Dracula, le film de 1931Feu vert cinéma

Dracula (1931)

Sorti aux USA le 12 février 1931.
Sorti en France le 22 janvier 1932.

De Tod Browning ; sur un scénario de Hamilton Deane et John L. Balderston ; adapté de la pièce de théâtre de Garrett Fort, d'après le roman de Bram Stoker ; avec Bela Lugosi, Helen Chandler, David Manners, Dwight Frye, Edward Van Sloan, Herbert Bunston.

Pour adultes et adolescents.

Sur une route sinuant entre les pans déchiquetés des montagnes des Carpathes, une diligence tirée par quatre chevaux avance rapidement. Les passagers sont au nombre de cinq – deux hommes, deux femmes et une jeune fille portant des lunettes qui lit à haute voix son guide de voyage : entre les pics abrupts qui sourcillent baissés sur la passe de Borgo, on peut trouver des châteaux croulants d’un passé révolu.

Un cahot vide la jeune fille de son siège, que l’homme le plus âgé rattrape et remet à sa place. L’homme le plus jeune hèle alors le cocher, visible par une petite fenêtre à l’avant du fourgon : il l’a déjà dit, il faut rouler un peu moins vite. Alors l’homme le plus âgé, un grand moustachu, se tourne vers le plus jeune, roulant des grands yeux : absolument pas – ils doivent atteindre l’auberge avant le coucher du soleil. La chaperonne de la jeune fille, une dame âgée avec une fort embonpoint demande alors au moustachu pourquoi donc. Le moustachu répond que c’est la nuit de Walpurgis, la nuit du Diable, Nosferatu. Son épouse, assise à son côté, tente de le faire taire en posant la main sur la bouche de son mari, mais celui-ci retire la main et poursuit : cette nuit-même, les portes seront barricadées et ils prieront tous la Vierge ! Et le couple de se signer, yeux baissés.

Dans l’auberge justement, la femme de l’aubergiste prie en hongrois tandis que l’’aubergiste s’affaire à la cheminée et que leur fille guette l’arrivée de la diligence par la fenêtre. Soudain, la fille appelle le père : la diligence arrive. Elle va alors prendre le bébé dans le berceau au milieu de la grande pièce tandis que le père sort, talonnée par la mère qui remercie le ciel, et d’autres clients, qui manifestent également leur joie. Effectivement, soulevant un nuage de poussière, la diligence passe devant une grande croix dressée au bas de la colline voisine et descend la petite route jusqu’au portail de la cour de l’auberge, faisant fuir les oies. La diligence s’arrête devant la porte de l’auberge et le couple descend aussitôt serrer la main de l’aubergiste. Comme un domestique s’empresse de descendre les bagages, le jeune homme – un anglais nommé John Harker, en complet trois pièces, cravate rayée et canotier, lève sa canne pour leur demander de ne pas décharger ses bagages à lui : il compte poursuivre la route jusqu’à la passe de Borgo cette nuit-même.

Le domestique s’indigne en hongrois et le cocher l’approuve sur le même ton. L’aubergiste l’écoute, puis, tout sourire, vient trouver Harker et explique que le cocher a peur – la nuit de Walpurgis. Selon l’aubergiste, le cocher est un brave homme, et lui a demandé de demander à Harker s’il pouvait attendre à l’auberge et repartir au lever du Soleil. Harker répond qu’il est désolé, mais qu’une calèche l’attendra à la Passe de Borgo à minuit. L’aubergiste fronce des sourcils : la calèche de qui ? Harker répond comme une évidence : la calèche du comte Dracula. L’aubergiste répète le nom, horrifié, puis se tourne vers son épouse, qui se signe. L’aubergiste se retourne vers Harker et lui demande s’il se rend au Château Dracula, et Harker confirme, en toute innocence.

L’aubergiste se met à trembler comme une feuille : non, Harker ne doit pas aller là-bas ! L’aubergiste explique : eux, le peuple des montagnes, croient que dans le château, il y a des vampires – Dracula et ses épouses ; ils prennent la forme de loups et de chauve-souris, et quittent leurs cercueils à la nuit tombée – et se nourrissent du sang des vivants ! Harker soupire et objecte : tout cela n’est que superstitions, et il ne peut pas comprendre pourquoi… Harker est interrompu par le domestique qui pointe son bâton. L’aubergiste suit la direction et la pointe à son tour pour Harker : c’est le Soleil qui se couche ! Et de répéter à voix basse à Harker que lorsque le Soleil aura disparu, les vampires quitteront leurs cercueils ! Aussi Harker et l’aubergiste doivent-ils immédiatement s’abriter à l’intérieur de l’auberge…

Dracula, le film de 1931

Dracula, le film de 1931

Dracula, le film de 1931

***

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

La servante écarlate / The Handmaid's Tale (2017) Feu orange télévision

The Handmaid's Tale (2017)

Diffusé aux USA à partir du 26 avril 2017 sur HULU US.

De Bruce Miller ; d'après le roman de 1985 de Margaret Atwood ; avec Elisabeth Moss, Samira Wiley, Joseph Fiennes, Yvonne Strahovski.

Pour adultes ?

(roman) Suite à la pollution, les femmes capables d'enfanter sont devenues rares. Celles qui le peuvent sont désormais forcées de le faire dans une société organisée en castes dominée par une théocratie. Les USA sont désormais la République de Gilead où règne l'Apartheid et l'extermination des minorités religieuses et chacun doit porter le vêtement de sa caste.

***

Saison 1 (2017, 10 épisodes)

***

Donnez votre avis sur cette série télévisée en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

Chroniques de la Science-Fiction Année 2016, Numéro 25

Chroniques de la Science-Fiction #2016-25 (2016)

Téléchargez ici l'exemplaire gratuit .pdf 17 pages A5 couleurs.

Numéro précédent <> Numéro suivant

Sorti le 19 novembre 2016 (première édition).

De David Sicé.

Les Chroniques sont une rubrique du fanzine l’Étoile étrange. Cette rubrique paraitra désormais séparément pour tenir le rythme hebdomadaire de l'actualité de la Science-fiction même si le numéro complet de l’Étoile étrange n'est pas bouclé. Les numéros ont vocation à sortir rétroactivement et par anticipation, et donc à être mis à jour quand l'activité n'est pas complètement couverte.

Au sommaire, l'actualité de la semaine du 27 juin 2016, plus les critiques de Midnight Special, The Wave, Independence Day 2, Swiss Army Man, Enemy Mine, série télévisée, anime, La Planète sauvage, Wynonna Earp, The Leftovers.

***

Chroniques de la Science-Fiction Année 2016, Numéro 26

Chroniques de la Science-Fiction #2016-26 (2016)

Téléchargez ici l'exemplaire gratuit .pdf 21 pages A5 couleurs.

Numéro précédent <> Numéro suivant

Sorti le 27 novembre 2016 (première édition).

De David Sicé.

Les Chroniques sont une rubrique du fanzine l’Étoile étrange. Cette rubrique paraitra désormais séparément pour tenir le rythme hebdomadaire de l'actualité de la Science-fiction même si le numéro complet de l’Étoile étrange n'est pas bouclé. Les numéros ont vocation à sortir rétroactivement et par anticipation, et donc à être mis à jour quand l'activité n'est pas complètement couverte.

Au sommaire, l'actualité de la semaine du 27 juin 2016, plus les critiques de Orgueil et préjugés et Zombies, The Purge 3, Tarzan, Le Bon Gros Géant, Les Guerriers du Soleil, Attack On Titan, Twin Peaks.

***