Le voleur de Bagdad, le film de 1924Feu vert cinéma

The Thief Of Bagdad (1924)

Sorti aux USA le 23 mars 1924.
Sorti en Angleterre le 12 janvier 1925.
Sorti en blu-ray américain le 19 février 2013 (multi-régions, sous-titré anglais seulement)
Sorti en blu-ray anglais le 24 novembre 2014 (région B, sous-titré anglais seulement).

De Raoul Walsh. Avec Douglas Fairbanks, Julanne Johnston, Snitz Edwards, Sôjin Kamiyama, Anna May Wong, Noble Johnson, Brandon Hurst. D'après les Mille et une nuits.

Une rue de Bagdad, la cité rêvée de l’Orient. Un homme riche qui s’abreuve à une fontaine se retrouve dépouillé de sa bourse par un voleur qui était allongé au-dessus. Le voleur tente la manœuvre une seconde fois, mais cette fois sa victime résiste et devant un garde les deux hommes se dispute : le voleur prétend que c’est sa bourse, et pour le prouver il dit ce qu’elle contient : rien du tout – car en fait il l’a déjà vidée, et le voleur repart fier de lui. Ayant une petite faim, le voleur se met en quête de quoi manger, et sentant l’odeur de gâteaux mis à refroidir sur un balcon à grande hauteur, il utilise le turban d’un dormeur, son âne et un ananas pour se hisser de manière ingénieuse jusqu’au balcon, et se servir. De là-haut il assiste au spectacle de la rue : un magicien fait monter un enfant dans un panier « magique » et commence à y enfoncer des sabres, puis le magicien fait se dresser à la verticale une corde magique d’Hispahan tissée avec des cheveux de sorcière et l’enfant réapparait en haut de la corde. Distrait par le tour, le voleur est surpris par la matrone propriétaire des gâteaux. Il saute alors au sommet de la corde et échappe donc à la colère de la dame. Sauf que le voleur veut la corde magique.

La dispute avec le magicien est interrompu par l’heure de la prière. Mais pendant que tout le monde prie, le voleur ramasse la corde et s’enfuit. Il se retrouve poursuivi à nouveau, et se cache dans un énorme vase dont il casse le fond pour s’échapper à nouveau. Puis, grâce à la corde magique, il parvient à passer une fenêtre très élevée, celle de la mosquée. Il écoute alors le prêche, et se moque, traitant le prêtre de menteur : ce qu’il veut est ici, le Paradis est le rêve d’un fou et selon lui, Allah est un mythe. Alors qu’il sort de la mosquée, voilà qu’on sonne le gong : un voleur va être fouetté publiquement pour le vol d’une pierre précieuse. Au début choqué, le voleur voit le joyau et flaire la bonne affaire. Une bousculade, et la pierre précieuse est dans sa poche. Une bague de plus volée en s’accrochant au fond d’une chaise à porteur, et le voleur rentre chez lui, dans une cachette au fond d’un puits, se vantant auprès de son associé d’avoir trouvé la corde magique.

Dans son palais, en lointaine Mongolie, un prince se fait présenter une maquette du palais du Calife de Bagdad. Sa décision est prise, Bagdad sera sienne. La prochaine lune, les courtisans pourront se présenter pour obtenir la main de la princesse de Bagdad, et c’est sous ce déguisement que le prince Mongol veut entrer dans le Califat. Et comme les vivres et les cadeaux affluent au palais en vue des réjouissances, le voleur tente d’entrer à la suite des porteurs, utilisant son comparse précipitamment emballé dans un drap pour figurer un cadeau. Mais son plan échoue : les gardes lui barrent l’entrée.

Le voleur de Bagdad (1924) photo

Le voleur de Bagdad (1924) photo

Le voleur de Bagdad (1924) photo

Le voleur de Bagdad (1924) photo

Le voleur de Bagdad (1924) photo

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr, salon Science-fiction.

Les Nibelungens 1: La mort de Siegfried, le film de 1924Feu vert cinéma

Die Nibelungen: Siegfried (1924)
Traduction du titre original : Le peuple du Brouillard, Victor-La-Paix.

Notez qu'il existe de nombreuses versions de ce film.
La version la plus récente éditée en HD chez Eurêka n'aurait jamais été projetée telle quelle et a été reconstituée à partir de plusieurs versions et des négatifs des rushs survivants.
Noter qu'à sa première, ce film était accompagné de la musique extraite de la Tétralogie du Ring de Wagner, et non de sa musique originale.

Sorti en Allemagne le 14 février 1924.
Sorti aux USA le 23 août 1925.
Sorti en blu-ray anglais MASTERS OF CINEMA le 29 octobre 2012 (intertitres allemands sous-titrés anglais, musique originale HD MA 2.0 et HD MA 5.1).
Sorti en blu-ray américain KINO le 6 novembre 2012 (musique LPCM 2.0 ; HD MA 5.1.

De Fritz Lang (également scénariste), sur un scénario de Thea von Harbou ; avec Paul Richter, Georg John, Margarete Schön, Hanna Ralph, Theodor Loos, Hans Carl Mueller, Erwin Biswanger, Frida Richard, Bernhard Goetzke, Hans Adalbert Schlettow, Hardy von Francois, Rudolf Klein-Rogge, Grete Berger, Georg August Koch.

Siegfried, le premier chant : comment Siegfried tua le dragon.

Un arc en ciel au-dessus de la montagne. Un homme hirsute active le soufflet d’une forge tandis qu’un jeune homme blond, Siegfried, fils du Roi Siegmund, forge la lame d’une épée, épié par un vieillard hirsute et borgne, Mime le forgeron. Le jeune homme vérifie la rectitude de sa lame quand Mime vient le trouver, et examine lui-même la nouvelle lame. Puis Mime arrache la plume d’une volaille pendue au mur et la laisse tomber sur la lame, qui tranche la plume en deux.
Mime dit alors à Siegfried de rentrer chez lui à cheval à Xanten, car même lui, Mime, ne peut plus rien lui apprendre. Très fier, le jeune homme nettoie la lame, tandis que l’ouvrier hirsute quitte la caverne du forgeron. Quatre de ses congénères sont assis en face de l’entrée, l’un à moudre du grain avec une pierre, deux autres à tailler et dévorer de la viande et le dernier à la quémander. Mime sort à son tour, puis Siegfried. L’ouvrier ramène le cheval blanc de Siegfried et place un drap sur le dos de l’animal.

Comme Siegfried tranquillise son cheval, l’attention du jeune homme est attiré par le discours du plus vieux des quatre sauvages. Celui-ci parle d’une forteresse remarquable : le château de Worms sur le Rhin, où vit le roi des Burgonds. Là-bas, devant une rangée de soldats, passe une procession de jeunes filles, puis la cour et enfin le roi, et l’on sonne les cloches. Ils se rendent à une messe, et le vieux conteur vante alors la beauté de Kriemhild, la sœur du roi Gunther. Siegfried déclare alors qu’il se rendra au château et gagnera Kriemhild. Il demande que le sauvage lui montre le chemin, sans quoi il le tuera, et il l’empoigne. Mime le fait relâcher et déclare qu’il guidera lui-même Siegfried, et ils s’en vont dans la forêt le long d’en sentier encaissé. Une fois Siegfried mis sur la route, Mime le laisse et lui souhaite bonne chance. Cependant, alors que Siegfried est loin, Mime se réjouit : selon lui, jamais le jeune homme n’atteindra le château de Worms. En effet, Mime sait que sur la route de Siegfried l’attend un dragon affamé…

Les Nibelungens 1: La mort de Siegfried, le film de 1924

Les Nibelungens 1: La mort de Siegfried, le film de 1924

Les Nibelungens 1: La mort de Siegfried, le film de 1924

Les Nibelungens 1: La mort de Siegfried, le film de 1924

Les Nibelungens 1: La mort de Siegfried, le film de 1924

Les Nibelungens 1: La mort de Siegfried, le film de 1924

***

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

 

La poupée sanglante, le roman de 1923

La poupée sanglante (1923)
Sous-titre : Roman d'aventure et de mystère.
Autre titre: La poupée sanglante première partie : La sublime aventure de Bénédict Masson.

Noter que ce roman a pour suite La Machine à assassiner (1923).

Ce roman a été adapté en mini-série télévisée La poupée sanglante (1976).

Sorti en France en feuilleton du 1er juillet au 9 août 1923 dans le journal LE MATIN FR.
Sorti en France le 5 avril 1924 chez TALLANDIER FR (grand format).
Sorti en France en 1948 chez RAOUL SOLAR FR.
Sorti en France en 1969 chez OPTA FR.
Sorti en France en 1970 chez ERIC LOSFELD FR.
Sorti en France en janvier 1976 chez LE LIVRE DE POCHE FR (poche).
Sorti en France le 13 février 2015 chez LRG FR.

De Gaston Leroux.

Résumé à venir.

La poupée sanglante, le roman de 1923   La poupée sanglante, le roman de 1923

La poupée sanglante, le roman de 1923   La poupée sanglante, le roman de 1923

La poupée sanglante, le roman de 1923  La poupée sanglante, le roman de 1923

***

(texte original du feuilleton de 1923)

PREMIÈRE PARTIE

LA SUBLIME AVENTURE DE BENEDICT MASSON

I

DERRIÈRE LES RIDEAUX

Bénédict Masson avait sa boutique dans un des coins les plus retirés, les plus paisibles et aussi les plus vieillots de l'Ile-Saint-Louis. Bénédict Masson était relieur d'art, ce qui ne l'empêchait pas de  vendre des cartes postales et de se livrer à un petit commerce de papeterie dans ce quartier désuet, manière de province dans la capitale, qui semble défendue par sa ceinture d'eau de cette éternelle bacchanale que l'on est convenu d'appeler la vie parisienne.

Dans cette rue, dont le nom a été changé depuis et qui s'appelait - il n'y a pas bien longtemps encore - la rue du Saint-Sacrement-en-l'Isle, à l'ombre de vieux hôtels qui furent, il y a deux siècles, le rendez-vous de tous les beaux esprits, se sont ouverts, ou plutôt entrouverts une demi-douzaine de boutiques, quelques débits, un modeste magasin d'horlogerie, dans la prétention exorbitante d'y entretenir un semblant de vie... Eh bien! c'est de cette petite rue, habitée par notre relieur, c'est de ce quartier qui semblait ne devoir plus exister que par ses propres souvenirs, qu'est sortie l'une des plus prodigieuses aventures de cette époque, et à tout prendre, la plus sublime! Sublime, l'aventure de Bénédict Masson l'a été sûrement car elle fut une Date (avec un grand D) dans l'histoire de l'Humanité, mais en même temps que sublime, elle fut aussi épouvantable... et Paris, qui n'en a surtout connu que l'épouvante, en tressaille encore.

***

 

Malec chez les fantômes, le film de 1921Feu vert cinéma

The Haunted House (1921)
Traduction du titre original : La maison hantée.

Sorti aux USA le 21 février 1921.
Sorti en France le 18 janvier 1924.
Sorti en blu-ray américain le 12 juillet 2011 (multi-régions, muet, pas de version française).

De Edward F. Cline et Buster Keaton (également scénaristes) ; avec Buster Keaton, Virginia Fox, Joe Roberts, Edward F. Cline, Dorothy Cassil.

Pour adultes et adolescents.

New-York, Wall Street, le lieu de résidence du Taureau et de l’Ours – enfin, surtout du Taureau. New-York n’est pas la seule ville qui ait son génie de la Finance : Buster Keaton travaille à la First National Bank – ouverte de 9 heures du matin à 3 heures de l’après-midi, comme simple caissier. Arrivé le premier à la porte vitrée, il commence par décapsuler la serrure avec un décapsuleur, avant d’utiliser ses clés ; passe derrière son guichet en soulevant la grille et en sautant par-dessus le guichet. Puis, arrivé devant la porte du coffre-fort garanti anti-cambrioleur grâce à sa serrure avec minuterie, Buster accroche sa canne par le bout sur le côté de la porte blindée, et son canotier à la crosse de sa canne.

Ailleurs, dans une maison apparemment ordinaire, un grand et gros moustachu à canotier sort de derrière un rideau sur le côté d’un escalier, alors qu’il discute avec un petit maigre à casquette : un autre caissier de la banque et sa bande de faux-monnayeurs ont une raison capitale de faire croire aux gens que la maison est hantée. Fumant le cigare, le gros homme déclare vouloir montrer au petit ce qui arriverait si la Police venait à débarquer là. Et il abaisse un levier au mur du côté étiqueté « En bas », ce qui transforme l’escalier en un toboggan parfaitement lisse, qui ferait effectivement dégringoler toute une escouade de policier en tas au bas des marches. Alors, épouvantés, les policiers prendraient certainement la fuite. Puis le gros homme renvoit son acolyte et sort tranquillement par la porte de devant de la petite maison.

A la banque, Buster sert une jolie jeune fille qui veut faire encaisser son chèque de banque, mais le coffre-fort à minuterie n’ouvrira pas avant neuf heures. La jeune fille insiste, faisant les yeux doux à Buster, et approche ses lèvres du visage du jeune homme, comme si elle allait l’embrasser sur la bouche. Buster évite de justesse d’embrasser la jeune fille, et cède : il prend un tabouret haut pour se hisser à la hauteur de l’horloge au-dessus de la porte blindée, ouvre la vitre qui protège le cadran, et tourne la grande aiguille jusqu’à ce que le cadran affiche neuf heures…

Et la porte du coffre-fort s’ouvre, entrant immédiatement en collision avec Buster, qui tombe de son tabouret. Sans être décontenancé, Buster se relève, entre dans le coffre-fort obscur et en ressort avec une liasse de billets de banque à la main, qu’il porte à son oreille et effeuille. Satisfait, il retourne à son guichet. Satisfait, il remet la liasse à la jeune fille et la fait signer au dos de son chèque, obtenant du coup le nom et l’adresse de la jolie demoiselle : Dorothy Cassil, 234 Main Street – nom et adresse que Buster s’empresse de recopier.

Bien qu’il s’agisse d’une petite banque, elle a un président, et bien que ce dernier soit un petit homme, il a une fille. Or le caissier à la bande de faux-monnayeurs fait son entrée dans le bureau du président de la banque, tandis que la fille du président de la banque vient trouver Buster devant le coffre-fort à minuterie, alors que Buster comptait ses billets. Dans le bureau du président, le caissier verreux sursaute en réalisant que le président est en train d’examiner un billet de banque à la loupe. Il reprend immédiatement contenance, et s’approche. Le président déclare alors qu’il se demande qui a bien pu mettre de la fausse monnaie dans la banque : il va poser la question à la police. Aussitôt, le caissier véreux subtilise une poignée de faux billets.

Du côté du guichet, il y a une file d’attente de quatre hommes et Buster paye un premier chèque. Seulement comme il mouille le bout de ses doigts pour compter plus vite les billets, il se trompe de bocal et trempe ses doigts dans de la colle noire comme de l’encre. Il tente de continuer malgré tout le paiement, collant les billets entre eux et aux doigts de son client tout autant qu’aux siens. Très vite, il se retrouve avec des billets collés jusqu’à la semelle de ses chaussures, et c’est la même chose pour les clients. Alors arrive le caissier véreux qui ordonne à un employé de ramasser les billets, mais l’employé se retrouve collé par terre avec les billets, tandis que Buster s’est collé une main à ses cheveux. Il coupe ses cheveux, et revient avec une bouilloire remplie d’eau fumante…

Malec chez les fantômes, le film de 1921

Malec chez les fantômes, le film de 1921

Malec chez les fantômes, le film de 1921

Malec chez les fantômes, le film de 1921

***

Donnez votre avis sur ce court-métrage en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***