El Ministerio Del Tiempo (Le Ministère du Temps), la série de 2015 Feu vert télévision

El Ministerio Del Tempo S03E03: Tiempo de hechizos (2017)

Épisode précédent <> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur la série télévisée El Ministerio Del Tiempo (2015)

Diffusé en Espagne le 15 juin 2017 sur RTVE ES.
Annoncé en France et à l'international sur NETFLIX FR.

De Javier Olivares et Pablo Olivares, avec Aura Garrido, Nacho Fresneda, Hugo Silva.

Résumé à venir.

Le Ministère du Temps S03E03: Le Temps des sortilèges (2017)

Le Ministère du Temps S03E03: Le Temps des sortilèges (2017)

Le Ministère du Temps S03E03: Le Temps des sortilèges (2017)

Le Ministère du Temps S03E03: Le Temps des sortilèges (2017)

***

Donnez votre avis sur cet épisode en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

Le dernier survivant, le film de 1985 Feu orange cinéma

The Quiet Earth (1985)

Sorti aux USA le 18 octobre 1985.
Sorti en France le 4 juin 1986.

De Geoff Murphy ; sur un scénario de Bill Baer ; d'après le roman de Craig Harrison ; avec Bruno Lawrence, Alison Routledge, Pete Smith, Anzac Wallace, Norman Fletcher.

Pour adultes

Il est 6 heures 11. Un homme est étendu dans son lit. Les oiseaux chantent, le soleil se lève. 6 heures 12, un flash sanglant. L’homme – Zac Hobson – se redresse, regarde par la fenêtre – le soleil continue de se lever. Zac se lève, se regarde dans le miroir. Il ôte son badge d’identification qu’il avait gardé au cou. Allume la radio, sans résultat. Toujours 6 heures 12. Il rejoint son lit, s’assied en se drapant dans le drap. Tapote son réveil. Toujours 6 heures 12. Zac prend le téléphone, appelle un standard, personne ne répond. Il s’habille et monte dans sa voiture, quitte le Riverside Motel. S’arrête à une station-service pour faire le point, puis va sonner à la clochette sur le comptoir de la boutique – sans réponse. Zac fait alors le tour du garage et appelle – sans réponse. Il essaie alors une porte qui donne sur l’appartement et le découvre rempli de vapeur : c’est la cafetière oubliée sur le feu. L’homme retire la cafetière du feu.

En faisant le tour à l’extérieur, Zac trouve enfin une porte fermée à clé, celle des toilettes. Mais en regardant sous la porte, il découvre qu’il n’y a personne dedans. L’homme traverse alors la ville en klaxonnant – sans réponse. Il s’arrête devant un cottage, frappe à la porte, la fenêtre, sans réponse. Il entend quelque chose tomber à l’intérieur, appelle. Puis il finit par briser la vitre avec un pot. Entend l’eau couler, appelle sans succès, entre, découvre la cuisine inondée par une grosse fuite au plafond, et le bruit qu’il avait entendu venait de la vaisselle qui se brisait en tombant.

Zac coupe l’eau de la cuisine. Entre dans la chambre, trouve le lit défait, vide, avec un plateau de nourriture dessus. Il repart, fonce sur la route. Alors il aperçoit au dernier moment un camion-citerne en travers de la route, l’évite de justesse en dérapant. Il monte ensuite dans la cabine du camion, tente d’appeler quelqu’un par la radio CB, sans résultat. Zac arrive ensuite au milieu de la ville, déserte. Il monte sur une colline pour voir la situation de haut : il y a des incendie un peu partout. Il va aller voir l’un d’entre eux – une zone industrielle. Tout est détruit. Il aperçoit alors au milieu la carcasse d’un avion qui s’est écrasé. Il inspecte les sièges, dont les ceintures sont bouclées – aucune trace des passagers.

Zac se rend ensuite dans un centre de recherche de la société Texeco, avec une grande antenne parabolique, entre avec sa carte magnétique et va s’installer à un pupitre – il tente de contacter les capitales du monde entier, New-York, Tokyo, Brasilia… – sans aucun résultat. Il raccroche le combiné téléphonique et va voir de plus près un télescripteur : le dernier texte imprimé a été émis par la société pour lequel Zac travaille, Texdeco, et indique qu’ils ont procédé au lancement du projet Flashlight et les résultats suivront. Nous sommes le 5 juillet, il est 18h12, heure du méridien de Greenwhich.

Le pupitre continue de biper – aucun succès. Zac prend l’ascenseur, et se rend dans un autre niveau aux murs blancs et aux éclairages design. Il utilise une clé, et affiche sur un écran un message selon lequel le projet Flashlight a été complété. Zac va alors à un autre poste aux portes coulissantes dépolies, et découvre alors aux pupitres de la grille de contrôle, un autre homme en blouse blanche. Très heureux, Zac appelle l’homme « Perrin », et le touchant, il fait pivoter le fauteuil : Perrin est mort, les yeux ouverts, le visage bouffi... Le cadavre bascule sur un pupitre, déclenchant une alarme radiation, qui déclenche l’isolement du niveau. Comme la voix enregistrée de l’alarme annonce que les radiations ultraviolets atteignent un niveau obligeant à porter des vêtements protecteurs, Zac va alors chercher une bouteille d’Acetylène et d’oxygène.

Puis Zac s’abrite dans un vestiaire et allume son dictaphone : selon le message précédent selon lequel il avait découvert que les programmes que lui avait transmis le quartier général de la Linko étaient incomplets, et il en déduisait que la LinCo lui cachait des informations ; il ajoutait qu’il ne se sentait donc plus capable de travailler sur un tel projet, pas avec un potentiel de destruction aussi phénoménal… il ne lui reste donc plus qu’une seule ligne de conduite. Zac dicte alors un nouveau message : un, le projet Flashlight a dysfonctionné avec des conséquences désastreuses ; deux, il est la dernière personne qui reste sur la Terre ; trois, Perrin a été incinéré au poste de contrôle de la grille ; quatre, il est enfermé dans le laboratoire et a placé un dispositif explosif pour…

***

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

Starfix, le numéro 51 de août 1987Feu vert livre / BD

Starfix #51 (1987)

Sorti en France en 1987 - 80 pages, 22F.

Article en cours de rédaction.

***

Edito

Les films qui sortent à une date en rapport avec leur titre, de Frédéric Albert-Levy.

 

***

Actualité

Subway (sorti le 12 avril 1985)

***

Le classement Starfix des films du mois

Predator***

Raining In The Mountain*** (sortie le 19 août 1987)

Agent Trouble**

Vamp**

***

Star Wars, le classement Starfix des films du mois

Agent Trouble**

Angel Heart* / **

Arizona Junior *** / ****

L'arme fatale */**

Les Barbarians */**

Cherry 2000 *

Crocodile Dundee */**

Evil Dead 2 ** /***

Freddy 3 */**

Histoires fantastiques **

Indiana Jones et le temple maudit *** / ****

Mannequin

Le nom de la Rose ** / ***

James Bond : On ne vit que deux fois (reprise) *** / ****

James Bond : Opération tonnerre (reprise) ** /***

Predator ***

Raining in the Mountain **

Vamp **

 

***

Sorties prévues

Mercredi 5 août 1987

L'arme fatale

Mercredi 12 août 1987

Cherry 2000.

Mercredi 19 août 1987

Predator

Agent Trouble

Télévision

Splash

Dracula, Prince des ténèbres

Romulus et Remus

Avant-premières du mois

Prédator (16 août)

Têtes d'affiches

Vamp (29 juillet)

Vite vus

Hard To Be A God (en tournage)

Prince of Darkness

***

Dossiers

L'alien de liane en Liane : Predator le 19 août.

US Arnie

Richard Bohringer : Agent Trouble le 19 août.

En Fer et contre tous : Robocop de Paul Verhoven.

Séance très spéciale : sévices après Vamp

Y-a-t-il un pilote dans l'avion ? Christoper Reeves tourne Superman IV.

***

Fiches cinéma

Evil Dead 2 (8 juillet)

Vamp (29 juillet)

***

Publicité

Kid Creole and the Coconuts Tournée 1987 avec Skyrock et Malibu - 8 août à Orange... 22 août St jean de Luz et 15-16 septembre à Paris Zenith.

Starfix sur minitel - une cassette vidéo par jour à gagner - la boite à fiches cinéma, la reliure.

a-ha avec NRJ, le 5 août à Nîmes, le 6 à Fréjus... 12 à La Baule, nouveau single : The Living Daylights (BO James Bond)

***

Donnez votre avis sur ce numéro en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

2010 - L'année du premier contact (1984)  Feu orange cinéma

2010 (1984)
Titre français complet : 2010 - L'année du premier contact (L'odyssée continue).

Sorti aux USA le 7 décembre 1984.
Sorti en Angleterre le 5 mars 1985.
Sorti en France le 3 avril 1985.
Sorti en blu-ray américain le 7 avril 2009 (multi-régions, français inclus DD5.1, anglais Dolby True HD 5.1).
Sorti en blu-ray français le 7 octobre 2009.

De Peter Hyams (également scénariste) ; d'après le roman de Arthur C. Clarke ; avec Roy Scheider, John Lithgow, Helen Mirren, Bob Balaban, Keir Dullea, Douglas Rain, Elya Baskin, Saveliy Kramarov, Oleg Rudnik, Natasha Shneider.

Pour adultes et adolescents.

Le noir complet. Une voix déformée qui s’écrie : « Mon Dieu, c’est plein d’étoiles »

Un chantier sur la Lune. Au fond d’une fosse éclairée par des projecteurs, une dalle rectangulaire noire dressée, plantée dans le sable lunaire.

Contexte de la mission : Année 1999 ; le lieu : La Lune, la mer de la Tranquillité ; un objet noir, rectangulaire trouvé par une expédition américaine. Composition : inconnue ; origine : inconnue. Nom attribué : Monolithe de Tycho. Signal envoyé par le monolithe en direction de Jupiter. Raison : inconnue. Année 2001 ; le lieu : le voisinage de Jupiter ; l’astronef : USS Discovery ; l’équipage : Commander David Bowman ; copilote ; Frank Poole ; trois scientifiques en hibernation profonde à réveiller quand Discovery atteindra Jupiter. Circuit logique : Hal 9000.

État de la mission : comme l’astronef approchait les deux lunes majeures les plus proches Europa et Io, l’ordinateur Hal-9000 a dysfonctionné. L’équipage scientifique a été tué encore en hibernation quand Hal-9000 a coupé les systèmes de survie. Le copilote Frank Pool a été tué par Hal-9000 alors qu’il effectuait une sortie dans l’espace. Le Commandant David Bowman a débranché Hal 9000, puis a rencontré entre Jupiter et Io un objet identique au Monolithe de Tycho, sauf du point de vue de la taille : le monolithe proche de Jupiter fait deux kilomètres de long. Le commandant Bowman a alors quitté Discovery pour enquêter. Son dernier message transmis : « Mon Dieu, c’est plein d’étoiles… »

Analyse de la mission : Cause du dysfonctionnement de Hal-9000 : inconnue. Signification du dernier message de Bowman : inconnue. Position de Bowman : inconnue (présumé mort). Composition du second monolithe : inconnue. Position du second monolithe : point de La Grange entre Jupiter et Io. Fin du rapport de mission, renseigné par Heywood Floyd, siègeant au conseil national d’astronautique ; daté du 9 décembre 2001.

Le noir complet. La voix de Bowman répète : « Mon Dieu, c’est plein d’étoiles »

Le champ de radiotélescopes du Very Large Array (très grand réseau), Nouveau Mexique. Un homme un peu fort, dégarni et rougeaud arrive à pieds au bas d’un escalier de métal menant au mécanisme qui permet de déplacer l’une des antennes paraboliques et commente à l’intention de l’homme en short qui nettoie un des volants : sans tâche, de la bonne qualité, l’homme fera une bonne épouse pour quelqu’un ( !). Ayant attiré l’attention de l’homme en short, qui va à la rambarde, le gros homme demande si le technicien est bien le professeur Helmut Floyd. Floyd confirme et demande qui diable est le gros homme, qui se présente comme un certain Moisevitch (fils de Moïse…) et précise qu’il est là pour parler du problème de Floyd.

Floyd s’étonne et demande de quel problème Moisevitch parle. Celui-ci répond que Floyd était membre du conseil national d’Astronautique et qu’il n’est plus que professeur d’école. Et de demander si Floyd a eu le choix ? Floyd répond qu’il est recteur d’Université et que cela rapporte davantage. Moisevitch insiste : Floyd était responsable de la mission Discovery et ce fut un échec, pour lequel Floyd a été blâmé. Et Moisevitch demande si Floyd aime être professeur d’école. Floyd répond qu’il n’aime pas Moisevitch, qui répond qu’il a lu le rapport de Floyd sur ce qui est arrivé à la mission Discovery – il a laissé beaucoup de chose dans le vague. Floyd demande alors combien de temps cela a pris aux russes de voler son rapport, et Moisevitch répond le même temps que cela prend aux américains de voler les leurs.

Puis comme Moisevitch ne veut pas monter tout l’escalier de métal, à cause de son asthme, il propose que Floyd le rencontre à mi-chemin, ajoutant que Floyd n’a pas besoin d’être malin pour réaliser le risque que prend Moisevitch à venir le rencontrer en Amérique du Sud – et Moisevitch de faire allusion au ballet incessant des hélicoptères américains, qu’il compare à des frelons. Floyd répond que ce ne sont pas les américains qui ont commencé. Misevitch reprend : ils sont tous les deux des scientifiques – leurs gouvernements sont ennemis, pas eux. Floyd propose alors que Moisevitch lui dise de suite le fond de sa pensée. Moisevitch répond qu’il veut jouer à un jeu. Floyd répond qu’il n’en a pas le temps. Moisevitch répond qu’il s’agit du jeu de la Vérité : pendant deux minutes, il dira seulement la vérité, et Floyd aussi.

Floyd s’étonne à nouveau : seulement deux minutes ? Moisevitch répond : une minute et demie ; une minute et quart. Floyd répond au russe de commencer, et il commence : ils savent que les américains construisent le Discovery 2, pour revenir à Jupiter et trouver ce qui est arrivé à leur équipage, et examiner le monolithe le plus grand. Ils savent que les russes construisent le Alexei Leonov pour aller là-haut, eux aussi. Floyd remarque qu’il croyait que leur vaisseau s’appellerait le Titov. Moisevitch répond qu’ils ont changé le nom le mois dernier, car certains étaient tombés en défaveur – et que le Leonov arrivera à Jupiter un an avant les américains. Puis le russe reprend : son gouvernement pensent que leur vaisseau à eux doit arriver le premier, parce que cela fera joli à la une de la Pravda.

Floyd demande pourquoi Moisevitch lui dit tout cela. Le russe répond que c’est parce qu’il y a des choses qu’ils ont besoin de savoir : ce qui est arrivé à l’équipage américain pourrait leur arriver à eux ; ils ne savent rien du monolithe, et ils perdront du temps en essayant de réactiver Hal-9000. Floyd dispose des informations qui pourrait faire réussir leur mission. Ça ne dérangerait pas leur gouvernement d’emmener Floyd avec eux. Puis le russe demande à Floyd s’il a vérifié l’orbite du Discovery récemment, ce qui alarme Floyd. Moisevitch refuse alors d’en dire plus, arguant que Floyd saura quoi faire – et vérifications faites, Floyd apprend que le Discovery est poussé vers Io, ou écarté de Jupiter – et s’écrasera sur Io d’ici deux ans à deux ans et demi…

***

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***