US Magazine numéro 233, juin 1997 Feu rouge livre / BD

US Magazine #233 (juin 1997)

Sorti en kiosque le 5 ? juin 1997 - 130 pages (dont 100 pages de publicité), 3$50 / 29FF, top cher payé.

De (trop de publicités, pas encore trouvé l'ours, désolé)

***

Comme les chaînes de télévision d'aujourd'hui qui s'étonnent de perdre leur spectateur, US Magazine n'a qu'une seule raison d'exister, vous enfourner de la publicité en vous la faisant payer (cher) par-dessus le marché. Même les articles ne sont que de la publicité déguisée. Quant aux petites annonces et aux slogans souvent limite des publicités, elles donnent une idée claire de quel genre de personne fabrique ce genre de pseudo magazine.

***

Publi-édito

Page 55 !!! de Peter Travers : Spielberg contre-attaque, le titan du box-office fait chauffer l'été avec (Jurassic Parc) Le Monde perdu. Spielberg aura 50 ans le 18 septembre 1997.

***

Les films de l'été

(limité à la science-fiction)

Le monde perdu : Jurassic Park (23 mai 1997)

Batman & Robin (20 juin 1997)

Hercules (animé, 27 juin 1997)

Volte / face (27 juin 1997, Face Off - Face à face)

Titanic (2 juillet 1997)

Men In Black (2 juillet 1997)

Contact (11 juillet 1997)

George de la Jungle (18 juillet 1997)

Complots (25 juillet 1997, Conspiracy Theory)

***

Interviews

Julianne Moore

Brendan Fraser

Harrison Ford

Alicia Silverstone

Stallone

Tim Robbins

Bush

Juliette Binoche

 

***

Publicités

Revlon Revolutionary, le nouveau crayon à lèvre : un bout pour dessiner les contours, un bout pour les remplir.

Revlon Revolutionary, les couleurs de la mode maintenant - Gold Rush, vernis à ongles.

Calgon Brume de corps, six nouvelles senteurs fraîches - Calgon emporte-moi !

Chevrolet camaro convertible : ne préjugez pas que toutes les femmes veulent des diamants (elles se vendront aussi pour une voiture... donc préjugez qu'elles ont toutes des p.tes ?)

Adidas, des pieds que vous portez (comme des vêtements, atroce comme image, n'est-ce pas ?)

Kodak : il n'y a qu'une seule manière de charger un appareil photo Kodak Advantix, la manière facile. Et aujourd'hui il n'y en a plus du tout, tout le monde utilise son téléphone portable... ou un appareil photo numérique.

Finesse (laque ?) : des cheveux qui ont l'air si beau mérite une main (voire même deux, soyons fous !)

Eau de toilette Preferred Stock (bétail préféré ?), ce que les hommes préfèrent, une eau de toilette pour homme de la Maison Stetson.

Parfum exclamation (pour femme) : donnez votre avis sans prononcer un mot (sois belle et tais-toi ?)

Carte de crédit Discover (découvert autorisé) : donnez un avis personnel en achetant cette carte de crédit, une certaine Paula Poundstone (humoriste américaine) l'a fait.

Saturn, voiture japonaise de Yokohama : quand vous achetez une voiture au Japon, le vendeur prend le temps de mieux vous connaître... on échange des plaisanteries, on répond à des questions (pour les acheteurs qui n'ont pas d'amis).

Shampoing "naturels" Willow Lake : Venez au lac du saule et laissez la Terre materner vos cheveux...

Comedy Central Just Say I Do / Best Buy : gagnez un mariage parfait à Las Vegas (avec ou sans les zombies ?)

Rhum de Puerto Rico - les meilleurs Rhum viennent de Puerto Rico (Tout comme les meilleurs cirrhoses - et allez encore raconter aujourd'hui que le syndrome du foie gras vient seulement des sodas...)

Ford escort SX2, à partir de 12.995 dollars : optez pour l'imprévisibilité, avec la voiture qui vous attrapera (the car that will grab you), attrapez la vie par le volant - car vous n'avez pas intérêt à le lâcher ce volant, si votre voiture est effectivement imprévisible.

Cigarettes Virginia Slim : la vraie raison pour laquelle nous t'emmenons à la plage c'est pour avoir un endroit où ranger nos clés (est-ce qu'il parle de la bonne femme en maillot de bain jaune qui se penche en avant et ouvre la bouche ? Parce qu'en toute logique, le paquet de cigarette est plein). Parce que les cigarettes, c'est un truc de femmes et la fumée des femmes contient du monoxyde de carbone ? Gnn ?!?

Hercules le dessin animé (tiens, du cinéma dans un magazine de cinéma - surprenant !), à partir du vendredi 27 juin dans les cinémas, partout !

Ajoutez seulement du Bacardi (rhum blanc 40 degrés d'alcool, mais ce n'est pas précisé).

Drizz-Ease, produit pour défriser les cheveux : d'abord fait boucler, ensuite lisse en séchant lentement.

Nair, le soin total pour les cheveux dont vous ne voulez plus (Unwanted Hair - la tondeuse n'est apparemment pas fournie).

Anti-transpirant Nike : La sueur est votre corps qui a des fuites de carburant (et la pisse, c'est Fukushima ?).

Vous ne remarquerez jamais ceux qui utilisent Head And Shoulders (shampoing anti-pelliculaire), illlustré par une photo de chanteurs de Gospell noirs. Parce que les cheveux superbes n'ont pas droit aux pellicules (ce sont des perruques).

Allez, faut que tu essaies (always) Dri-weave - Serviette hygiénique, parce que les règles féminines ne sont que de l'humidité (Moisture). Est-ce comme les tampons, c'est bourré de pesticides mortels ? Alors faut vraiment que j'essaye !

Pantene Prov, c'est un balayage net, pour des cheveux si sains qu'ils brillent (même la nuit ?).

Reprochez ça à Tabu. Par ça ils veulent dire se faire troncher par un modèle nu qu'on a fait spécialement venir pour peindre son portrait à l'huile.

Walkman résistant à l'eau Sony : L'un protège votre crâne et votre cervelle, l'autre protège ce à quoi vous tenez vraiment (devinez lequel est indispensable).

Cigarette Misty Light & Sassy : souriez maintenant, mourez du cancer demain. Prix léger aussi, qu'ils disaient.

Gel Salon Selective : voyez à quel point vos cheveux peuvent être géniaux...

Vodka saveur orange Gordon : versez le sanglier ! (Gore, celui-là).

...Et encore plein de pub pour des alcools, des cigarettes, des voitures et des produits d'hygiène et de maquillage, plus des annonces pour "jouets personnels" (pas des collectors), clubs de rencontre, voyance et "produits sensuels".

***

Image Feu vert télévision

Daredevils Of The Red Circle S01E01: The Monstruous Plot (1939)
Traduction du titre français : Le complot monstrueux.

> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur le serial Les Trois Diables Rouges (1939)

Diffusé aux USA le 10 juin 1939 au cinéma.
Sorti en France en 1949 remonté en un films 90 minutes : Les trois diables rouges.
Diffusé en France l'été 1962 en feuilleton à la télévision (ORTF FR ?).
Sorti en France coffret 2DVD (DVD 1: 12 épisodes VOSTFR ; DVD 2 : Deux films VF).
Diffusé en France le 26 janvier 2002 à la télévision (format inconnu, chaine inconnue).
Sorti en blu-ray américain le 25 avril 2017 (probablement région A ; anglais non sous-titré seulement).

De William Witney et John English ; avec Charles Quigley, Herman Brix, David Sharpe, Carole Landis, Miles Mander, Charles Middleton.

Pour tout public.

La manchette d’un journal que le livreur jette avec adresse pile à côté de la bouteille de lait sur les marches d’un escalier : « on recherche un prisonnier échappé – avez-vous vu cet homme ? », avec la photo de police de face et de profil, le prisonnier portant le numéro 39013 – aka James Crowel. Un autre journal qui sert à emballer un sandwich : avec comme gros titre : « le filet est déployé pour attraper le prisonnier numéro 39013 », et la même photo, avec la légende « Prévenez la police si vous voyez cet homme ».

Puis une lourde charge d’explosif fait spectaculairement exploser le sommet d’une falaise, et le journal du soir titre que les propriétés de l’industriel Granville sont désormais ciblée par des attaques organisées par le prisonnier 39013, avec la même photo, accolé au portrait de Granville, un distingué gentleman grisonnant à moustache. Sous-titre : les efforts de la police pour arrêter le prisonnier ont échoué. Puis c’est un camion qui sort de route et explose encore en l’air, et un autre journal qui titre que la Police est incapable de protéger les entreprises de Granville – et ses actions chutent.

Landon, le chef de la police, qui lisait le journal, explique alors au maire que Crowel, le prisonnier 39013, s’est échappé après avoir purgé seulement quinze années de sa peine. Crowel, ou 39013 comme il a choisi de se faire appeler désormais – est fou à lier, selon Landon, voilà pourquoi il est impossible de prévoir ce qu’il fera ensuite. Mais le maire refuse cette excuse : si Crowel est fou, il doit être arrêté sur le champ, c’est tout. Landon répond que tout ce qui peut être fait est fait – c’est seulement que Crowel est introuvable. Le maire refuse également cette réponse : tout criminel est forcément retrouvé un jour – le maire veut que Crowel soit capturé, même s’il faut démolir entièrement la ville, brique après brique.

Et au même moment, Crowel est complimenté sur l’avancement de ses plans par son docteur, Malcom. Mais Crowel répond que la destruction de l’empire Granville est loin d’être achevée. Puis le criminel demande à son docteur de lui lire la liste des avoirs de Granville.

Le docteur déplie deux feuillets, qui contiennent une liste de propriétés immobilières dactylographiées ; les deux premières entrées de la liste – le barrage San Mateo (12 millions de dollars), et la mine Los Gatos (8 millions de dollars) sont déjà rayés. Les entrées suivantes sont le Parc d’attraction Granville (Deux millions), le tunnel sous-marin (10 millions), la raffinerie Tri-City (20 millions) et la flotte de navires commerciaux à vapeur (14 millions). Le docteur propose alors le parc d’attraction, et Crowel approuve : ce sera la cible suivante.

Or le Parc d’attraction Granville n’est autre que là où se produisent deux fois par jour les Têtes Brûlées du Cercle Rouge, un trio de cascadeurs : le premier, Tiny Dawnson, un grand blond musclé, tendra de la seule force de sa mâchoire, le câble qui maintiendra en l'air l'échelle de 80 pieds sur laquelle seront perchés ses deux camarades ; le second est Gene Towley, un champion du plongeon de haute altitude et également athlète versatile ; Gene Towley porte une torche, qu’il emporte en haut de l’échelle ; le troisième mais non le moindre est un champion de l’évasion, Bert Knowles – prisonnier d’une camisole de force et enchaîné, il sera hissé tout en haut de l’échelle de 80 pieds, tête en bas.

Gene allume la torche (qui doit brûler vingt minutes) au sommet de l’échelle tandis que Bert est hissé et se délivre au fur et à mesure de son ascension de sa camisole de force, tandis que Tiny tient bon en bas, une pièce de métal dans la bouche au bout du câble tendu qui retient l’échelle. Bert rejoint Gene au sommet de l’échelle, complètement libéré de sa camisole de force et de ses chaines, sous les acclamations de la foule en contrebas. Alors Gene récupère la torche et la jette dans le bassin circulaire en bas de l’échelle, sans remarquer que parmi la foule, un moustachu en costume trois pièces cravate et chapeau mou les observe et minute chaque étape du numéro.

Alors Gene annonce à Bert qu’il va plonger et que Bert n’a plus qu’à s’accrocher à son chapeau. Bert demande alors ce qu’il doit faire si Gene rate le bassin, et Gene répond que s’il rate le bassin, Bert aura l’air franchement ridicule. Et il fait le saut de l’ange – sans rater le bassin. Alors Bert descend, suspendu à sa chaine, le long de la corde que tend Tiny avec la pièce de métal dans sa mâchoire – et saute dans un filet. Tiny peut enfin lâcher la pièce de métal qu’il tenait entre ses mâchoires. Gene sort du bassin et le jeune frères de Gene, Sammy accourt pour lui tendre son peignoir, et rapidement ils sont rejoints dans leur vestiaire par Tiny et Bert, tandis que le bonimenteur rappelle au public qu’il y aura un nouveau numéro à 20 heures 30 le soir même.

Pendant ce temps, le moustachu qui les espionnait trouve un téléphone mural et appelle son patron, qui n’est autre que Crowel, le prisonnier 39013 – et fait son rapport : le prochain numéro des Têtes Brûlés est à 20 heures 30 et leur torche brûle 20 minutes – elle sera allumée au moment où elle atteindra le bassin. Crowel donne alors ses ordres : vider le bassin de son eau, le remplir de pétrole avant le début du second numéro.

Les trois diables rouges S01E01: Un complot monstrueux 1939

Les trois diables rouges S01E01: Un complot monstrueux 1939

Les trois diables rouges S01E01: Un complot monstrueux 1939

Les trois diables rouges S01E01: Un complot monstrueux 1939

Les trois diables rouges S01E01: Un complot monstrueux 1939

Les trois diables rouges S01E01: Un complot monstrueux 1939

***

Donnez votre avis sur cet épisode en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

Chroniques de la Science-Fiction Année 2016, Numéro 50

Chroniques de la Science-Fiction #2016-50 (2016)

Téléchargez ici l'exemplaire gratuit .pdf 19 pages A5 couleurs.

Numéro précédent <> Numéro suivant

Ici l'index de toutes les Chroniques de la Science-fiction de 2016

Sorti le 15 juin 2017 (première édition).

De David Sicé.

Les Chroniques sont une rubrique du fanzine l’Étoile étrange. Cette rubrique paraitra désormais séparément pour tenir le rythme hebdomadaire de l'actualité de la Science-fiction même si le numéro complet de l’Étoile étrange n'est pas bouclé. Les numéros ont vocation à sortir rétroactivement et par anticipation, et donc à être mis à jour quand l'activité n'est pas complètement couverte.

Au sommaire, l'actualité de la semaine du 19 décembre 2016, plus la critique Rogue One, Dernier train pour Busan, Highlander, Morgane, Lego Batman, The OA.

***

The Angry Red Planet, le film de 1959 Feu rouge cinéma

The Angry Red Planet (1959)
Traduction du titre original : La Planète Rouge-Colère.
Autres titres : Invasion of Mars ; Journey to Planet Four.

Attention, les photos promotionnelles du film ne correspondent pas à la réalité de l'image à l'écran : toutes les scènes sur Mars sont virées à l'orange et polarisée et non en couleur comme le reste du film.

Sorti aux USA le 23 novembre 1959.
Annoncé en blu-ray américain pour le 27 juin 2017.

De Ib Melchior (également scénariste) ; sur un scénario de Sidney W. Pink ; avec Gerald Mohr, Naura Hayden, Jack Kruschen, Les Tremayne, Paul Hahn, J. Edward McKinley, Tom Daly, Don Lamond.

Une photo en noir et blanc du Capitole à Washington DC. Un survol du Pentagone. Une voiture précédée d’une escorte de deux motards sirène hurlante qui s’arrête devant l’entrée du bâtiment. Des gradés et quelques civils d’âges murs prenant rapidement place autour d’une étroite table de conférence.

Le militaire – Le Major Général George Treegar – resté debout attend que tout le monde soit assis puis commence son discours : à trois heures du matin, ce matin-là, la fusée X1 d’exploration spatiale perdue depuis 61 jours vient d’être retrouvée à la dérive en orbite par l’observatoire de Mont Paramor. Toutes les tentatives de contacter par radio le vaisseau ont échoué et l’équipage est présumé mort. Le militaire rappelle que la X1 était présumée s’être écrasée sur Mars, mais que cela n’a donc pas été le cas ; il faut donc récupérer la fusée martienne et la ramener intacte sur Terre.

Un général attablé fait remarquer à George que c’est un ordre bien téméraire. George répond qu’il le sait mais que les données des instruments de bord de la fusée doivent être récupérées. Puis George demande au professeur Wiener ( ?) de leur donner une estimation de leurs chances de réussite, (là tout de suite sans calculette ni aucune données).

Sans surprise, le professeur répond que cela dépend de beaucoup de facteur, puis mentionne que le MR1 est équipé de nombreux systèmes de contrôles automatisés que l’on peut diriger à distance depuis la Terre. S’il reste suffisamment de carburant à bord, ils peuvent envoyer le vaisseau jusqu’à une base militaire de l’état du Nevada et atterrir en sécurité. Alors un autre général demande ce qui se passerait s’il y avait encore quelqu’un à bord. L’accélération de la réentrée serait alors dangereuse, voire fatale pour lui. Cela n’émeut pas George, qui ordonne qu’ils s’envolent immédiatement pour le Nevada. Les généraux se pointent donc dans le poste de contrôle de la base, ordonne un compte à rebours, et trente secondes plus tard ils entament la procédure d’enclenchement du téléguidage de la fusée, qui demande de pousser un seul bouton.

Les journaux de Wahington font le gros titre sur le retour possible de la fusée et la question de si l’équipage est encore vivant. La télévision pose à nouveau la question du carburant, comme s’il était impossible de lire la jauge alors que la base militaire peut très bien téléguider la fusée. Puis la télévision présente l’équipage disparu à travers un film d’actualité : le colonel pilote Thomas O’Bannion, la jolie zoologue doctoresse Iris « Irish » (l’irlandaise) Ryan, le barbichu professeur Théodore Gattel, concepteur de la fusée X1 et le chef-officier météo Sam Jacobs, expert en électronique et en radar.

The Angry Red Planet, le film de 1959

The Angry Red Planet, le film de 1959

The Angry Red Planet, le film de 1959

The Angry Red Planet, le film de 1959

The Angry Red Planet, le film de 1959

The Angry Red Planet, le film de 1959

***

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***