Les mystères de l'Ouest, la série télévisée de 1965 Feu vert télévision

The Wild Wild West S01E09: The Night of The Double-Edged Knife
Traduction du titre original : La nuit du couteau à double-tranchant.

Épisode précédent <> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur la série Les mystères de l'Ouest (1965)

Diffusé aux USA le 12 novembre 1965 sur CBS US.
Diffusé en France le 30 avril 1967 sur ORTF 2 FR.
Sorti en France en coffret DVD français (anglais sous-titré français)

De Michael Garrison, avec Robert Conrad, Ross Martin, John Drew Barrymore, Leslie Nielsen, Katharine Ross.

Pour adultes et adolescents.

(mystère western steam punk espionnage fantastique) Deux hommes, Parnell et son employé, Mike McGrevey, avancent sur une draisine (petit plateau avançant sur les rails à l’aide d’un levier) le long d’une voie ferrée en construction. Ils s’arrêtent en voyant arriver vers eux à pieds un groupe d’ouvriers. Parnell s’indigne et se met à invectiver les ouvriers, les traitant de lâches. Les ouvriers continuent leur marche sans accorder un regard à leur patron.

Actionnant leur levier, les deux hommes avancent jusqu’à arriver à un rudimentaire portail dressé au-dessus de la voie. McGrevey se signe : il y a quatre pendus qui se balancent à la poutre placée au-dessus des rails. Comme ils s’en approchent lentement, Parnell reconnait Cassidy, Dennison, Guneth et Danny – quatre de ses ouvriers.

McGreyvey s’indigne : depuis trois jours, cinq de leurs ouvriers sont tués quotidiennement. Parnell s’écrie alors en levant son point vers leurs ennemis invisibles, les traitant de sauvages païens. Puis il demande à McGreyvey d’aller chercher à Menaphi une équipe pour enterrer les quatre pendus.

McGreyvey fait alors remarquer qu’ils sont menacés de perdre encore cinq hommes par jour tant qu’ils n’auront pas payé la somme exigée. Parnell rétorque que les hommes sont déjà morts alors à quoi bon payer. Mais McGreyvey réplique que les pendus sont seulement au nombre de quatre : les bandits vont revenir pour en tuer un cinquième. Parnell rétorque que les quatre pendus étaient ses amis – tous les quatre, alors que McGreyvey dise aux ouvriers de revenir et reprendre le travail, sinon il en tuera lui-même cinq fois cinq.

Apeuré, McGreyvey s’incline. Parnell ajoute qu’ils doivent aussi ramener des linceuls et que le temps que McGreyvey revienne, il coupera les cordes des pendus et jure qu’aucun de ses amis ne sera enterré avec des flèches païennes dans le corps. Et alors que McGreyvey s’éloigne sur la draisine, Parnell commence à retirer une première flèche…

Dans le train des agents James West et Artemus Gordon, West interroge Artemus sur son nouveau déguisement, celui d’un noble peau-rouge. Artemus explique : il doit avoir l’air d’un amérindien autrefois fier et désormais corrompu par les vices de l’Homme Blanc. West ironise en priant Artemus de seulement avoir l’allure de son rôle et non le comportement : Artemus doit se retenir et ne céder ni au Whisky, ni aux femmes. Artemus fait alors mine d’être déçu, puis promet de ne s’intéresser qu’aux informations.

West insiste : Artemus doit se rendre compte de la situtaion – le chantier de la voie ferrée est bloqué depuis une semaine. Artemus renchérit : d’après le rapport, les ouvriers ont peur et sont prêts à abandonner leur poste – ce qui n’est pas illogique, cinq morts par jour depuis désormais une semaine. Leur domestique, Tennyson, qui arrivait avec le café, intervient : il recommande quant à lui le paiement de la rançon.

West réplique, toujours ironique qu’en payant une rançon de 500.000 dollars, Tennyson se montrerait bien trop dépensier pour travailler dans la construction de chemins de fer. Et tandis qu’Artemus rajoute discrètement un verre de Brandy dans son café, West déclare que le gouvernement ne paiera jamais un tas d’argent à une bande de meurtriers, qui semblent être, selon tous les indices, des Cheyennes.

Artemus objecte : les Cheyennes ne sont pas censés utiliser la monnaie américaine. West confirme, sauf quand il s’agit d’acheter des armes. Comme Artemus s’alarme, West répond que c’est exactement pourquoi Washington envoie ses meilleurs agents enquêter, arrêter les tueurs et faire reprendre le chantier. Artemus demande alors en combien de temps, et West répond : une semaine. Artemus trinque alors au péché avec sa tasse de café corsé au Brandy. West ajoute au toast avec malice : et au Salut de leurs âmes !

Les mystères de l'Ouest S01E09: La nuit du couteau à double-tranchant (1965)

Les mystères de l'Ouest S01E09: La nuit du couteau à double-tranchant (1965)

Les mystères de l'Ouest S01E09: La nuit du couteau à double-tranchant (1965)

Les mystères de l'Ouest S01E09: La nuit du couteau à double-tranchant (1965)

Les mystères de l'Ouest S01E09: La nuit du couteau à double-tranchant (1965)

Les mystères de l'Ouest S01E09: La nuit du couteau à double-tranchant (1965)

***

Ici la page du forum Philippe-Ebly.fr consacrée à cet épisode.

***