Cosmos 1999, la série télévisée de 1975 Feu vert télévision

Space 1999 S01E17: War Games (1975)
Traduction du titre original :Jeux de guerre.

Épisode précédent <> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur la série Cosmos 1999 (1975)

Diffusé le 25 septembre 1975 sur ITV 1 UK.
Diffusé le 10 janvier 1976 sur TF1 FR.
Sorti en blu-ray anglais le 1er novembre 2010 chez Network (lisible en France, pas de version française ni de sous-titres français).

De Gerry Anderson et Sylvia Anderson ; réalisé par Charles Crichton sur un scénario de Christopher Penfold ; Avec Martin Landau, Barbara Bain, Barry Morse, Prentis Hancock, Zienia Merton, Anton Phillips, Nick Tate, Anthony Valentine, Isla Blair.

Pour adultes et adolescents.

Une planète couleur grenadine d'où fusent trois astronefs blancs aux museaux orangés. Dans le centre de contrôle de la base Alpha, une alarme se met à biper, tandis que le commandant John Koenig talonné par le professeur Bergman se précipitent, alarmés. Koenig demande d'où les astronefs proviennent. Sandra répond qu'il n'y a aucune trace d'eux sur le scanner longue portée. Koenig demande alors si la planète n'a toujours pas répondu. Paul Morrow lui répond qu'il n'y a rien du tout. Koenig veut que Morrow continue d'essayer de joindre quelqu'un.

C'est alors que le professeur Bergman identifie sur le grand écran de la salle de contrôle les trois astronefs : ce sont des Aigles de la neuvième génération, et Koenig le confirme, déconcerté. Mais à ses côtés, Alan Carter répond que ce sont des machines de guerre et en ce qui le concerne, cela lui suffit. Koenig lui donne alors la permission de décoller pour les arrêter, et lance l'alerte rouge. Paul diffuse alors le message suivant : "ceci est la Base Alpha, appelant sur toutes les fréquences, nous sommes des gens de la planète Terre, répondez s'il vous plaît..."

Dans le ciel noir au-dessus de la base lunaire, la planète couleur grenadine brille. De son bureau avec vue sur la salle de contrôle, Koenig annonce à la base entière : "Attention, des vaisseaux extraterrestres sont en approche. Leurs intentions ne sont pas connues. L'aigle Un les interceptera, l'aigle 2 se placera en renfort. Les équipes médicales, aux pas de tir, les unités de sauvetage prêtes à intervenir."

La plate-forme de décollage amène l'Aigle Un à la surface sur son pas de tir. Alan et son copilote s'installent dans le poste de pilotage et Alan annonce qu'il enclenche les moteurs principaux. L'aigle Un décolle du pas de tir éjectant par son ventre un nuage de fumée. L'aigle deux décolle à sa suite. Dans l'infirmerie, la doctoresse Elena Russel et son équipe préparent leurs matériel médical tandis que dans les haut-parleurs, Koenig annonce que la section technique et les pas de tirs sont la priorité numéro un et le centre médical la priorité numéro deux. Ce dernier doit se tenir prêt à recevoir les blessés. Puis Koenig ordonne d'activer les écrans de défense contre les météorites et de sceller les principales portes étanches.

Morrow signale à son commandant qu'il n'a toujours pas de réponse tandis que Kano précise que les astronefs extraterrestres approchent à une vitesse de 14,2. Koenig remarque que les astronefs extraterrestres sont presque deux fois plus rapide que leurs aigles. Et effectivement les extraterrestres sont désormais en orbite de la lune. Koenig ordonne à Alan de leur filer le train, Kano informe Koenig que Alan n'aura que trente secondes pour intervenir... Les Aigles ont verrouillé leur cible. Comme Koenig n'a encore rien dit, le professeur Bergman insiste : c'est une attaque. Plus que 10 secondes. Alan rappelle qu'il ne peut pas les retenir. Bergman insiste à nouveau : la base Alpha est complètement à découvert. Cinq secondes. Koenig donne enfin l'ordre d'ouvrir le feu, et chaque aigle émet un faisceau laser, qui détruit chacun des trois astronefs.

Koenig félicite Alan. Alan répond que c'était trop facile. Sandra annonce trois nouveaux astronefs en approche. Koenig souffle à Bergman que les voilà en guerre...

Cosmos 1999 S01E17: Ruses de guerre (1975)

Cosmos 1999 S01E17: Ruses de guerre (1975)

Cosmos 1999 S01E17: Ruses de guerre (1975)

Cosmos 1999 S01E17: Ruses de guerre (1975)

Cosmos 1999 S01E17: Ruses de guerre (1975)

Cosmos 1999 S01E17: Ruses de guerre (1975)

Cosmos 1999 S01E17: Ruses de guerre (1975)

Cosmos 1999 S01E17: Ruses de guerre (1975)

***

Cosmos 1999, la série télévisée de 1975Feu orange télévision

Space 1999 S01E16: End Of Eternity (1975)
Traduction du titre original : La fin de l'éternité.

Épisode précédent <> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur la série Cosmos 1999 (1975)

Diffusé le 18 novembre 1975 sur ITV 1 UK.
Diffusé le 17 janvier 1976 sur TF1 FR.
Sorti en blu-ray anglais le 1er novembre 2010 chez Network (lisible en France, pas de version française ni de sous-titres français).

De Gerry Anderson et Sylvia Anderson ; réalisé par Ray Austin sur un scénario de Johnny Byrney ; Avec Martin Landau, Barbara Bain, Barry Morse, Prentis Hancock, Zienia Merton, Anton Phillips, Nick Tate, Peter Bowles, Jim Smilie.

Pour adultes et adolescents.

Un astéroïde s'est mis en orbite de la Lune. Un Aigle est posé dessus et deux astronautes posent des charges explosives, tandis que dans le compartiment passagers, le professeur Bergman montre à Carter et au commandant Koenig les résultats de ses analyses sur une languette de papier. Pour Koenig, cela n'a aucun sens. Néanmoins, persiste Bergman, il y a bien une atmosphère à l'intérieur de l'astéroïde.

Un écran mural s'allume avec Paul Morrow qui annonce les derniers chiffres depuis le centre de contrôle de la base Alpha : ils sont à trois années lumières du plus proche système stellaire. Si l'astéroïde provenait de là-bas, pour couvrir une telle distance jusqu'à la Lune à sa vitesse actuelle, il aurait voyagé au minimum mille années durant.

Puis un bip et le chef de l'équipe des poseurs d'explosifs annonce qu'ils sont prêts. Comme sur un autre écran, l'un des deux artificiers spatiaux annoncent que les charges sont en position, Koenig donne l'ordre de déclencher l'explosion. Et un pan de roche explose, laissant effectivement échapper les gaz d'une atmosphère intérieur, révélant une porte aux motifs géométriques. Bergman propose alors d'aller jeter un coup d’œil sur place, et voilà Koenig, Bergman et un troisième astronaute qui bondissent gracieusement au milieu des débris et dans les fumées jusqu'à l'entrée extraterrestre, que Bergman déverrouille apparemment en un tournemain. Comme quoi, il suffisait de frapper.

Au total ils sont cinq à se masser dans le couloir rocheux défendu par une porte coulissante orange. Celle-ci refermée, un sifflement se fait entendre et Victor Bergman en déduit qu'ils sont dans un sas, que leur explosion n'aura pas le moins du monde endommagé. Après avoir manipulé quelques molettes de gros spectromètre, Bergman annonce que l'atmosphère est respirable et pourrait faire survivre d'autres formes de vie. D'un seul homme, les cinq explorateurs soulèvent la visière de leur casque sans attendre une analyse bactériologique ou électro-magnétique.

Phaseur au poing, Koenig prend prévisiblement la tête et fait signe aux autres de le talonner : l'important en cas de piège est en effet de rester grouper. Bergman, qui pourtant teste l'évolution de l'atmosphère est le dernier de la file. Une autre porte apparaît au bout d'un corridor, éclairée par un spot. Mais celle-ci, Bergman n'arrive pas à la déverrouiller, alors bien qu'ignorant totalement ce qui se trouve derrière, Koenig tente de la forcer en tirant dessus, ayant cependant conseiller à tous de refermer la visière de leurs casques. Le phaseur n'ayant causé aucun dommage, alors Koenig réclame davantage d'explosifs.

Et comme il s'éloigne, la porte explose, projetant en arrière un certain Baxter qui s'était approché pour l'examiner plus près. Sans nouvelle analyse de l'air, tout le monde relève sa visière et s'engouffre par le passage, découvrant une exposition de peinture représentant des visages hurlants et torturés. Et sous une peinture et une partie de la voûte effondré, il y a une main gantée éclaboussée de sang, dont les doigts bougent lentement.

Cosmos 1999 S01E16: Au bout de l’Éternité (1975)

Cosmos 1999 S01E16: Au bout de l’Éternité (1975)

Cosmos 1999 S01E16: Au bout de l’Éternité (1975)

Cosmos 1999 S01E16: Au bout de l’Éternité (1975)

Cosmos 1999 S01E16: Au bout de l’Éternité (1975)

Cosmos 1999 S01E16: Au bout de l’Éternité (1975)

***

Chroniques de la Science-fiction du 12 décembre 2022

Chroniques de la Science-Fiction #2022-12-12 (2022)

Numéro précédent <> Numéro suivant.

Téléchargez ici l'exemplaire gratuit .pdf 60 pages A5 couleurs.

Ici bientôt l'index de toutes les Chroniques de la Science-fiction de 2022

Sorti le 3 décembre 2022 (première édition).

De David Sicé.

Les Chroniques sont une rubrique du fanzine l’Étoile étrange. Cette rubrique paraîtra désormais séparément pour tenir le rythme hebdomadaire de l'actualité de la Science-fiction même si le numéro complet de l’Étoile étrange n'est pas bouclé. Les numéros ont vocation à sortir rétroactivement et par anticipation, et donc à être mis à jour quand l'activité n'est pas complètement couverte.

Au sommaire, l'actualité de la semaine du 12 décembre 2022, plus les critiques du Les gardiens de la Galaxie spécial fête = Guardians Of The Galaxy Holiday Special 2022, Sans filtre = Triangle of Sadness 2022, Rendez-vous hier = Meet Cute 2022, Willow 2022, Achoura 2020, Le cœur du guerrier = El corazon del guerrero 2000, Batteries Not Included = Miracle sur la huitième rue, Miracle sur la 8e rue 1987, Akira 1988, L'invention de Hugo Cabret 2007.

***

M3gan, Megan, le film de 2022Feu orange cinéma

Megan (2022)
Autre titre : M3gan.

Ne pas confondre avec Megan le film de 2020 ou Megan le film de 2022.

Annoncé en France le 28 décembre 2022.
Annoncé aux USA le 6 janvier 2023.

De Gerard Johnstone, sur un scénario de Akela Cooper et James Wan ; avec Allison Williams, Violet McGraw, Jenna Davis, Amie Donald, Ronny Chieng, Brian Jordan Alvarez.

Pour adultes.

(satire horrifique) (chanté par une voix de très jeune fille) « J’avais une chienne, c’était ma seule amie. Mais elle a vieilli et puis elle est morte, maintenant je suis seule à nouveau… » Sur la tombe encore fraîche et fleurie, le père rejoint sa très jeune fille : « Hé, ma douce ! J’ai quelque chose qui te remontera le moral... » (chanté par un chœur de jeunes femmes) « Ronron-à-jamais, c’est comme des vrais animaux, qui vivent plus longtemps que nous » (crié par un homme enthousiaste possiblement sous cocaïne) « Sauf que quand tu leur parles, ils te répondent pour de vrai ! »

Gemma, la cybernéticienne qui a déjà créé une sorte de Tamagoshi capable de répondre stupidement à des enfants, hérite de la garde de Kathy , sa nièce après que ses parents aient été tués dans une collision frontale alors qu’ils avaient stoppé leur voiture « intelligente » faute de visibilité et après plusieurs cahots inquiétants. La très jeune fille était à l’arrière alors, et avait eu le réflexe à la dernière minute de mettre sa ceinture de sécurité et jouait avec la dernière création de Gemma.

Or, il se trouve que Gemma travaillait contre l’avis de son patron à une poupée humanoïde capable d’avoir de bien meilleures conversations. Son patron réclamait une version moins coûteuse du Ronron-à-jamais parce que la concurrence vient d’en sortir une et les écrasent. Le patron découvre le laboratoire discret de Gemma, et la présentation se passe très mal. 

Dans le même temps, Gemma se croit incapable de s’occuper de sa fille et lorsque l’assistante sociale la visite pour l’aider, elle constate que Kathy n’a aucun jouet et que Gemma n’est pas capable de renvoyer une balle envoyée par Kathy parce que selon elle, on ne joue pas avec l’objet de cette manière.

La veille d’avoir à présenter la version moins coûteuse mais plus amusante de Ronron et que Gemma travaille tard le soir, Kathy vient lui montrer le dessin de son propre prototype de jouet amusant à plusieurs têtes monstrueuses. Comme Gemma présente son propre projet, Kathy semble ennuyée. Mais l’attention de la jeune fille est attirée par un robot non humanoïde qui se contrôle à distance, et une fois le robot chaussé de lunettes pour lui faire un visage, Kathy est enthousiaste : si elle en avait un, elle ne voudrait plus jamais d’autres jouets.

Le lendemain, Gemma se précipite à son laboratoire, rhabille d’une enveloppe de poupée à taille humaine, l’armature d’un robot identique de la bonne taille, controlé par son intelligence artificiel. Et au moment où le patron ulcéré débarque, la poupée androïde est présentée à dans une salle d’observation ressemblant à une chambre d’enfant. Et cette fois, la démonstration est éblouissante. Le patron autorise alors la poursuite mais Gemma s’assure que Megan ait suffisamment appris du comportement Kathy avant de la présenter au public.

M3gan, Megan, le film de 2022

M3gan, Megan, le film de 2022

M3gan, Megan, le film de 2022

M3gan, Megan, le film de 2022

M3gan, Megan, le film de 2022

M3gan, Megan, le film de 2022

***