Thunderbirds Are Go, la saison 2 de 2016 de la série animée de 2015 Feu vert télévision

Thunderbirds Are Go S02E18: Granma Tourismo (2017)

Épisode précédent <> Épisode suivant

Ici l'article de ce blog sur la série Thunderbirds Are Go (2015)

Diffusé en Angleterre sur ITV UK le 28 octobre 2017.

De Rob Hoegee ; d'après la série télévisée de Gerry et Sylvia Anderson ; avec Rosamund Pike,Thomas Brodie-Sangster, David Menkin, Rasmus Hardiker, David Graham, Sandra Dickinson, Kayvan Novak, Andres Williams, Angel Coulby ; effets spéciaux, images de synthèses et maquette de Weta Workshop.

Pour tout public.

Trois clacs d’interrupteurs impressionnant et le Pod A, un petit véhicule auxiliaire jaune vif du Thunderbird 2, est attrapé par les bras robots, qui lui ajoutent un monte-charge et des roues – tout cela sous les yeux de Virgil Tracy. Dans l’interphone, John, son frère, s’inquiète depuis la station spatiale Thunderbird 5 : est-ce que Virgil est tout à fait prêt pour la mission du jour. Plus grave qu’à son habitude, Virgil répond que tout est A-OK.

Mais John insiste : est-ce que Virgil est certain de ne pas avoir besoin de renforts ? Virgil confirme : la situation est sous contrôle. À bord de Thunderbird 5, John remarque lugubrement que son grand-frère est plus brave que lui. Devant les yeux de John, les symboles représentant chacun des véhicules d’intervention de la Sécurité Internationale sont disposés en cercle autour du symbole du Thunderbird 2.

En bas sur la Terre, dans les hangars de l’île Tracy, John escalade lestement le Pod A et s’installe dans le fauteuil de pilotage de l’engin. Il démarre et lance que le Cargo Pod est lancé – et effectivement, le Pod A descend de la soute du Thunderbird 5, posé sur le parking d’un... supermarché : une fois garé à l’entrée, Virgil se retourne vers son chef de mission, qui sourit depuis l’entrée de la soute – Grand-Mère Tracy...

Alors celle-ci sourit largement, et lance enthousiaste qu’il est temps de faire des emplettes ! Faussement convaincu, Virgil s’extasie depuis le Pod A : ça va être génial !!! Et sa grand-mère de dérouler sa liste d’emplette, incluant queues de billard, gâteau aux pommes, bagels, presse-citron, oreiller, un spray antirouille, et des câbles de réserves.

Le supermarché est en fait un vaste hangar aux larges allées dans lesquelles le Cargo-Pod de Virgil s’engage sans hésitation, tandis que Grand-mère Tracy donne ses ordres : qu’il attrape l’un de ces gels super-brillant fixant pour Scottie! Et Virgil actionne le bras-robot de son véhicule, qui attrape le carton marqué d’un logo en haut d’une étagère, et le dépose sur le monte-charge arrière – tandis qu’installée dans le fauteuil derrière Virgil, Grand-mère Tracy commente : elle n’a jamais vu un garçon passer autant de temps à peigner ses cheveux !

Virgil répond joyeusement qu’il est vrai que Scottie aime ses cheveux super-brillants. Ce à quoi sa grand-mère répond de ne pas oublier le TP, et Virgil stoppe brutalement le Cargo-Pod pour attraper le carton en question avec le bras-robot. Viril remarque alors qu’il pense qu’ils ont récupérer tout ce qu’il fallait dans cette allée, et que le rayon électrique est droit devant. Mais Grand-Mère Tracy lève l’index avec un grand sourire : « Détour ! »

Virgil, penaud, doit alors changer complètement de direction, et déposer sa grand-mère au rayon vêtements pour dame ; où elle s’est mise en tête de choisir un nouveau survêtement mauve – et de chercher longuement dans un manège de survêtements tous strictement identiques.

Virgil fait alors remarquer à Grand-mère Tracy qu’ils sont là pour refaire les stocks de l’île Tracy. Sa grand-mère lui répond qu’elle le conçoit, mais que cela ne veut pas dire qu’elle n’ait pas droit à prendre un peu de temps pour elle. Toujours de bonne humeur, Virgil répond que c’est d’accord, mais que sa grand-mère s’assure de laisser un peu de place dans la soute pour la nourriture...

C’est alors que l’hologramme de John se matérialise au-dessus du tableau de bord de Virgil : ils ont un problème – dans le Sahara Occidental en Afrique, un glissement de terrain massif dans une carrière de granit à l’extérieur de Smara ; John capte des rapports selon lesquels des travailleurs seraient pris au piège...

Thunderbirds Are Go S02E18: Les courses de Grand-Mère (2017)

Thunderbirds Are Go S02E18: Les courses de Grand-Mère (2017)

Thunderbirds Are Go S02E18: Les courses de Grand-Mère (2017)

Thunderbirds Are Go S02E18: Les courses de Grand-Mère (2017)

Thunderbirds Are Go S02E18: Les courses de Grand-Mère (2017)

Thunderbirds Are Go S02E18: Les courses de Grand-Mère (2017)

***

Donnez votre avis sur cet épisode en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

Philip K. Dick's Electric Dreams, la série télévisée de 2017 Feu vert télévision

Philip K. Dick's Electric Dreams S01E06: Human Is (2017)

Épisode précédent <> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur la série Philip K. Dick's Electric Dreams (2017)

Diffusé en Angleterre le 29 octobre 2017 sur CHANNEL 4 UK.
Annoncé aux USA sur STAN US, puis AMAZON PRIME US.

De Ronald D. Moore et Michael Dinner ; réalisé par Francesca Gregorini ; scénario de Jessica Mecklenburg, d'après la nouvelle Human Is (1955) de Philip K. Dick ; avec Bryan Cranston, Essie Davis, Liam Cunningham, Gumuliauskas Vaclovas, Ruth Bradley, Ronan Vibert, Bern Collaço, Dilyana Bouklieva, Khalid Abdalla, Gintare Beinoraviciute, Juke Hardy, Ralph Alexander,Rene Costa, Dean Ashton, Nathalie Armin.

Pour adultes et adolescents

La Terre, ou plutôt, Terra, 2540. Les triples dômes couronnent la falaise dans laquelle est creusée la cité troglodyte, dont les terrasses de béton hérissent le versant. Il est censé faire nuit, mais la pollution de l’atmosphère est telle que l’on ne distingue aucune étoile et la lumière de l’horizon se diffuse en une clarté opalescente.

Sous l'un des dômes, le Colonel Silas achève son discours : il prétend profiter de l’occasion pour renouveler publiquement son serment de loyauté à l’Etat. L’homme prétend se sentir humble devant la tradition militaire ancestrale de leur grande planète Terra, et dédier son prix à ses soldats, dont deux ont donné encore récemment leur vie sur la planète Rexor IV, et c’est donc en leur honneur qu’il accepte cette récompense.

Dans le public, en robe de soirée, Vera, l’épouse de Silas sourit, figée, et applaudit comme le reste du public, composé de gradés et de leurs épouses respectives, toutes en robe de soirée noire – et de quelques uniformes bleu ciel.
Véra vient ensuite faire une bise sur la joue à son mari que le général Olin vient féliciter, puis ce dernier déclare à Véra qu’elle doit être fière, et elle confirme : Silas est la personne que tout le monde ici souhaite devenir – un courageux et inflexible meneur.

Le général Olin ajoute cependant que selon le dicton, derrière tout homme à succès, il y a une femme d’envergure, et dans le cas de Véra, une femme plutôt formidable : sa vivacité d’esprit au cours de cette mission a sauvé un grand nombre d’entre eux d’une mort certaine – et l’honneur lui revient aussi bien à elle qu’à son mari.

Confuse, Véra remercie le général qui s’en va, tandis que Silas considère son épouse sinistrement. Réalisant le regard de son mari, Véra perd la plus grande partie de son sourire. Ils rentrent chez eux, suivant le dédale de béton éclairé par les lampes murales, à peine égayé par quelques plantes vertes.

Véra suit son mari à deux pas, et Silas déclare enfin qu’il a toujours su que le général Olin était jaloux – si méprisable : il fallait qu’Olin rabaisse Silas devant tout le monde. Silas ouvre la porte de leur appartement d’une pression de la paume de la main sur le disque lumineux sur le côté du porche et ils entrent chez eux.

Véra objecte en soupirant : elle doute sérieusement que le général ait voulu rabaisser son mari. Mais Silas se détourne : le soir d’entre tous les soirs où il recevait les honneurs d’une vie. Véra tente de rattraper son mari : elle pense au contraire que le général faisait preuve de gentillesse.

Silas s’arrête et toise son épouse, étonné : de gentillesse ? Véra confirme : oui, de gentillesse envers elle. Puis Véra déclare qu’elle est épuisée et va se coucher. Alors son mari la retient par le poignet, serrant très fort : il demande alors à Véra si les oreilles de celle-ci sifflent la nuit.

Véra ne comprend pas. Silas s’avance et la pousse contre le mur et insiste : quand elle s’étend pour dormir, est-ce qu’elle voit ses camarades au sol autour d’elle en train d’expirer, juste sous ses yeux ? Véra proteste : bien sûr que non ! Silas insiste encore : est-ce que Véra est ressortie à la recherche de ses deux derniers soldats, et les a à moitié traîné, à moitié porté pour les ramener à l’astronef ? Véra répond que non, mais ce n’est vraiment pas... la question ? complète Silas. Véra corrige : ce n’est pas juste.

Mais Silas ne l’écoute pas et rétorque que c’est la question qui importait pour les familles des soldats tués. Et de demander à son épouse si c’est elle qui a ensuite piloté l’astronef tout le chemin du retour à Terra ? Véra répond bien sûr que non. Et Silas insiste à nouveau : bien sûr que non, parce que si elle avait été à bord, il s’en serait souvenu, n’est-ce pas.

Et attrapant la mâchoire de Véra pour la forcer à accepter son baiser, Silas l’embrasse sur la bouche – et s’en va dans sa propre chambre, refermant la porte derrière lui, et abandonnant Véra, tremblante et dégoûtée. Véra traverse alors l’appartement dans la pénombre, referme la porte de la chambre derrière elle, attrape un respirateur et s’assoit sur son lit respirant avec difficulté, sanglotant.

Le lendemain, Silas retrouve Véra en uniforme bleu dans leur cuisine, avec vue sur les falaises et les montagnes noyées de brume bleuâtre. Véra s’étonne : son mari s’est levé tôt. Son mari ne répond rien et se fait son café. Alors le badge de Véra tinte, Silas demande ce qui se passe et celle-ci explique que le général Olin vient de convoquer une réunion d’urgence : vu la pression atmosphérique, ils ne leur reste plus qu’un peu moins de cinq mois de réserve d’air respirable... Silas répond qu’ils doivent donc retourner sur Rexor IV. Véra secoue la tête : ils devraient plutôt essayer d’exploiter les ressources d’une planète qui ne soit pas habitée : il est naturel que les gens de Rexor défendent leur planète !

Silas interrompt son épouse : les Rexoriens ne sont pas des gens : c’est une espèce vicieuse, froids, qui refusent tout compromis ! Véra hausse le ton : ils respectent l’Hydran (l’eau ?) ce qui indique qu’ils sont des êtres intelligents : si Terra s’empare des ressources de leur planète, Terra les forcera à subir le même sort que Terra subit aujourd’hui !

Silas rétorque : Terra se meurt ; c’est à Terra d’attaquer pendant qu’elle le peut encore. Véra accuse : cela les plongera dans la guerre, et son mari devrait savoir cela mieux que quiconque. Silas réplique qu’il sait ce qui l’attend – et si son service devait s’achever sur Rexor IV, alors il saura qu’il aura tout donné à l’État – à Terra... Il quitte alors la cuisine et leur appartement, donnant rendez-vous à son épouse au debriefing.

Electric Dreams S01E06: Est humain... (2017)

Electric Dreams S01E06: Est humain... (2017)

Electric Dreams S01E06: Est humain... (2017)

Electric Dreams S01E06: Est humain... (2017)

Electric Dreams S01E06: Est humain... (2017)

Electric Dreams S01E06: Est humain... (2017)

***

Donnez votre avis sur cet épisode en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

Les BoxTrolls, le film animé de 2014 Feu vert cinéma

The Boxtrolls (2014)
Traduction du titre original : les trolls des boites.

Sorti en Angleterre le 12 septembre 2014.
Sorti aux USA le 21 septembre 2014.
Sorti en France le 15 octobre 2014.
Sorti en blu-ray 3D américain le 20 janvier 2015 (anglais DTS HD MA 5.1, français sous-titré français inclus DTS 5.1).
Sorti en blu-ray 3D français le 17 février 2015 (anglais DTS HD MA 5.1, français sous-titré français DD 5.1)

De Graham Annable, Anthony Stacchi (également scénariste) ; sur un scénario de Irena Brignull, Adam Pava, Phil Dale et Vera Brosgol ; d'après le roman de 2005 Here be monsters! écrit et illustré par Alan Snow ; avec Isaac Hempstead Wright, Elle Fanning, Maurice LaMarche, Simon Pegg, Ben Kingsley, Jared Harris, Nick Frost, Richard Ayoade, Toni Collette, James Urbaniak , Dee Bradley Baker, Steve Blum, Nika Futterman, Tracy Morgan, Pat Fraley, Fred Tatasciore.

Pour tout public.

Un bébé abandonné est élevé par les trolls des boites et croit être lui-même un troll. Cependant, ses amis sont menacés par un exterminateur de Trolls.

***

Donnez votre avis sur ce film animé en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

The Orville, la série télévisée de 2017 Feu vert télévision

The Orville S01E07: Majority Rule (2017)

Épisode précédent <> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur la série télévisée The Orville (2017)

Diffusé aux USA le 26 octobre 2017 sur FOX US.

De Seth MacFarlane (également acteur) ; Seth MacFarlane, Chad L. Coleman, Scott Grimes, Mark Jackson, Penny Johnson Jerald, J. Lee, Peter Macon, Adrianne Palicki, Halston Sage.

Résumé à venir.

The Orville S01E07: Majorité (2017)

The Orville S01E07: Majorité (2017)

The Orville S01E07: Majorité (2017)

The Orville S01E07: Majorité (2017)

The Orville S01E07: Majorité (2017)

The Orville S01E07: Majorité (2017)

***

Donnez votre avis sur cet épisode en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***