Chroniques de la Science-fiction du 5 septembre 2022

Chroniques de la Science-Fiction #2022-09-05 (2022)

Numéro précédent <> Numéro suivant.

Téléchargez ici l'exemplaire gratuit .pdf 71 pages A5 couleurs.

Ici bientôt l'index de toutes les Chroniques de la Science-fiction de 2022

Sorti le 30 août 2022 (première édition).

De David Sicé.

Les Chroniques sont une rubrique du fanzine l’Étoile étrange. Cette rubrique paraîtra désormais séparément pour tenir le rythme hebdomadaire de l'actualité de la Science-fiction même si le numéro complet de l’Étoile étrange n'est pas bouclé. Les numéros ont vocation à sortir rétroactivement et par anticipation, et donc à être mis à jour quand l'activité n'est pas complètement couverte.

Au sommaire, l'actualité de la semaine du 29 août 2022, plus les critiques de Nope 2022, Samaritain 2022, House of the Dragon 2022, Peacemaker 2022, Day of the dead 2021, le visiteur du futur 2009, Pleine Lune = Bad Moon 1996, Star Trek 1979, Soleil Vert = Soylent Green 1973, Make Room Make Room 1966.

***

The Lord Of The Rings: Rings Of Power, la série de 2022Feu rouge télévisionRécit toxique à ne regarder qu'avec prudence et esprit critique

The Lord Of The Rings: Rings Of Power (2022)

Attention, la production a communiqué des déclarations contradictoires, avec cependant une dominante woke qui n'a rien à voir avec les récits originaux de Tolkien. Amazon a également affirmé et réaffirmé sa volonté de produire désormais des films et des séries de propagande et non des récits naturels respectueux des auteurs et des spectateurs. Enfin, la présentation des personnages de la série sur wikipédia confirme le détournement flagrant de l'oeuvre de Tolkien.

Diffusé à partir du 2 septembre 2022 à l'international, AMAZON PRIME INT / FR (deux épisodes puis un par semaine).

De J. D. Payne et Patrick McKay, d'après les récits de J. R. R. Tolkien ; avec Robert Aramayo, Owain Arthur, Nazanin Boniadi, Morfydd Clark, Ismael Cruz Córdova, Markella Kavenagh, Sophia Nomvete, Megan Richards, Charlie Vickers, Maxim Baldry, Lenny Henry, Simon Merrells, Charles Edwards, Benjamin Walker.

Pour adultes.

Afin de lever toute confusion, le résumé sera ponctué des extraits de la Wikipédia rappelant ce que Tolkien a voulu raconter.

(Mary-Sue pastiche de high-fantasy tolkienne woke toxique) « Rien n’est malveillant au début. Et il y eut une époque, où le monde était si jeune, qu’il n’y avait pas encore eu un lever de soleil. Mais même alors il y avait la lumière… »

***Wikipedia a écrit: Eru ("L'Unique", également appelé Ilúvatar ("Père du Tout"), a d'abord créé les Ainur, un groupe d'esprits éternels ou démiurges, appelés "la progéniture de sa pensée". Ilúvatar réunit les Ainur et leur montra un thème, à partir duquel il leur demanda de créer une grande musique. Melkor - à qui Ilúvatar avait donné "le plus grand pouvoir et la plus grande connaissance" de tous les Ainur - rompit l'harmonie de la musique pour développer son propre chant. Certains Ainur le rejoignirent, tandis que d'autres continuèrent à suivre Ilúvatar, provoquant la discorde dans la musique. Cela se produisit trois fois, Eru Ilúvatar réussissant à maîtriser son subordonné rebelle avec un nouveau thème à chaque fois. Ilúvatar arrêta alors la musique et leur montra une vision d'Arda et de ses peuples. La vision disparut, et Ilúvatar offrit aux Ainur l'opportunité d'entrer dans Arda et de gouverner le nouveau monde.***

Eh bien du point de vue physique, le soleil s’est apparemment levé depuis un certain temps déjà, et du point de vue métaphysique, c’est raté : Une wokette Mary-Sue aux longs cheveux filasses — forcément pas n’importe quelle pouffe, Galadriel, vous aurez du mal à la reconnaître tout au long de la série, donc autant insister — joue tranquillement à plier son bateau en papier tandis qu’une ribamballe de sales petits elfes jouent à colin-maillard et décident d’aller subitement la harceler et détruire sa création parce qu’il est bien connu que chez le passe-temps favori des elfes est d’aller harceler et détruire les possessions des enfants des plus riches et puissants d’entre eux.

***Wikipedia a écrit: (Galadriel) était une Elfe royale des Noldor et des Teleri, étant une petite-fille du Roi Finwë et du Roi Olwë. Elle était aussi une proche parente du Roi Ingwë des Vanyar par sa grand-mère Indis. Galadriel était l'un des leaders de la rébellion des Noldor, et était présente lors de leur fuite de Valinor au cours du Premier Age. ***

Leur meneur : bien évidemment un sale petit mâle blanc toxique et rouquin (fils du Diaaaable !!!) par-dessus le marché — Elrond et si vous ne l’avez pas reconnu, c’est bien sûr parce qu’il a les cheveux courts comme tous les elfes mâles blancs toxiques de cette série. 

***Wikipédia a écrit: (Elrond est le fils de) Eärendil et Elwing, (qui) étaient tous deux demi-elfes, ayant pour ancêtres des Hommes et des Elfes. (il est) le maître de Fondcombe, où il a vécu pendant des milliers d'années au cours des deuxième et troisième âges de la Terre du Milieu. Il a été le héraut du roi elfe Gil-galad à la fin du deuxième âge, a vu Gil-galad et le roi Elendil combattre le seigneur noir Sauron pour l'Anneau Unique, et le fils d'Elendil, Isildur, s'en emparer plutôt que de le détruire.***

Tous sont richement habillés de tuniques blanches brochées d’or, sans que l’on aperçoivent jamais dans la série quiconque filer quoi que ce soit : sans doute comme aujourd’hui ces elfes font-ils fabriquer leurs vêtements par des esclaves à fond de cales ou dans une cave pakistanaise. Et bien sûr, ils n’ont jamais école parce qu’ils ont la science infuse, et personne ne leur a jamais enseigné les règles de la Morale ou les vertus, sans doute parce que les scénaristes de cette série auraient été bien en peine de les formuler. Ont-ils seulement appris à nager et quel âge ont-ils exactement, vu que les elfes ne vieillissent pas comme les êtres humains d’aujourd’hui ? La production s’en fiche.

Il faut dire que Galadriel se la joue prétentieuse absolue : au lieu de convier ses petits camarades à une séance de pliage plus passionnante que le colin-maillard quand on est pas encore pubère, et partager l’émerveillement d’une course de bateaux en papier dont les voiles se déploieraient au contact de l’eau, elle préfère tirer seule le prestige d’une invention qui revient en réalité à son frère aîné et faire bisque bisque rage à ses petits camarades tout le temps qu’ils la suivront le long du ruisseau, en pensant à la cantonade : vous n’êtes pas de la famille royale comme moi bande de ploucs, plus vous êtes débiles et ignorants alors que moi, je sais faire la cocotte en papier qui mouille !

Bref, une saine émulation règne chez les elfes, qui heureusement improvisent alors un concours de toucher-couler à coup de pierres lancées – incidemment dans la même direction de Galadriel et d’autres enfants, et ce n’est que par magie numérique au coût carbone astronomique qu’aucune pierre acérée ne vient crever un œil ou castrer un gamin. Belle incitation aux jeunes spectateurs soit-dit en passant à balancer des pierres sur son prochain et ses créations, merci Prime au nom de tous les jeunes (et moins jeunes) futurs lapidés.

On notera que Galadriel, censée devenir une formidable guerrière, fait alors preuve d’une efficacité et d’une sagesse toute relative face à des enfants qui lapident un bête pliage en papier. Galadriel attaque Elrond, qui est bien sûr plus petit qu’elle, parce qu’il est bien connu que les plus grands doivent tabasser les plus petits et que les châtiments corporels, il n’y a rien de mieux pour faire grandir le sens de la justice, de la noblesse et les pulsions sado-masochistes et autopunitive.

Plus elle est de sang royale, donc elle fait ce qu’elle veut de la piétaille, mais comme elle pourrait tout aussi bien prendre un mauvais coup et finir au fond du ruisseau si tous les petits elfes se liguaient contre elles, son grand frère, qui a attendu tout ce temps pour se montrer alors qu’il n’y avait personne à l’horizon sur un terrain plutôt dégagé, décide enfin d’intervenir. Et en guise de punition pour avoir tenté de frapper un plus petit que soi, le grand-frère de Galadriel lui inflige une leçon de science euh, physique, des plus douteuses, une de celles qui à force d’en entendre vous rend bête, sénile avant l’heure et très facile à manipuler.

(le frère tout en tripotant sa petite sœur) : « Sais-tu pourquoi un bateau flotte et une pierre ne le peut pas ? Parce qu’une pierre ne peut voir qu’en direction du bas. »

Et là le spectateur réalisera qu’en fait Galadriel est très conne et qu’Alice du Pays des Merveilles aurait immédiatement corrigé son frère : tous les bateaux finissent par couler si on les laisse flotter, et les pierres ponces flottent très bien, sans oublier les pierres plates que l’on peut faire rebondir sur l’eau et certaines mers à l’eau si salée que beaucoup de choses peuvent flotter dessus qui ne flotteraient pas d’ordinaire. Mais la leçon de science à la morzy moi le nœud ne s’arrête pas là, et j’en viens à me poser des questions sur quelle est la profondeur de la relation entre Galadriel et son frère aîné.

(le frère, qui a maintenant franchement l’air de se f…tre de la gueule de sa petite sœur) : « l’obscurité de l’eau est vaste, et irrésistible. »

Est-ce qu’il parle toujours de l’eau ? Le ruisseau juste à côté est clair presque comme de l’eau de roche, la mer est translucide, l’eau douce comme l’eau de mer brille quand la lumière passe à travers et s’y reflète, et l’eau de mer tend à écumer blanc. Quand cet elfe a pu bien voir de l’eau obscure à moins de descendre tout au fond en sous-marin, ou de la regarder dans la nuit la plus noire, sachant que les elfes sont censés voir clairement la nuit, dans toutes les légendes.

L’explication pour le coup très fumeuse continue avec exactement le genre de discours qu’il ne faut jamais tenir à un enfant : la personnification et le fait de faire passer comme magique, mystique ou miraculeuse ce qui est parfaitement prévisible par l’application des lois de la physique-chimie, ou terminer en métaphore quand on a commencé avec un problème de flottabilité d’une cocotte en papier.

« Le bateau perçoit aussi bien l’obscurité (de l’eau que la pierre qui regarde vers le bas) s’efforçant à chaque moment de la maîtriser et de la repousser sous lui. »

***Wikipedia a écrit: Dans son ouvrage intitulé « à propos des corps flottants » (Περὶ τῶν ἐπιπλεόντων σωμάτων), Archimède a suggéré que (vers 246 av. J.-C.) : »Tout objet, totalement ou partiellement immergé dans un fluide ou un liquide, est poussé vers le haut par une force égale au poids du fluide déplacé par l'objet. » En termes simples, le principe d'Archimède stipule que, lorsqu'un corps est partiellement ou totalement immergé dans un fluide, il subit une perte de poids apparente égale au poids du fluide déplacé par la partie immergée du ou des corps.***

« Mais le vaisseau a un secret, car au contraire de la pierre, son regard n’est pas dirigé vers le bas mais vers le haut… »

Ce qu’en pratique nous pouvons comprendre par : « ma chérie, ne regarde jamais où tu mets les pieds, et tu ne tomberas jamais dans un trou ou dans une bouche d’égoût. » — et métaphoriquement bien sûr par : « Méprise toujours les plus petits et moins nobles que toi, soit la plus avide de pouvoir possible et ne regarde jamais à la dépense : la planète peut brûler, du moment que toi tu pourras aller vivre confortablement ailleurs – et choisis toujours la plus belle vue. »

Mais le pire conseil est à venir tandis que joignant le geste à la parole, l’elfe lève les yeux au lieu de regarder à qui il parle, ce qui aurait été la moindre des politesses, surtout envers une petite fille qui fait une à deux têtes de moins que lui et qui en plus est assise à ses pieds : « (le regard du bateau est) fixé sur la lumière qui la guide, murmurant à propos de choses plus grandioses que l’obscurité ne connaîtra jamais. »

En pratique, il ne faut jamais fixer une lumière vive, en particulier le soleil, ou son reflet. Plus si vous gardez vos yeux sur une lumière, je suppose une étoile, pour guider de nuit votre traversée, et que vous pilotez le bateau, vous allez vous prendre tous les obstacles en chemin dans la tronche – regardez donc une étoile en conduisant une voiture par exemple, ou bien en traversant une rue.

Métaphoriquement, c’est un discours sectaire : selon son frère, Galadriel devrait croire sur parole n’importe quel menteur ou menteuse qui prétend être le guide suprême ou qui menace quiconque le contredira des pires sévices, et le ou la laisser diriger sa vie.

Mais la petite Galadrielle a peut-être quelque chose d’un peu intelligent à répondre ?

(les yeux baissés en se détournant d’à qui elle parle) « Mais parfois la lumière brille tout aussi vivement reflétée dans l’eau qu’elle (la lumière) brille dans le ciel. Il est difficile de dire dans quel direction est le haut et dans quelle direction est le bas. »

***Wikipedia a écrit:Les lois du mouvement d'Aristote. Dans la Physique, il affirme que les objets tombent à une vitesse proportionnelle à leur poids et inversement proportionnelle à la densité du fluide dans lequel ils sont immergés. C'est une approximation correcte pour les objets dans le champ gravitationnel de la Terre qui se déplacent dans l'air ou l'eau.***

Et Galadriel de poser la question suivante du jeu télévisée : « Comment je suis supposée savoir quelle lumière je dois suivre ? »

Et apparemment la réponse est une colle pour les scénaristes, qui préfèrent que le grand frère comme pour lui sucer le lobe de l’oreille, approche sa bouche et sussure la réponse à sa petite sœur — une réponse littérale qui logiquement aurait dû être « achète-toi une boussole » ou bien une réponse plus philosophique : « Réfléchi au lieu de gober tout ce qu’on te raconte, ton grand frère compris…»

Galadiel répond : « mais ça à l’air si simple ». Et son frère d’enfoncer le clou sectaire : « les vérités les plus importantes le sont (simple) »… et les mensonges les plus gros le sont aussi, d’ailleurs la vérité c’est le mensonge, la paix c’est la guerre et l’amour c’est la haine.

Et c’est ainsi que son grand frère fit de Galadriel une dictatrice psychopathe à laquelle il ne manquait que l’Anneau Unique jusqu’à ce qu’elle réalise qu’il avait été fabriquée pour la réduire en esclavage… Espérons seulement que toutes les wokettes et tous les wokotes de la Terre devant leur écran dans la réalité réaliseront cela à temps.

The Lord Of The Rings: Rings Of Power, la série de 2022

The Lord Of The Rings: Rings Of Power, la série de 2022

The Lord Of The Rings: Rings Of Power, la série de 2022

The Lord Of The Rings: Rings Of Power, la série de 2022

Image

The Lord Of The Rings: Rings Of Power, la série de 2022


***

Zardoz, le film de 1974Feu vert cinéma

Zardoz (1974)

Sorti aux USA le 6 février 1974.
Sorti en France le 13 mars 1974.
Sorti en Angleterre le 28 mars 1974.

Sorti en blu-ray américain édition limitée Twilight Time le 14 avril 2015.
Sorti en blu-ray anglais Arrow (pas de version française) le 14 septembre 2015.
Sorti en blu-ray allemand (steelbook) le 24 septembre 2015.
Sorti en blu-ray français Movinside le 13 novembre 2017.
Sorti en blu-ray allemand le 8 février 2018.
Sorti en blu-ray espagnol le 25 avril 2019.

De John Boorman, également scénariste et producteur ; avec Sean Connery, Charlotte Rampling, Sara Kestelman, John Alderton.

Pour adultes

(post-apocalyptique) "Je suis Arthur Frayn, et je suis Zardoz. J'ai vécu trois cents ans et je désespère de mourir. Mais la mort n'est plus possible : je suis immortel. Je présente maintenant mon histoire, pleine de mystère et d'intrigue, riche en ironie et des plus satirique. Elle se déroule profondément inscrite dans un futur possible, donc aucun des évènements qui suivent ne sont encore survenus, mais ils le peuvent. Soyez donc prévenus, à moins que vous souhaitiez finir comme moi. Dans ce conte, je suis un faux dieu par occupation, et un magicien par inclinaison: Merlin est mon héros ; je suis le Marionnettiste. C'est moi qui manipule beaucoup des personnages et des évènements que vous allez voir. Mais moi aussi je suis une invention, pour votre divertissement et votre amusement. Et vous, pauvres créatures, qui vous a conjuré hors de la glaise ? (ricanement) Est-ce que Dieu bosse aussi dans l'industrie des spectacles ?"

Un jour nuageux, des vallons recouverts de prairies rase et de forêts. Nous sommes en 2293. Des cavaliers masqués cavalent et quelques lanciers avec eux. Au-dessus, dans les nuages, flotte une tête antique géante, grimaçante comme un masque de comédie dramatique, la bouge dentue ouverte, les yeux bleus lumineux comme chaque iris éclairé d'un cercle d'ampoules. Les cavaliers à demi nus portent le même masque et acclament la tête volante, se rassemblent devant elle alors qu'elle descend et touche la terre. Les cavaliers crient : "Zardoz, que Zardoz soit loué!"

Les lanciers se prosternent, les cavaliers s'inclinent plusieurs fois, et la tête volante déclare :" Zardoz vous parle, à vous, son peuple élu." Et les cavaliers et les lanciers de répéter : "peuple élu" en brandissant leurs armes. La tête reprend : "vous avez été élevés au-dessus de la brutalité pour tuer les Brutaux qui se multiplient et sont légions." A ces mots, un des lanciers poignarde l'un de ses prisonniers juste à côté de la gueule de la tête volante, qui poursuit : "à cette fin, Zardoz, votre dieu, vous a donné le don du fusil..." et effectivement les cavaliers comme les lanciers portent des cartouchières croisées sur leurs dos maquillés de boue sèche. Et d'insister : "Le fusil est bon.", et les guerriers tous de répéter "le fusil est bon" et certains de justement brandir leur fusil.

La tête géante reprend : "le pénis est méchant, le pénis tire des graines et fabrique de la nouvelle vie pour empoisonner la terre avec la peste des hommes, comme elle l'était une fois. Mais le fusil tire de la mort et purifie la terre de la saleté des Brutaux : allez de l'avant et tuez. Zardoz a parlé." Et la tête géante de vomir par sa gueule des paquets de fusils et de cartouches que déjà les guerriers venaient pour ramasser. Tous crient de joie tandis qu'il dégringole plus de fusil, et ils se mettent à tirer en l'air. La tête repart dans les airs, et l'un des guerriers moustachu et barbichu nous aperçoit... pour avec le sourire nous tirer une balle dans la tête.

Zardoz, le film de 1974

Zardoz, le film de 1974

Zardoz, le film de 1974

Zardoz, le film de 1974

Zardoz, le film de 1974

***

Le territoire des ombres II : le monde interdit (2010)Feu orange cinéma

La herencia Valdemar II: La sombra prohibida (2011)
Traduction du titre original : L'héritage Valdemar 2 : l'ombre interdite.
Titre français : le territoire des ombres 2: Le monde interdit.

Ce film est la seconde partie du récit commencé dans Le territoire des ombres 1, le secret des Valdemars.

Ici la page de ce blog consacrée à la première partie du Territoire des Ombres (2010)

Sorti en Espagne le 28 janvier 2011.
Sorti en blu-ray espagnol le 19 juillet 2011.
Sorti en blu-ray français le 4 septembre 2013 (image bonne, son bon, bonus : Lovecraft décrypté part 2, making of part 2, plus livret papier H. P. Lovecraft, Lovecraft et le cinéma).

De José Luis Alemán (également scénariste) ; avec Rodolfo Sancho, Silvia Abascal, Laia Marull, Daniele Liotti, Paul Naschy, Ana Risueño, Óscar Jaenada, Paco Maestre.

Pour adultes et adolescents.

(horreur lovecrafienne) La nuit est tombée et Eduardo et Ana, les responsables de l’agence immobilière roulent en direction du manoir Valdemar pour aider à retrouver Luisa, leur agente disparu, sur ordre direct de leur patron, Maximilian Corvin. Eduardo s’impatiente auprès de Ana, qui, assise dans le siège du passager, déchiffre la carte routière de la région avec une lampe. Eduardo essaie ensuite de faire de l’humour : toujours pas l’ombre d’une civilisation en vue, est-ce que les gens parlent seulement l’espagnol dans le coin ?

Ana soupire et repose la carte, et Eduardo s’alarme aussitôt : qu’est-ce qui se passe ? est-ce qu’il a dit quelque chose de mal ? Ana rassure son mari : ce n’est pas ça. C’est qu’ils ne peuvent rien faire ensemble depuis trois mois et qu’elle espérait qu’ils profiteraient cette fois de leur week-end. Eduardo répond immédiatement que s’ils en profitaient, Ana aurait des remords ; quand ils auront retrouvé Luisa…

Ana dément : elle ne dit pas ça seulement pour Luisa : le silence autour de toute l’affaire l’inquiète. Eduardo répond que la discrétion est une constante dans leur firme, Inmobérance : ils ont bien signés une clause de confidentialité, non ? Le salaire est bon, la prime de retraite aussi : il ne faut pas se poser de question. Ana insiste : et si on en posait, quelle réponse à tout ça ? Deux dissimulations de crime, deux silences, deux disparitions ?

Eduardo hausse le ton : il ne faut pas exagérer, Luisa n’est plus une enfant… Alors Ana crie « attention ! » : une femme est au milieu de la route, dans leurs pleins phares. Eduardo fait un écart, la femme un roulé-boulé en avant sur le côté, et la voiture d’Eduardo se met en travers de la route. A l’arrêt, Eduardo demande à Ana si ça va, elle répond que lui. Pendant ce temps, derrière les buissons sur le côté de la route, un tireur au visage recouvert d’un masque à gaz se poste.

***