Starfighter, le film de 1984Feu vert cinéma

Ici la page Amazon.fr du blu-ray The Last Starfighter (multi-régions, sous-titré français).

The Last Starfighter (1984)

Traduction du titre original : Le dernier Starfighter (le dernier Guerrier des étoiles).

Sorti aux USA le 13 juillet 1984.
Sorti en France le 5 juin 1985.
Sorti en blu-ray américain le 18 août 2009 (multi-régions, sous-titré français, anglais DTS HD MA 5.1).
Sorti en blu-ray américain le 5 janvier 2010 (multi-régions, sous-titré français, anglais DTS HD MA 5.1).
Sorti en blu-ray français le 17 septembre 2011 (français Dolby Digital stéréo, anglais Dolby Digital 5.1).
Sorti en blu-ray américain le 27 octobre 2020 (région A, nouveau transfert ARROW DTS HDMA 2.0, 4.0, 5.1, nombreux bonus).
Annoncé en blu-ray italien repoussé au 28 juin 2022, région B, semble identique à l'édition ARROW.

Ici l'article de ce blog sur le blu-ray américain de 2009 de Starfighter (1984).

De Nick Castle. Lance Guest, Robert Preston, Kay E. Kuter, Catherine Mary Stewart.

Tout public.

Alex Rogan (Lance Guest) est un ado timide qui vit dans un parc à caravane avec sa mère. Il a une petite amie, Maggie (Catherine Mary Stewart), et est populaire dans la petite communauté parce qu'il répare ou aide à réparer tout se qui se casse : la télévision, le groupe électrogène, les toilettes... ce qui lui fait rater régulièrement ses sorties entre jeunes, et lui fait prendre du retard dans sa relation avec Maggie. Plus il affiche son rêve de quitter le parc à caravane pour faire ses études dans une grande ville et plus tard voyager à travers le monde, alors que Maggie veut rester et continuer à prendre soin de sa grand-mère. La seule distraction d'Alex quand il se retrouve seul, c'est le jeu d'arcade Starfighter, qui propose de défendre une frontière intergalactique à l'aide de son chasseur intersidéral.

Alex explose un soir le record absolu et le lendemain soir, un vieil homme se présentant comme un certain M. Centauri (Robert Preston) arrive avec une voiture futuriste pour le féliciter de son record, et lui proposer un contrat avec une "surprise" à la clé... Centauri enlève alors Alex et le remplace par une "unité bêta", c'est à dire un androïde à son image chargé de donner le change sur Terre, tandis qu'Alex est censé prendre sa place dans une unité de chasseurs interstellaires bien réel face à une invasion intergalactique à la barbarie encore plus réelle.

Starfighter (1984) photo

Starfighter (1984) photo

Starfighter (1984) photo

Starfighter (1984) photo

Starfighter (1984) photo

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr, salon Science-fiction.

Gremlins, la novélisation de 1984 Feu vert livre / BD

 Ici la page Amazon.fr du roman Gremlins

Gremlins (1984)

Ici l'article de ce blog sur le film Gremlins (1984)

Sorti aux USA en juin 1984 chez AVON US (poche).
Sorti en France le 26 octobre 1984 chez J'AI LU FR (traduction de Jean-Paul Martin)

De George Gipe, d'après le scénario de Chris Colombus du film Gremlins.

Résumé à venir.

Gremlins, la novélisation de 1984

***

(traduction de Jean-Paul Martin, 1984)

1

Dans sa caisse, rangée dans un coin de l'arrière-boutique du Chinois, le Mogwai sommeillait par intermittence. Le vieil homme allait bientôt arriver, le caresser, lui dire quelques mots dans cette langue aux sonorités bizarres, lui permettre d'aller musarder un instant parmi les livres à l'odeur de renfermé et, surtout, lui donner à manger...

***

 Starfighter, la novellisation de 1984Feu orange livre / BD

The Last Starfighter (1984)
Traduction du titre original : Le dernier combattant des étoiles.

Ici l'article de ce blog sur le film Starfighter (1984)

Sorti aux USA en juin 1984 chez BERCKLEY BOOKS (poche).
Sorti en France en 1985 chez GP (Collection rouge et or, broché grand format, traduction de Josie Fanon).

De Alan Dean Foster, d'après le film The Last Starfighter (1984), scénario de Jonathan Bethuel.

Résumé à venir.

Starfighter, la novellisation de 1984

***

(Texte original)

The Xurian ship exploded in a blaze of flame, which was beginning to dissipate even as Alex drove his gunstar through the expanding globe of hot gas and vaporized metal. They were homing in on him now and he was forced to work twice as hard to dodge their attacks.

If the battle pattern held to form there ought to be a cluster of Ko-Dan fighters gathering for a flanking attack off in the fourth quadrant. He pressed on with his own assault, relentless in his pursuit of the Ko-Dan command ship, clearing one wave after another of the attacking enemy from the battle screen.

There they came! A host of them diving in on him from the side. But he was ready for them. The Ko-Dan were valiant fighters, and they came at you in unending waves, but if your reflexes were sharp enough you could out-maneuver them. Alex did so now, twisting a path through the assault as the attacking craft struggled frantically to regroup in his wake.

Too late for them now, he thought grimly. His fingers were tense on the gunstar’s controls and he kept his eyes riveted to the battle screen, not allowing his gaze to drift right or left. The screen was all he needed; plenty of power left, and all his weapons still functioned. But the Ko-Dan were crafty. Just when you thought you’d slipped them, another wave of fighters would appear and begin their attack.

But he was through them now, through them all, and his main target lay directly ahead.

“Approaching Ko-Dan Command Craft,” his computer announced eveply. “Prepare for final confrontation.”

***

(Traduction de Josie Fanon)

CHAPITRE PREMIER

La nuée ardente produite par l'explosion du vaisseau spatial xurien se dissipait progressivement. Alex fit manœuvrer son Canon des Étoiles à travers la sphère de gaz brûlant et de métal incandescent.

Ils revenaient à l'assaut. Il dut mettre toute la gomme pour leur échapper. Si la bataille classique avait lieu, un groupe de guerriers Ko-Dan se rassemblerait dans le quatrième quadrant et l'attaquerait sur son flanc. Il garda le cap, poursuivant sans relâche le vaisseau amiral Ko-Dan et mettant hors de combat, les unes après les autres, les vagues d'agresseurs ennemis qui disparurent de l'écran.

Conan le Destructeur, le film de 1984Feu rouge cinéma

Conan The Destroyer (1984)

Sorti aux USA le 29 juin 1984.
Sorti en France le 29 août 1984.
Sorti en Angleterre le 19 octobre 1984.
Sorti en blu-ray américain le 2 août 2011 (multi-régions, français DTS 2.0)
Sorti en blu-ray français le 1er février 2012 (multi-régions, français DD 2.0)

De Richard Fleischer ; sur un scénario de Roy Thomas, Gerry Conway, Stanley Mann ; d'après les nouvelles de Robert E. Howard ; avec Arnold Schwarzenegger, Grace Jones, Olivia d'Abo, Wilt Chamberlain, Mako,Tracey Walter, Sarah Douglas, Pat Roach, Jeff Corey, Sven-Ole Thorsen, Ferdy Mayne, André the Giant.

Pour adultes et adolescents.

Entre les années où les océans engloutirent l’Atlantide et l’avènement des fils d’Aryius, il y eut une ère jamais rêvée à l’époque de laquelle des royaumes éblouissants s’éparpillaient à travers le monde. De là vint Conan, le Cimmerien, l’épée en main.

Alors qu’approche une troupe d’hommes en armes, Conan le Cimmerien attend devant un autel en pierre au milieu d’un petit cirque rocheux. À l’écart, le voleur Malak est assis dans le sable à jouer avec les trésors qu’il a dérobé. Les cavaliers en armes et aux casques cornus arrivent de toutes parts entre les rocher, et ne sont remarqués par Conan et Malak que lorsqu’ils se montrent et leur chevaux hennissent. En conséquence, Malak court se cacher sous l’autel de pierre, soufflant à Conan qu’il pense qu’ils ont ému le marchand qu’ils sont cambriolés, malgré le fait qu’ils n’avaient pas tout volé. Conan, désormais debout et en garde, répond qu’ils n’ont pas tout volé parce qu’ils n’en ont pas eu le temps. Les chevaux hénissent de plus belle, tandis que leurs cavaliers préparent des filets – et s’élancent.

Conan fait chuter le premier cavalier en attrapant son filet, puis tue le second d’un coup d’épée. Comme deux cavaliers avancent sur Conan en tendant à eux deux un seul grand filet, Conan roule par-dessous le grand filet, l’attrape à deux mains et tire dessus, faisant chuter les deux cavaliers. Resté dessous l’autel de pierre, Malak demande pourquoi les cavaliers n’essaient pas de les tuer. Conan répond qu’ils veulent peut-être les capturer vivants pour ensuite les torturer à mort. Arrivent sur lui deux autres cavaliers avec un grand filet qui cette fois traine à terre, mais Conan tranche le filet d’un coup d’épée.

Malak sort alors enfin de dessous l’autel et dégaine ses deux dagues, puis saute en croupe d’un cavalier qui restait là, à côté, sans rien faire ( !) et lui plante plusieurs fois ses dagues dans le dos. Le cavalier bascule alors à terre, et chute sur Malak. Pendant ce temps, Conan frappe au passage de son épée chacun des deux cavaliers qui le chargent en tentant de le frapper de leurs masses, puis il assomme d’un coup de poing le cheval du troisième cavalier en approche. Alors Malak appelle à l’aide Conan, car le voleur n’arrive pas à se dégager de dessous le corps du cavalier qu’il a poignardé. Conan accoure et relève Malak. Conan reprend ensuite le combat, sous le regard impavide des deux chefs de la troupe de cavaliers.

Tandis que le combat se poursuit au sol, Malak est capturé au filet. L’un des chefs de la troupe fait alors tournoyer des sortes de bolas qui en sifflant sonnent semble-t-il la fin de l’assaut. Les deux chefs approchent à cheval Conan, qui se remet en joue. Alors l’un des deux chefs retire son casque et se révèle être une femme. Elle demande à Conan s’il sait qui elle est, et Conan répond Taramis. Elle corrige alors : la Reine Taramis. Et Conan rétorque qu’elle n’est pas sa reine.

La Reine Taramis déclare alors que Conan est un Cimmerien, donc il n’a pas de souverain. Il est un barbare qui court le monde en liberté, ce que confirme Conan, qui demande alors à la reine ce qu’elle veut. Elle répond qu’elle a besoin de son aide. Conan refuse. La reine remarque qu’il ne sait même pas ce qu’elle est prête à lui offrir, mais Conan répond qu’elle ne peut rien avoir de ce qu’il veut. Taramis remarque alors que Conan était en train de prier lorsqu’ils sont arrivés, et elle lui demande ce qu’il implorait. Comme Conan ne répond rien, la reine dit à Conan de regarder l’autel, et de voir là ce pourquoi il priait, et Conan obéit. Taramis lui demande alors de penser à ce qu’il veut y voir, de lui montrer ce qu’il désire au plus profond de son cœur.

Alors Conan voit des flammes embraser l’autel, et répond qu’il voit Valeria. Taramis demande alors qui est Valeria : selon Conan, elle trône au côté de Crom, le Dieu des Cimmériens. Et il répète que Taramis ne peut lui donner ce qu’il veut, mais Taramis prétend le contraire. Conan demande, incrédule, à la reine, si elle peut ramener les morts parmi les vivants. La reine Taramis affirme alors que si Conan fait ce qu’elle lui demande, elle ramènera les morts parmi les vivants. Et comme Conan ne répond rien, le regard fixe, Taramis fait une passe de la main et lui ordonne de se réveiller. Les flammes et Valéria disparaissent de l’autel. Taramis lui ordonne alors de se souvenir, et Conan demande immédiatement qu’elle lui dise ce qu’il doit faire.

Conan le Destructeur, le film de 1984Conan le Destructeur, le film de 1984

Conan le Destructeur, le film de 1984

Conan le Destructeur, le film de 1984

Conan le Destructeur, le film de 1984

Conan le Destructeur, le film de 1984

***

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***