The Boys: Gen V, la série télévisée de 2023

The Boys: Gen V
Traduction du titre : les garçons, génération cinq.

Potentiellement très toxique.

Une saison de 8 épisodes.

Annoncé à l'international pour le 29 septembre 2023 (les trois premiers épisodes puis un par semaine) sur AMAZON PRIME INT/FR.

De Craig Rosenberg, Evan Goldberg et Eric Kripke, d'après la bande desssinée The Boys Volume 4: "We Gotta Go Now" par Garth Ennis et Darick Robertson; avec Jaz Sinclair, Chance Perdomo, Lizze Broadway, Maddie Phillips, Derek Luh, Asa Germann, Shelley Conn.

Pour adultes.

(comédie ultra-violente super-héros woke, presse) De jeunes super-héros adultes, ou "supes", sont mis à l'épreuve dans des batailles royales à l'école de lutte contre la criminalité de l'université Godolkin, gérée par Vought International.

The Boys: Gen V, la série télévisée de 2023

The Boys: Gen V, la série télévisée de 2023

The Boys: Gen V, la série télévisée de 2023

The Boys: Gen V, la série télévisée de 2023

The Boys: Gen V, la série télévisée de 2023

The Boys: Gen V, la série télévisée de 2023

***

Ici la page du site Philippe-Ebly.fr consacrée à cette série.

***

Resident Evil: Death Island, le film animé de 2023Feu vert cinéma

Resident Evil: Death Island (2023)

Sorti au Japon le 7 juillet 2023.
Sorti en VOD et blu-ray SONY américain le 25 juillet 2023 (version française incluse).

De Eiichirō Hasumi, sur un scénario de Makoto Fukami d'après le jeu vidéo de Capcom ; avec Nicole Tompkins, Kevin Dorman, Matthew Mercer, Stephanie Panisello, Erin Cahill, Salli Saffioti.

Pour adultes et adolescents.

(zombie, prospective, horreur) Huit hommes en tenue paramilitaire, certains casqués d’autres encore têtes nues sont assis à l’arrière d’un fourgon, se cramponnant à leur fusil d’assaut. Dans l’interphone, une voix les interpelle : « Unité 6, parlez, quel est votre T.E.A (Temps Estimé d’Arrivée) ? » Le chef répond qu’ils seront là dans cinq minutes et qu’ils traversent le  pont à présent. « Quand vous arriverez, déposez l’équipe et attendez les ordres. ». Le chef accuse réception.

A l’arrière, l’un des paramilitaires (Dylan) demande à son voisin (J.J.) pourquoi à son avis on leur a demandé de s’équiper de cette manière. J.J. soupire : « quoi que ce soit, c’est suffisamment grave pour faire rappeler des gars en permission comme nous. » Puis J.J. lâche un juron : ils pourraient être à San Francisco en ce moment-même, à manger du crabe et à boire de la bière.

Tous les soldats portent sur leur tenue l’écusson de la Corporation de l’Ombrelle. Dylan répond que Frisco n’ira nulle part dans l’immédiat : ils ont juste à en finir avec cette mission. Le chef annonce alors dans le haut-parleur qu’ils sont pratiquement arrivés à Raton-laveur Ville, alors qu’ils écoutent bien : la ville est confinée. Les ordres sont d’aider à évacuation des cadres de la Corporation de l’Ombrelle et des officiels du gouvernement seulement : pas de civils. Le chef répète : pas de civils

J.J. demande alors ce qu’ils auront à faire si les civils tentent de forcer leurs rangs. Son chef répond qu’ils ont la permission de les abattre. Dylan est choqué. Puis le fourgon s’arrête et le chef ordonne qu’il veut deux rangées devant leur véhicule et qu’ils se dépêchent.

Dehors, un hélicoptère survole la zone et diffuse le message : « C’est une alerte à tous les citoyens : retournez chez vous et aux abris là-bas. » Les soldats se retrouvent à l’entrée du pont, dont l’accès est défendu par des barrières derrière lesquels les habitants de la ville sont en train de se masser pour fuir.

Au premier rang et casqué, J.J. souffle à Dylan : « Mais qu’est-ce qui se passe ? » et Dylan lui répond « C’est ce que je voudrais bien savoir. » Puis la radio annonce qu’un cadre de l’Ombrelle passe le barrage. Et une limousine faisant une embardée se précipite en klaxonnant tandis que les gardes écartent une barrière pour la ramener aussitôt le passage. La radio ordonne de fermer les rangs et rester attentif. Or les hommes qui étaient massé aux barrières se jettent sur les soldats, et la radio annonce que c’est une émeute, les soldats doivent ôter la sécurité de leurs armes et faire feu à l’ordre de leur chef.

Plus tard, apparemment, nous retrouvons les mêmes soldats dans la salle frigorifiée d’un abattoir où sont pendus des quartiers de viande ensanglantés. Les néons au plafond clignotent. Un des soldats se plaint d’avoir mal, un autre crie qu’on a bousillé le chef et se demande qu’est ce que ces gens ont comme problème… ils l’ont équarri ! Ils ont la rage ou quelque chose du genre !

Dylan, indemne, fait des bandages, arrêtant l’hémorragie d’un de ses camarades. J. J. est derrière la baie vitrée du fond et parle à un talkie-walkie. Dylan assure le blessé qu’ils sont en train de demander une évacuation. Puis il réalise qu’un certain Carl vient de perdre conscience, et se précipite auprès de lui pour tenter de le ranimer.

De l’autre côté de la baie vitrée, J.J. informe son commandement qu’ils ont réussi à mettre à l’abri les blessés et qu’ils ont besoin d’être évacués. On lui répond que les blessés sont infectés. J. J. ne comprend pas, alors son commandement confirme : il doit mettre en quarantaine les blessés et attendre les ordres.

Resident Evil: Death Island, le film animé de 2023

Resident Evil: Death Island, le film animé de 2023

Resident Evil: Death Island, le film animé de 2023

Resident Evil: Death Island, le film animé de 2023

Resident Evil: Death Island, le film animé de 2023

Resident Evil: Death Island, le film animé de 2023

***

Ici la page du site Philippe-Ebly.fr consacrée à ce film animé.

***

Paradise, le film de 2023Feu vert cinéma

Paradise (2023)

Annoncé le 27 juillet 2023 sur NETFLIX INT/FR.

De Boris Kunz (également scénariste), Tomas Jonsgården, Indre Juskute ; sur un scénario de Simon Amberger, Peter Kocyla ; avec Matthias Ziesing, Fortuna Meda, Lucas Lynggaard Tønnesen, Egle Lekstutyte, Ulrich Wickert, Numan Acar, Iris Berben, Aleyna Cara, Houssein Hariri, Gülderen Saglam.

Pour adultes et adolescents ?

(presse, prospective, cyberpunk) Une plage de sable blanc et fin léchée par le ressac écumant sous un ciel bleu « Rêves-tu d’une vie meilleure ? ». Un femme d’un âge mûr marche en robe blanche. « Une vie que tu n’aurais jamais pu t’offrir ? Aeon propose un programme de don du temps de vie qui rémunère les donneurs pour chaque année de vie cédée » Une jeune femme noire manchotte danse souriante, son bras manquant remplacé par un bras artificiel. La même se retrouve assise dans le hall d’accueil d’Aeon avec des infirmières souriantes à lui parler, à arriver du couloir, ou au comptoire, flanquée d’un grand noir beaucoup moins souriant.

« L’intervention est peu invasive et nous la pratiquons quotidiennement dans nos cliniques. Fais ton test ADN dès aujourd’hui, et nous te trouverons le bénéficiaire compatible… » A l’écra, un barbu chauve — Benjamin, altéré 39 ans qui fête son diplôme entourée d’étudiantes beaucoup plus jeunes.

« Plus de 200.000 donneurs ont cédés des années de leur temps de vie, se donnant les moyens (NDT financiers) de réaliser leur rêve ». Comme apparemment à l’écran Finan, un jeune noir à lunette à la barbiche grisonnante, altéré 26 ans. Ou Eva, très maquillé aux cheveux gris, altérée 21 ans qui en parait plus de 40.

« Nous, chez Aeon, on y croit. » Sans doute comme Carl, 35 ans qui en parait cinquante au volant de sa voiture décapotable fournie avec une pouffe blonde sur le siège du passager.

« Si tu donnes des années de vie, la vie te le rendra… » Et revoilà notre manchotte, Nkeiru, altérée 18 ans, qui danse en slip dans le soleil dispensées par les baies vitrées de sa vaste salle déserte en haut d’une tour, toujours avec son bras artificiel.

« Fais le choix de réaliser tes rêves. Et rappelle-toi, ta maturité, c’est ce qui fait ta beauté. » Et la femme mûre de la plage, Anoush, altérée 19 ans, se révèle être l’adolescente qui faisait sa promenade au bord de la plage et qui désormais sourit sans montrer ses dents.

« Deviens donneur, et commence une nouvelle vie. Ton temps, ta chance, ton choix. »  Une voix d’homme ajoute à la propagande « Âge minimum 18 ans, compatibilité requise. Le processus de vieillissement prend deux à trois jours. Effets secondaires : migraine, fatigue, stress. Pour plus d’information, consulte notre site ou ton manager des dons. »

Et le joli clip vidéo s’avère avoir été diffusé par un représentant (Max Toma) sur une tablette et l’écran plat familial pour convaincre un adolescent qui vit à cinq dans une chambre étroite qui sert aussi de cuisine et de salle à manger. L’adolescent est incrédule : « Quinze ans ? Je croyais que cela ne serait pas plus de trois ou cinq ans maximum… »

Max Toma, un petit moustachu, lui répond, concentré, d’une voix douce : « Je sais, Denys, mais ce n’est qu’une proposition. Tu vois, la somme augmente exponentiellement avec les années. Si tu donnes quinze ans de ta vie, Aeon te versera 700.000 euros. »

Denys répond gêné : « Je ne sais pas, je viens seulement d’avoir dix-huit ans. Je pense que c’est trop. »

Max redouble de concentration, comme s’il jouait au poker, s’adresse à présent au père de Denys : « Monsieur Bondar, vous attendez votre visa depuis combien de temps ? Depuis que Denys est né ? Excusez ma franchise, mais, s’il tarde, vous ne serez plus là pour en profiter : vous mourrez dans ce camp ou vous vous ferez refouler, et Denys aussi. Mais avec 700.000 euros, tu peux faire sortir toute ta famille en toute légalité : c’est assez pour obtenir la citoyenneté. »

Il ne laisse pas Denys répondre et bat le fer tant qu’il est chaud : « Ton père voulait une boutique, non ? » Denys confirme, tandis que le moustachu sourit avec de grands yeux pleins d’espoir : « Combien d’années de travail cela demandera ? Quinze ans n’y suffiront pas ! » 

Et Max devient tout triste. Puis il déclare : « Je l’ai fait aussi ; j’avais presque le même âge que toi. Pour moi, c’était cinq ans, et ça m’a payé mes études. Si tu veux une vie meilleure, pour toi, et pour ta famille, ce contrat, c’est ton ticket gagnant du loto. »

L’adolescent est clairement sur le point de céder. Il demande encore : « Et comment j’expliquerai ça à ma copine ? » Max est enthousiaste et sourit sans quitter des yeux le gamin : « Aucun problème : tu l’épouses et tu l’emmènes avec vous. » Et de tendre le stylet pour signer numériquement le contrat.

Paradise, le film de 2023

Paradise, le film de 2023

Paradise, le film de 2023

Paradise, le film de 2023

***

Ici la page du site Philippe-Ebly.fr consacré à ce film.

***

La main des ténèbres, le film de 1992Feu orange cinéma

Netherworld (1992)

Titre français : la main des ténèbres.
Traduction du titre français : Le monde inférieur.

Sorti en VHS et DVD ? aux USA le 6 février 1992 ;
Sorti en blu-ray américain le 11 juillet 2023.

De David Schmoeller (également scénariste), d’après un scénario de Charles Band (également producteur) avec Michael Bendetti, Denise Gentile, Holly Floria, Robert Sampson, Holly Butler, Alex Datcher.

Pour adultes.

(horreur fantastique, démon) La nuit. Un homme repose un verre presque vide sur une table à côté d’une petite bouteille à demi pleine. La bouteille explose : un homme mal rasé et chauve vient de tirer dessus au révolver alors que nous sommes dans un bar nommé chez Tonk, s’il faut en croire l’aigle de néon au-dessus du comptoir.

La salle du bar elle-même est animée par un petit orchestre qui fait danser les clientes sur un plancher que les poules et un serpent arpentent en toute liberté, et la terrasse du bar sur pilotis donne directement sur le bayou.

Un adolescent en chemise et jeans se faufile à l’intérieur du bar et s’arrête visiblement impressionné. Une des femmes vient le trouver pour lui demander s’il est perdu, et le garçon répond en hésitant à peine qu’il vient pour en profiter. La femme lui répond que s’il n’est pas capable d’articuler ce qu’il veut, il aura du mal à en profiter. Et d’ouvrir en souriant la braguette du garçon. Et elle insiste pour que le garçon dise clairement ce qu’il veut. Le garçon finit par répondre qu’il veut coucher. La jeune femme exulte et l’invite à la suivre.

Dans l’escalier qui descend, elle demande au garçon si c’est sa première fois, et il assure que non, qu’il l’a fait des tas de fois. Elle corrige : sa première fois chez Tonks. Et le garçon confirme, mais comme il l’appelle « Madame », elle lui demande de ne pas le faire, l’appelant « mon sucre ». Le garçon demande comment il doit l’appeler alors, elle répond qu’elle s’appelle « Marie Magdalène », et qu’il va adorer ce qu’elle a en magasin pour lui.

Elle s’arrête à l’entrée d’une chambre où est assise une fille habillée, coiffée et maquillée à la manière de Marylin Monroe dans Sept Ans de réflexion. La fille sourit au garçon. Mais l’attention du garçon est détourné par un genre de remue-ménage derrière une porte voisine sur laquelle quelqu’un a cloué une planche peinte avec les mots « Restez dehors ». Le garçon demande ce qu’il y a en bas, et Marie Magdalène répond qu’il n’est pas prêt pour ce qu’il y a en bas. Puis il regarde à nouveau la fausse Marylin, qui avec un gloussement ravi l’invite à entrer dans sa chambre.

Le garçon veut entrer mais Marie Magdalène l’arrête pour l’avertir : « elle » est spéciale, alors il devra être vraiment gentil avec elle. Et le garçon répond qu’il comprend, et se précipite pour entrer. La blonde passe son boa autour du cou du garçon et fait un clin d’œil à Marie Magdalène, qui va toquer à la porte suivante pour annoncer que c’est l’heure de sortir. Cette chambre là est utilisée par deux hommes et une autre blonde. L’un, barbu, entend le bruit qui vient de la porte défensdue, et annonce à l’autre qu’il va faire un tour. Il prend le couloir interdit. La première chambre est occupée par une femme jolie de corps mais très vieille de tête qui lui demande s’il veut du bon temps. Le barbu repart précipitamment tandis qu’un individu masqué ricane.

Le barbu tente de rebrousser chemin, mais s’est à l’évidence perdu. Il tombe cette fois sur la chambre d’une rouquine superbe qui a un oiseau chanteur en cage. La rouquine le félicite de son courage d’être arrivé jusque là : cela aurait pu être dangereux. Le barbu répond qu’il essayait juste de voir ce qu’il pourrait mater. La rouquine insiste alors pour qu’il entre dans sa chambre : peut-être qu’il aura de la chance ?

Le barbu entre, chemise ouverte, se touchant le ventre. La rouquine lui demande s’il sait chanter. Il répond que non. La rouquine répond que peut-être elle pourra lui apprendre à roucouler, comme à ses oiseaux. Puis elle lui demande s’il a de l’argent, et le barbu répond qu’il a tout dépensé à l’étage au-dessus. La rouquine déclare que c’est dommage et lui propose un échange. Le barbu répond qu’il n’a rien à échanger. La rouquine est presque fâchée : même pas son âme ? est-ce qu’il a aussi laissé son âme à l’étage ?

La main des ténèbres, le film de 1992

La main des ténèbres, le film de 1992

La main des ténèbres, le film de 1992

La main des ténèbres, le film de 1992

La main des ténèbres, le film de 1992

La main des ténèbres, le film de 1992

***