Jason of Star Command, la série télévisée de 1978 Feu rouge télévision

Jason of Star Command (1978)
Jason du Commandement des étoiles.

Deux saisons d'épisodes de 10 à 20 minutes.

Série dérivée de la série Space Academy de 1977.

Diffusé aux USA à partir du 9 septembre 1978 sur CBS US (diffusé les samedi matins).
Sorti en DVD américain le 28 octobre 2008 coffret 7DVD - 3DVD pour Jason, 2DVD pour Ark II, 2DVD pour Star Academy (région A, image 4:3 format original respecté, DD 2.0 anglais et espagnol).

De Arthur H. Nadel ; avec Craig Littler, Sid Haig, Charlie Dell, Susan Pratt, James Doohan.

Pour tout public.

L'an 3732. Le danger se cache dans les étoiles : voici le monde de Jason du Commandement des étoiles – un mercenaire de l’âge spatial qui se présente pour arrêter la force la plus sinistre de l’Univers : Dragos, le Maître du Cosmos. Assistant Jason dans sa bataille contre le Mal, une équipe talentueuse d’experts : la charmante capitaine Nicole Davidoff, le très sérieux mais ridicule professeur E.J. Parsafoot et le grisonnant commandant Carnavin – tous travaillent de concert dans une section secrète de l’Académie Spatiale.

Jason of Star Command, la série télévisée de 1978

Jason of Star Command, la série télévisée de 1978

Jason of Star Command, la série télévisée de 1978

Jason of Star Command, la série télévisée de 1978

***

Jason of Star Command, la série télévisée de 1978 Feu rouge télévision

Saison 1 (1978 - 16 épisodes de 10 minutes

Jason Of Star Command S01E01: Chapitre 1 : L'Attaque du vaisseau Dragon (Chapter 1 : Attack of the Dragonship)
Jason Of Star Command S01E02: Chapitre 2 : Prisonnier de Dragos (Chapter 2 : Prisoner of Dragos)
Jason Of Star Command S01E03: Chapitre 3 : Hors d'atteinte de Dragos (Chapter 3 : Escape from Dragos)
Jason Of Star Command S01E04: Chapitre 4 : Un appel à l'aide (Chapter 4 : A Cry for Help)
Jason Of Star Command S01E05: Chapitre 5 : Wiki à la rescousse (Chapter 5 : Wiki to the Rescue)
Jason Of Star Command S01E06: Chapitre 6 : La Planète perdue (Chapter 6 : Planet of the Lost)
Jason Of Star Command S01E07: Chapitre 7 : Piège dans le temps (Chapter 7 : Marooned in Time)
Jason Of Star Command S01E08: Chapitre 8 : L'Attaque des dragons (Chapter 8 : Attack of the Dragons)
Jason Of Star Command S01E09: Chapitre 9 : La Dernière Chance de Peepo (Chapter 9 : Peepo's Last Chance)
Jason Of Star Command S01E10: Chapitre 10 : L'Homme disparu (Chapter 10 : The Disappearing Man)
Jason Of Star Command S01E11: Chapitre 11 : La Planète hantée (Chapter 11 : The Haunted Planet)
Jason Of Star Command S01E12: Chapitre 12 : L'Évasion de Kesh (Chapter 12 : Escape from Kesh)
Jason Of Star Command S01E13: Chapitre 13 : Le Retour de la créature (Chapter 13 : Return of the Creature)
Jason Of Star Command S01E14: Chapitre 14 : Le Procès de Peepo (Chapter 14 : Peepo on Trial)
Jason Of Star Command S01E15: Chapitre 15 : Le Cheval de Troie (Chapter 15 : The Trojan Horse)
Jason Of Star Command S01E16: Chapitre 16 : La Victoire de Star Command (Chapter 16 : The Victory of Star Command)

***

Saison 2 (1979 - 12 épisodes de 20 minutes)

Jason Of Star Command S02E01: Mission vers les étoiles (Mission to the Stars)
Jason Of Star Command S02E02: Cryogénisée (Frozen in Space)
Jason Of Star Command S02E03: Dans l'antre de Nébula (Web of the Star Witch)
Jason Of Star Command S02E04: Au-delà des étoiles ! (Beyond the Stars !)
Jason Of Star Command S02E05: Le Secret des anciens (Secret of the Ancients)
Jason Of Star Command S02E06: Le Pouvoir du disque étoile (The Power of the Star Disk)
Jason Of Star Command S02E07: A travers la porte des étoiles (Through The Stargate)
Jason Of Star Command S02E08: Face à face (Face to Face)
Jason Of Star Command S02E09: Force fantômatique (Phantom Force)
Jason Of Star Command S02E10: La Petite Fille perdue (Little Girl Lost)
Jason Of Star Command S02E11: Le Secret de Mimi (Mimi's Secret)
Jason Of Star Command S02E12: Bataille pour la liberté (Battle for Freedom)

***

Donnez votre avis sur cette série en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

Dr. Strange, le film de 1978Feu rouge cinéma

Dr. Strange (1978)

Diffusé aux USA le 6 septembre 1978 sur CBS US ;
sorti en blu-ray américain le 26 avril 2022 (édition limitée à 1500 exemplaires) chez SHOUT FACTORY US.

De Philip DeGuere (également scénariste), d’après les personnages créés par Bob Kane. Avec Peter Hooten, Clyde Kusatsu, Jessica Walter, Eddie Benton, Philip Sterling, John Mills, June Barrett, Sarah Rush.

Pour adultes et adolescents.

(Fantastique) Il y a une barrière qui sépare le Connu de l’Inconnu. Au-delà de ce seuil se trouve un champ de bataille où les forces du Bien et du Mal sont en guerre éternelle. Le destin de l’Humanité est en suspens et en attend l’issue. A chaque époque et à chaque moment, certains d’entre nous sont appelés à rejoindre la bataille.


Dans le coin le plus obscur de l’Espace flotte divers roches ressemblant à de la pâte à modeler rouge. L’un des rocs abrite probablement la grotte où une certaine sorcière nommée Morgane a été convoquée par l’empereur Cylon. Comme celle-ci répond à son appel un genou à terre, le décolleté pigeonnant, son maître lui ordonne de se relever et de la regarder dans ses quatre yeux, qu’il a cependant plus écartés que la moyenne et orangeoyant dans un nuage de fumée. Louchant horriblement pour se faire, Morgane s’exécute néanmoins tandis que son maître pérore : il y a cinq cents années auparavant, Morgane l’a déçu en laissant le plus grand des sorciers la battre à plat de couture. Morgane répond bien entendu qu’elle rêve de se venger depuis tout ce temps, et le maître lui annonce qu’il va la renvoyer dans le monde dont elle a été exilée : qu’elle trouve son ennemi sous l’ancien symbole de la lumière, l’avertissant que le sorcier en question a lu les signes et fait ses calculs, il sera donc préparé à la recevoir à coups de pieds au cul mystique comme il se doit. Cependant son ennemi a vieilli et il doit faire passer ses pouvoirs, vu qu’il est vieux (le maître n’a pas peur de se répéter) : qu’elle détruise le vieillard avant qu’il ait pu transmettre ses pouvoirs et la victoire sera à eux. Elle a trois jours pour y parvenir. Et si elle n’est pas capable de défaire le vieillard, elle n’aura qu’à frapper son héritier.

Morgane demande alors qui est l’héritier. Son maître lui répond qu’il ne s’appelle pas Wikipédia mais Baphomet… c’est une blague, il a Moogle (Mystic Google) et lui répond du tac au tac qu’elle n’aura qu’à chercher l’anneau et l’ancien symbole : celui qui porte cette anneau est l’élu, et qu’elle n’échoue pas dans sa mission sinon la punition sera rapide et terrible. Elle a trois jours (le maître n’a pas peur de se répéter, bis) pour rapporter la victoire et seulement trois (le maître n’a pas peur de se répéter, ter). Mais comme Morgane est l’arrière-arrière… etc. grand tante du Flash, elle n’a aucune inquiétude ni réserve concernant le temps qu’il lui faudra pour vérifier chaque anneau en circulation sur la Terre sans aucune idée de quel ancien symbole pourrait se trouver dessus exactement — et pour en trucider le porteur. Ces trois prochains jours sur la Terre risque d’être très tristes pour tous les couples mariés et les veufs et tous les bling-blings sans oublier les celles de la panoplie Barbie et les amateurs de piercings. Ou alors Morgane a elle aussi Moogle, mais dans ce cas alors pourquoi poser des questions stupides à son Maître es dialogue d’exposition ?

Musique disco, la nuit dans une grande ville (New-York) peu éclairée américaine, probablement le même quartier que The Crow mais avant qu’il périclite complètement, et d’ailleurs voilà-t-y-pas le même bâtiment avec une grande fenêtre éclairée avec un symbole mystique dessus, car c’est important d’être le plus visible possible quand on participe à la Grande guerre éternelle du Bien contre le Mal. Un oriental en complet veston frappe à la porte et appelle son maître en vain, entre quand même et trouve un vieux binoclard chauve assoupi en robe décorée des symboles du zodiaques – il a dû s’asseoir sur son chapeau pointu — il l’aide à se relever, à vider son seau etc. etc. attiser le feu.

Le vieux sorcier prend alors un livre avec des grosses images et le moins de texte possible dans sa bibliothèque Art Déco et l’ouvre sur son bureau à l’attention de son esclave asiatique, à la page d’un portrait au lavis d’une certaine Fée Morgane, et qu’il s’en souvienne, ordonne le vieux. L’esclave asiatique demande ce que signifie la ligne écrite en bas de l’illustration pleine page, car comme je le subodorais, ce dernier — Wong — ne sait réellement pas lire.

Le vieux le nargue en lui suggérant d’apprendre à lire (le latin) un de ces jours. Incidemment, il est écrit Regina Veneticarum (Reine vénétique = d’’une tribu de marins d’Armorique, c’est-à-dire britannique), avec un U majuscule à la place du V, ce qui impliquerait que le rédacteur ne savait pas écrire du Latin à l’époque de rédaction ou croyait que le Latin s’écrivait comme de l’Anglais. Et sur la page de droite, ceux qui lisent le latin peuvent lire : Rituale Evocationum Atque Dimissionum Umbrarum Secundum Antequam Necromantae Artem Exeratunt proprio Manu Mae Le Fay (Rituel d’évocation et de bannissement d’entre les ombres, d’après un pouvoir révélé de sa propre main appartenant à la Nécromancienne Morgane Le Fay).

Et le sorcier de traduire (très librement) pour Wang la légende du portrait : « L’enchanteresse, reine des sorciers, reine des ténèbres » (ce qui fidèlement retraduit en latin nous donne Incantatrix, magorum regina, tenebrarum regina. Et Wang de remarquer que le vieux ne lui avait jamais montré ce livre auparavant. Perfide, le vieux répond que Wang n’avait jamais remarqué ce livre – et de préciser qu’il est vieux (le livre) de cinq cents ans et que Morgan était vénérée par une secte satanique au 15ème siècle.

Et comme le vieux range le livre à sa place, Wang demande si Morgane a vieilli depuis. A question idiote, réponse idiote : le vieux réplique que faire œuvre de malfaisance a quelques avantages. Puis prenant un air contemplatif ses binocles baissés très bas sur son nez, le vieux lâche : les barrières s’émiettent comme du crumble au cassis (car moi aussi je peux traduire librement). Morgane sera la première des Ténébreux à franchir le seuil ; et d’avouer : « Son but est de me détruire.

Wang propose alors de laisser Morgane tenter de le tuer, si elle le peut. Mais le vieux réplique que Wang ne peut pas interférer, pas encore. Et d’ajouter que c’est un art ancien que de retourner la force d’un adversaire contre lui-même : ils ont trois jours pour préparer l’initiation. Et d’ordonner à Wang de trouver Stephen Strange. Le vieux précise qu’il n’a plus eu aucun contact avec Strange depuis des années, la seule chose dont il peut être certain est qu’il est en sécurité. Et quand Wang aura trouvé Strange, qu’il revienne auprès de son maître es dialogues d’exposition.

Wang demande alors quand Morgane franchira le seuil. Le vieux (Lindmer ?) qui a également Woogle, répond du tac au tac : à l’aube. Wang demande alors si le vieux la confrontera seul à seule. Et le vieux de répondre, euh, l’air mystérieux ? que personne n’est jamais tout seul. Wang s’inquiète : Même aux toilettes ? Le vieux hoche la tête.

Dr. Strange, le film de 1978

Dr. Strange, le film de 1978

Dr. Strange, le film de 1978

Dr. Strange, le film de 1978

Dr. Strange, le film de 1978

Dr. Strange, le film de 1978

***

Galactica, la bataille de l'Espace, le film de 1978Feu vert cinéma

Ici la page Amazon.fr du blu-ray français de Galactica, la bataille de l'Espace 1978.

Battlestar Galactica (1978)
Autres titres : Saga Of A Star World

Sorti au Canada le 7 juillet 1978.
Sorti en France le 26 octobre 1978.
Diffusé aux USA le 17 septembre 1978 sur ABC US.
Sorti en Angleterre le 12 avril 1979.
Sorti aux USA le 18 mai 1979.
Sorti du blu-ray américain le 14 mai 2013 (multi-régions, version française et sous-titres inclus).
Sorti du blu-ray français le 2 juin 2015.

De Richard A. Colla et Alan J. Levi, sur un scénario de Glen A. Larson. Avec Richard Hatch, Dirk Benedict, Lorne Greene, Herbert Jefferson Jr., Maren Jensen, Tony Swartz, Noah Hathaway, Terry Carter, Lew Ayres, Wilfrid Hyde-White, John Colicos, Laurette Spang, John Fink, Jane Seymour, Rick Springfield.

Pour adultes et adolescents.

Il y a ceux qui croient que la vie ici a commencé là-bas, loin de l’autre côté de l’univers, avec des tribus humaines, qui auraient pu être les ancêtres des égyptiens, ou des toltèques, ou des mayas, qu’ils auraient pu être les architectes des grandes pyramides ou des civilisations perdues de Lémurie ou de l’Atlantide. Certains croient qu’ils pourraient encore être les frères des êtres humains, qui à ce moment-même luttent pour leur survie, loin, très loin au milieu des étoiles.

A bord de l’Atlantia, le conseil des 12 représentants et chefs des 12 colonies humaines, portent un toast à l’Armistice sur le point d’être signée avec les Cylons, à l’aube du septième millénaire. A bord du Galactica, Zac, le petit frère du capitaine Appolo, insiste auprès du Lieutenant Starbuck pour qu’il se fasse porter pâle et cède sa place pour piloter l’un des chasseurs de la patrouille de routine qui sortira au moment de l’arrivée des émissaires cylons. Considérant qu’il ne peut y avoir aucun risque, car ils sont désormais en temps de paix, le capitaine Apollo accepte de prendre son petit frère avec lui.

A bord de l’Atlantia, le président du conseil félicite Baltar pour son ambassade auprès des Cylons. Puis il va trouver le commandant Adama, soucieux, qui lui rappelle ses doutes quant à l’Armistice pourtant réclamée par les Cylons. Pour lui, les Cylons haïssent les humains. Il craint donc ce qui arrivera après. Au même moment, la patrouille menée par Apollo découvre un container à chasseurs cylons – loin de son vaisseau-mère, et parfaitement vide. En examinant le container de plus près, ils constatent que leurs instruments sont brouillés et qu’un autre vaisseau se cache dans une zone nébuleuse toute proche. Apollo décide de plonger à travers la zone nébuleuse pour en avoir le cœur net. Apollo aperçoit alors le vaisseau-mère, une forteresse Cylon, et son armada de chasseurs. Il ordonne un repli, mais ils sont pris en chasse : l’Armistice est une embuscade, et il y a suffisamment de puissance de feu cylon pour détruire la totalité de la flotte humaine.

Galactica, la bataille de l'Espace, le film de 1978Galactica, la bataille de l'Espace, le film de 1978Galactica, la bataille de l'Espace, le film de 1978Galactica, la bataille de l'Espace, le film de 1978

***

 

Le mutant, le roman de 1978 d'Alain PageFeu vert livre

Le Mutant, le roman de 1978 d'Alain Page

Sorti chez Albin Michel le 29 mai 1978.
Également adapté pour la télévision en minisérie diffusée à partir du 15 juin 1978 sur TF1.

De Alain Page.

Jean-Claude Masson, biologiste nobelisé est rabattu par six poursuivants aux sourires, vestes et insignes identiques vers une chambre bizarre. A un bureau, il trouve un écran et une cassette vidéo à visionner : une de ses connaissances, Walter, a été prisonnier dans cette même chambre, et dans l'espoir que le prochain occupant ne soit pas l'un de leurs ennemis, il a laissa son journal caché derrière le frigo...


 Puisque Dieu n'existe pas, se disait Masson, et que je l'ai prouvé, je ne peux vraiment compter que sur moi. Tous les couloirs se ressemblaient. De temps à autre, une légère déclivité que rien ne venait jamais comprenser. Bizarre étage, bizarre univers laqué et silencieux. Et devoir courir comme un gamin, se disait encore Masson. C'est peut-être la même porte devant laquelle je ne cesse de repasser...


Donnez votre avis sur ce livre en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr, salon Science-fiction.