Le Pacte des loups, le blu-ray français de 2022Feu vert blu-ray / DVD

Le Pacte des loups (2001), le blu-ray français de 2022

Ici l'article de ce blog consacré au film Le Pacte des Loups de 2001.

Ici, l'article de ce blog consacré au coffret triple DVD ultimate de 2001.

Ici l'article de ce blog consacré au blu-ray français de 2008.

Sur le film : un excellent divertissement, film d'aventure à l'ambiance fantastique touchant plusieurs fois à l'horreur, beaucoup d'acteurs excellents et légendaires dans l'histoire du film fantastique français, beaucoup de choses à voir et un résultat généreux et excessif, jamais loin du kitsch. Par le niveau de sa production, les promesses tenues concernant le genre annoncé du film, le merveilleux et le spectaculaire, le Pacte des Loups augurait effectivement d'un nouvel âge d'or du cinéma français d'aventures et fantastiques, tué dans l’œuf par ceux qui tentèrent ensuite de vendre au même public les sempiternelles grosses daubes à la française. Cependant le Pacte des Loups n'atteint pas la perfection de nombreux films d'aventures et de SF français ou internationaux d'abord à cause de certaines lourdeurs, en particulier des dialogues, et du côté toc de la reconstitution de l'époque : aucun personnage (français) ne parle avec l'accent de sa région, les protagonistes semblent des clichés modernes plutôt qu'inspirés des personnages réels de l'époque dont les propos et les caractères ont pourtant été préservés. L'intention déclarée était de faire un film populaire, et l'objectif est atteint, mais le film supporte mal la revoyure malgré ses qualités fantastiques. Dans l'entretien en bonus, le réalisateur explique plutôt honnêtement le pourquoi du comment des défauts et des qualités du film.

Image : bonne 1080 / 24p 2.39:1 letterbox 16/9 colorimétrie légèrement virée vers le bleu. Ne correspond pas à mon expérience de la projection en salle à sa sortie. Détails fins jusqu'aux cils dans les plans bien éclairés qui ne sont pas confus. Il y a bien un progrès appréciable par rapport à l'édition DVD qui était au maximum de qualité de l'époque. Les premières scènes soit à cause de l'éclairage à la bougie, soit à cause de l'action rapide n'ont pas vraiment de détails fins et sur mon système ont des artefacts de mouvements qui ne peuvent, je crois, se corriger qu'avec un défilement d'images supérieur. En toute logique, l'édition 4K devrait améliorer cela. La mise a point à la source n'est pas toujours bonne, cf. scène du premier dîner, observez les coiffures, en particulier de la jeune première : pas de détail fin pour elle, tandis que les mèches des invités perruqués ou non sont très bien détaillés. Les mèches de la jeune première redeviennent finement détaillée quand elle est vue par le côté du héros à côté duquel elle est assise. Beaucoup de scènes suivantes, bien qu'augmentées en détails, ne sont pas plus lisibles (la scène de la chasse)

Son : DD True HD 7.1 48kHz. bon, enveloppant avec de bonnes basses et des effets sonores présents, dialogues clairs. Il m'a paru un peu au-dessus de l'édition triple DVD. Les instruments de musique sont impossible à localiser, les acteurs ne semblent pas parler dans la pièce où vous projetez le film. S'il y a bien des effets d'arrière plan, je ne suis pas arrivé à distinguer des effets directionnels : les voix viennent toujours de l'avant sans doute par souci de clarté, mais leur position centrale rend bizarrement car à l'image il est clair que les acteurs ou actrices ne sont pas tous au centre mais bien placés soit sur les côtés, soit au centre, voire dans le dos du spectateur. Dans la scène du bordel, il y a bien un cri qui semble venir d'un côté (droit) figurant une prostituée effrayée par les tatouages indiens hors de la chambre du héros, mais c'est tout. Même combat pour tous les effets sonores (les cloches dans la scène suivante de nuit, impossible que la même scène sonne de cette manière dans la réalité) ; la musique est clairement de la stéréo (de qualité) répartie sur plusieurs canaux latéraux et central et non en fonction des instruments. Les éléments ne semblent représentés que de manière stylisée et non localisé dans la sphère audio du spectateur, et même combat pour les pas, les sabots, les grincements de portes, les cris de loups ou autres bêtes et les échos. Ce sont a priori des problèmes du mixage original, pas de l'édition et la présentation sonore reste très agréable.

Bonus : bon. Deux commentaires audio du coffret triple DVD sont inclus accessibles via le menu section AUDIO (commentaires de 2001 de Christophe Gans le réalisateur et de Le Bihan et Cassel, deux acteurs principaux, ainsi que via la télécommande. pas encore visionnés entièrement ou pour comparer avec les autres éditions. Le coffret triple DVD était remarquablement généreux et vraiment très plaisants et informatifs à visionnés, d'autant que Gans rendait constamment à César et les acteurs avaient beaucoup d'humour. Ce blu-ray remastérisé n'a en guise de bonus que la bande-annonce originale remasterisée et une conversation de 1h28 entre Christophe Gans et Baptiste Thoret, il me semble inédite, colorimétrie bizarre légèrement décalée vers le rose ou le fuschia. Thoret semble avoir besoin de dire plus de choses que Gans et commence par monopoliser la parole, en faisant constamment les questions et les réponses. On voit alors Gans plus ou moins sourire alors qu'il entend tout simplement ce qu'il a dit lui-même dans d'autres interviews, en particulier celui sur youtube donné à l'occasion de la promotion de cette édition remasterisé. En trois minutes d'"interview", Gans n'a pas encore pu en caser une, tandis que Thoret est déjà à sa cinquième digression, passant sur le succès au box office, l'absence de mouvement lancé, les attentats des deux tours à New-York (qui ont eu lieu après la sortie du film, sous prétexte que le Pacte aurait pu être écrit différemment s'il avait été produit avant les attentats ??? rien à voir avec le film donc), l'amour du cinéma selon la définition de Thoret... et Thoret d'étaler sa culture comme on tartine, en balançant des noms plutôt que des œuvres de références, avant d'enfin fermer sa bouche. Quand il a enfin la parole, Gans tente de ramener à la réalité et à de l'inédit l'interview. Gans cite alors les vrais références du Pacte des Loups (Matrix, Cartouche, la Rage du Tigre etc.). L'entretien dure 1h28, vous pouvez facilement diviser par deux ce temps si vous devez zapper les questions. Ce que répond Gans est toujours intéressant et détaillé même s'il a toujours tendance à glisser des faits aux intentions.

En conclusion : oui, le blu-ray est visuellement bien meilleur, soniquement un peu meilleur que le coffret triple DVD. Je n'ai pas encore revu la précédente édition blu-ray qui mettait assez catastrophiquement à échelle l'image du transfert DVD pour comparer. Il n'y avait aucun bonus dans la première édition blu-ray. L'édition triple DVD du Pacte des Loups demeure un must à cause des bonus inégalés et passionnants qui n'ont pas été intégralement reportés sur la nouvelle édition HD mais les commentaires audio du réalisateur et des deux acteurs principaux y sont, accessible par le menu AUDIO ou directement par la télécommande.

***

Kung Fu Yoga, le blu-ray français de 2018 de chez ABFeu vert blu-ray / DVD

Kung Fu Yoga 2017, le blu-ray français de 2018 de chez AB.

Ici la page de ce blog consacrée au film Kung Fu Yoga 2017.

Ici la page de ce blog consacrée au blu-ray espagnol de 2017.

Sur le film : (très) bon. une aventure à la Tintin pour toute la famille, avec des héros très sympathiques, des cascades, du mystère, un humour inoffensif mais bon, de l'évasion au carrefour de l'Inde, de la Chine et de l'Arabie (moderne). Cela fait pacotille mais les messages sont bons avec une fin abrupte où la production semble être arrivée à court de budget et d'idée et se catapulte sur un numéro Bollywoodien de pure comédie, où tout est bien qui finit bien alors que cinq minutes avant, ce n'était pas du tout gagné ni envisageable en fait. Au total, une fois que l'on sait que c'est un pur divertissement jeunesse et non un récit d'aventure pur et dur, et que le film doit satisfaire la triple censure chinoise, hindoue et arabe, tout en convenant au public occidental, Kung Fu Yoga est une prouesse et mérite des applaudissements.

Image : 1080/24p, format 2:40 letterbox 16/9 (très) bonne. Supérieure au blu-ray espagnol, profondeur de champ remarquable. Sur un petit écran léger moirage sur le pull de montagne de Jackie Chan, mais cet artefact n'y sera probablement pas sur un grand écran. La séquence d'ouverture est de l'image de synthèse, mais les séquences suivantes sont je crois lissées à la source pour idéaliser davantage les personnages auquel il faut ajouter un maquillage gommant les imperfections des peaux, comme c'est l'usage dans les productions asiatiques, mais les détails fin HD y sont bien, jusqu'aux cils. Dans plusieurs scènes l'image m'a parue surexposée sur mon système (le glacier, plusieurs plans à Dubaï). Je souligne que les effets spéciaux passent mieux que dans d'autres éditions où l'image a pu être trop compressée, et il est probable que le niveau technologique du lecteur et de l'écran rendra la projection encore plus agréable.

Son : français DTS HD Master Audio 5.1 48kHz, également disponible en stéréo 2.0 - plus faible que l'original Mandarin, accessible depuis le pop-up menu mais pas directement via la télécommande ; version originale mandarin (anglais etc.) DTS. Il faut que je réécoute le blu-ray espagnol, mais il me semble que le son est supérieur au blu-ray espagnol aussi bien en français qu'en Mandarin.

Bonus : oui, il me semble de meilleure qualité, plus longs, différents du blu-ray espagnol - tournage, kung-fu, "bêtisier" etc. même format que le film mais qualité d'image inférieure que celle du film (varie selon le plan). Pas un vrai bêtisier mais un reportage réalisé comme les autres sur les maladresses du tournage : séquences très brèves interview, tournage, et ajout de texte censé être comique à l'image pour souligner certains détails. Il s'agit davantage de promotion que de vrais bonus, donc c'est bien de les avoir, mais ce n'est pas documentaire et très loin d'une approche cinéphile type critérion.

En conclusion : un blu-ray à petit prix d'une qualité supérieure au blu-ray espagnol. Mérite largement l'investissement si vous aimez les aventures à la Tintin, que vous pourrez regarder en famille. Félicitation à l'éditeur français : si le blu-ray ne s'efface pas d'ici quelques mois ou années, une excellente édition.

***

Chroniques de la Science-fiction du 26 décembre 2022

Chroniques de la Science-Fiction #2022-12-26 (2022)

Numéro précédent <> Numéro suivant.

Téléchargez ici l'exemplaire gratuit .pdf 49 pages A5 couleurs.

Ici bientôt l'index de toutes les Chroniques de la Science-fiction de 2022

Sorti le 1er janvier 2023 (première édition).

De David Sicé.

Les Chroniques sont une rubrique du fanzine l’Étoile étrange. Cette rubrique paraîtra désormais séparément pour tenir le rythme hebdomadaire de l'actualité de la Science-fiction même si le numéro complet de l’Étoile étrange n'est pas bouclé. Les numéros ont vocation à sortir rétroactivement et par anticipation, et donc à être mis à jour quand l'activité n'est pas complètement couverte.

Au sommaire, l'actualité de la semaine du 26 décembre 2022, plus les critiques de The Witcher, l'origine du sang = Blood Origin 2022, Kindred 2022 = liens de sang, Trésors perdus: Le secret de Montezuma = National Treasure: Edge Of History 2022, Les Autres = The Others 2001, The Hobbit = Bilbo le Hobbit 1937.

***

ImageFeu vert blu-ray / DVD

Halo, le blu-ray allemand (2022)

Ici la page amazon allemagne de ce blu-ray.

Ici la page de ce blog sur la série télévisée Halo.

Coffret 5 blu-rays allemand, lisible sur lecteur français, version française et sous-titres français inclus pour tous les épisodes et tous les bonus. Seulement 24 euros au moment où j'écris ce texte (je ne touche pas de commission).

Noter qu'il existe une édition 4K, et une édition anglaise HD et 4K (en vente séparément).
Je commence à peine le visionnage, mais la présentation de qualité, l'abondance des langues et des sous-titres.

Sur la série : une des très rares séries télévisées à respecter à la fois le spectateur, le genre du récit (space opéra militariste) et l'univers qu'elle adapte, contrairement à ce que racontaient les trolls professionnels et les bots au moment de la diffusion. Les bonus confirment que la production est bien au service des fans et du grand public et cherche à raconter de bonnes histoires, ce qui est le cas. Plus elle a disposé d'un budget suffisant et cela se voit à l'écran, et là encore c'est une exception en 2022 compte tenu qu'aussi bien pour les films que pour les séries, les studios tels que Disney / Marvel mentent aussi sur le budget réel de leurs productions, autant que sur leur taux d'audience et succès réel au box-office. Je revois les épisodes avec plaisir, ce qui est également exceptionnel pour tout ce qui a pu être diffusé ou sorti en 2023. Je n'ai pas joué aux jeux Halo mais visionné quelques cinématiques et vidéos parodiques, et les scènes d'actions et autres explorations extraterrestres sont totalement à la hauteur. A la pause, chaque image ressemble à un poster ou une page d'un album collector consacré au space opera, type les Batailles de l'Espace, ce qui indique encore une fois que nous avons affaire à une production qui veut bien faire, sait bien faire et a réellement la culture Science-fiction pour le faire.

Image : 1080/24p 16:9 letterbox 200:1. Bonne à très bonne, les détails fins y sont bien jusqu'aux cils, dans les plans où les effets ne risquent pas de les masquer. Avec seulement deux épisodes par disque blu-ray, la qualité devrait être maximum et sur de nombreux plans, elle semble l'être. Cependant sur une des premières scènes du premier épisode (course dans la forêt), il y a avec mon système de projection une sorte de scintillement et des échos légers (edit) qui n'apparaissent pas sur un écran de télévision HD plus grand. Mon expérience HD est conforme à celle du chroniqueur de blu-ray.com pour l'édition américaine de ce coffret.

Son : Anglais Dolby True HD 5.1 48kHz : immersif, très bon. Allemand, anglais original, espagnol, français, italien, tous les sous-titres avec en plus Danois, Suédois, Norvégien, Finlandais, Hollandais. Je n'ai pas encore pu écouter à pleine puissance pour juger du côté hyperréaliste ou de l'évolution de ma surdité suite à l'expérience audiophile. A volume très modéré, l'expérience est déjà très agréable, confortable et aucun problème à distinguer les dialogues. Cependant je n'ai pas eu encore l'impression que les acteurs étaient dans mon salon, je ne distingue pas clairement la position de chaque instrument dans les musiques orchestrales, la direction des effets sonores est plutôt claire, mais je n'ai pas encore eu l'impression d'être au maximum de ce que mon système de projection a déjà pu m'offrir comme dans la scène des météorites de Zathura, le générique orchestrale d'ouverture de Spider Man 2 édition américaine, Le Prestige édition américaine, Akira et Freedom, les éditions "hypersoniques" etc. Mon expérience du son est également conforme à celle du chroniqueur de blu-ray.com pour l'édition américaine de ce coffret.

Bonus : la jaquette annonce cinq heures de bonus, en cours de vision. Il y a un épisode de Halo Declassified (20 minutes) pour chaque épisode de la série qui combine interviews d'acteurs et de fans, présentations de l'univers, reportages (premier épisode sur l'entraînement physique de l'acteur principal, second épisode sur la première en présence des fans cosplayers). Il y a d'autres bonus plus traditionnels selon la jaquette mais je n'ai encore pu visionner que le premier disque sur les cinq.

En conclusion : il faut que je vois tout et tranquillement, mais pour l'instant, est un excellent investissement en matière de blu-ray SF, les bonus valent la peine d'être vus et l'ensemble des acteurs parlent avec une intelligence et un respect des spectateurs ou des fans, de l'univers, rarissimes en 2022. La série est également visible sur Paramount + en ce moment (essai "gratuit" d'une semaine ce qui laisse le temps de voir tous les épisodes), mais je n'ai pas encore eu le temps de comparer la qualité sur le même système de projection HD.

***