un grand zèbre qu’il a égorgé, tandis que les grands singes dorment blottis sous des rochers, ou veillent au cas où un nouveau danger se présenterait. Le matin, un premier singe réveille les autres : une dalle noire est plantée au milieu des rochers, juste devant eux. Les singes s’agitent alors comme face à un ennemi, puis l’un d’eux commence à toucher la dalle et tous se mettent à l’imiter. Plus tard, l’un d’entre eux va examiner longuement des ossements, puis prend un tibias et commence à frapper les côtes encore intactes du squelette, puis le crâne, faisant voler ceux-ci en éclats dans toutes les directions. Avec le même geste, il tue l’un des tamanoirs, puis il dévore sa chair avec le reste du groupe. Tandis que des chimpanzés s’interrogent encore sur l’utilité des tibias, le groupe de grands singes se retrouvent à nouveau confrontés à leurs ennemis lorsqu’ils viennent s’abreuver à la mare. Mais cette fois, l’un d’entre eux utilise le tibia pour tuer le plus hardis de l’autre groupe de grands singes, et ces derniers doivent fuir.

Beaucoup plus tard, l’Humanité a colonisé l’espace orbital et la Lune. Une navette spatiale emporte le docteur Floyd à son bord jusqu’à une station orbitale dont la seconde roue est encore en cours de construction. Il a rendez-vous avec avec un certain Miller de la sécurité de la station. Celui-ci arrive peu après que Floyd se soit présenté à la réception de la station. Ils passent un terminal d’identification par l’empreinte vocale. L’Américain Floyd doit se rendre sur la Lune. Son vol part dans 10 minutes. Miller veut l’emmener au restaurant, mais Floyd a quelques appels téléphonique à passer. Il entre dans une cabine et appelle sa maison au visiophone, mais n’arrive à obtenir que sa fille en bas-âge dont c’est l’anniversaire le lendemain et il lui confirme qu’il ne pourra y assister car il voyage beaucoup, mais il lui promet un beau cadeau à son retour. Puis Floyd retrouve Héléna, une connaissance russe dans la salle d’attente, accompagnée de son équipe et d’un certain Docteur Smyslov, alors que Miller l’attend toujours au restaurant. Ils échangent des banalités, puis Floyed leur demande où ils vont – ils rentrent sur Terre après avoir calibré une antenne. Puis les russes lui demandent en retour où il va, et il mentionne la base lunaire de Clavius, les russes deviennent curieux : selon eux, il règne un grand mystère sur ce qui se passe depuis deux semaines là-bas. Toutes les lignes téléphoniques sont censées être en panne. Floyd fait mine d’être étonné. Puis son amie Héléna lui apprend qu’une fusée russe demandant un atterrissage d’urgence sur Clavius, se l’est vue interdire, au mépris des conventions internationales. Floyd fait mine d’être choqué. Puis le Docteur Smyslov demande directement si une épidémie d’origine inconnue aurait éclatée sur Clavius. Floyd répond qu’il n’est pas autorisé à en discuter, et Smyslov s’inquiète de la possible extension de l’épidémie à l’une de leur base…

***