Speed Racer, le film de 2008Feu orange cinéma

Speed Racer (2009)
Traduction : Pilote de course.

Attention, ce film est visuellement déconseillé aux épileptiques.

Sorti aux Pays-bas le 7 mai 2008.
Sorti en Allemagne le 8 mai 2008.
Sorti aux USA et au Canada le 9 mai 2008.
Sorti en France le 18 juin 2008.
Sorti au Japon le 29 juin 2008.

Sorti en blu-ray coffret br+dvd américain WARNER BROS US le 16 septembre 2008, multi-régions, français inclus, réédité sans le dvd le 18 mai 2010 et le 13 août 2013.
Sorti en blu-ray anglais WARNER BROS UK le 10 novembre 2008, multi-régions, français inclus, plus de langues et sous-titres européens, ST coréen et chinois mandarin.
Sorti en blu-ray français WARNER BROS FRle 18 décembre 2008, identique à l'édition anglaise.

Des (frères, plus tard sœurs) Wachowskis (également scénaristes et producteurs, aujourd'hui connus sous le nom de Lana Wachowski et Lilly Wachowski) d'après la bande dessinée japonaise Mach GoGoGo / Speed Racer de 1966 de Tatsuo Yoshida ; avec Emile Hirsch, Christina Ricci, John Goodman, Susan Sarandon, Matthew Fox, Benno Fürmann, Hiroyuki Sanada, Rain, Richard Roundtree.

Pour adultes et adolescents.

Un jeune homme assis de dos dans un vestiaire attend son tour, en combinaison blanche et chaussettes blanches. Son pied droit tapotant nerveusement du talon le sol de grillagé métal. Une voix d’homme appelle alors tous les pilotes de course à rejoindre leur véhicule.

Un autre a le talon droit de sa vieille basket jaune couverte au stylo à bille noir d’un dessin de voiture de course et de son pilote ébouriffé en fil de fer : c’est un jeune garçon apparemment en panne de réponses à cocher à la 38ème ligne sur cinquante.

Chose curieuse, son livre de questions est resté ouvert à la page des questions 25 à 30, et la section a pour titre « vocabulaire de lecture ». Le jeune garçon fait nerveusement osciller son crayon entre son pouce et son index. Puis il raye une réponse sur sa fiche, l’air concentré. Puis il gomme tous les traits de rayures qu’il a fait sur la fiche, l’air contrarié.

Question 11 : Grace achète un sac de 240 bonbons dragéifies. Il y en a 35 jaunes, 53 rouges, 63 verts, 26 blancs, 41, bleus et 40 noirs. Grace veut savoir…

Le jeune garçon soupire.
Et comme elle (Grace) garde ses yeux clos, quel est le nombre minimum qu’elle blah blah blah, blah blah blah, blah, blah blah blah, blah blah blah, blah, , blah blah blah, blah blah bla -- Tous les pilotes de courses à vos véhicules s’il vous plait, tous les pilotes de courses à vos véhicules.

Réponse A : 6.
Réponse B : 12
Réponse C : 24.
Réponse D : 120.

Le garçon soupire à nouveau. Puis lève les yeux en direction de l’horloge murale de la salle de classe : il est trois heures sept (de l’après-midi) moins cinq secondes. Le garçon garde les yeux rivés à la trotteuse, qui atteint rapidement sa position la plus haute. Alors seulement le garçon se met à nouveau à cocher des réponses sur sa fiche.

Ailleurs, dans le bureau de la directrice, la mère du garçon semble surprise : « Distrait ? — Non, ce n’est pas tout à fait exact : votre fils semble n’être intéressé que par une seule chose : tout ce dont il parle, tout ce à quoi il semble être capable de penser, c’est la course automobile.

La mère grimace et s’efforce de garder contenance : « Eh bien, vous savez, son père dessine des voitures de course… » Et la directrice de demander du tac au tac, presque froidement : « Et où est votre mari ? »
La mère hésite une fraction de seconde et sourit à nouveau : « Au travail. Il n’a pas pu venir. »

Venimeuse, la directrice répond sans regarder la mère de famille en face : « Peut-être que la pomme n’est pas tombée si loin de l’arbre. » Puis elle regarde à nouveau la mère dans les yeux : « Est-ce que le nom de votre mari est Rex ? »

« Non, répond la mère, c’est celui de son frère aîné, Rex. Pourquoi ? »
La directrice sort une fiche d’un protège cahier en plastique transparent rouge : « Ceci est le test qu’il a rendu la semaine dernière. »

A l’évidence il s’agit de la fiche réponse d’un Questionnaire à Choix Multiples avec une série de coches des plus ordinaires. La directrice fait basculer la fiche du format au portrait au format paysage et le message en lettres capitales GO REX GO apparaît (Note du traducteur : vas-y, Rex, fonce !), dessiné par les réponses rayées.
La mère semble gênée, et cette fois, ne trouve rien à répondre.

Nous retrouvons le jeune garçon toujours à passer son test, sauf que cette fois il gribouille le cahier des questions, dessinant une sorte d’explosion. Et de faire le bruitage à la bouche : « Pssh… Bang ! Shrr… Boum ! »
Puis il fait rapidement défiler les coins des pages du cahier tout en imitant le bruit des moteurs de courses qui accélère, et griffonné au bas des pages, deux voitures de courses s’animent pour entrer en collision.
Alors la salle de classe devant lui s’étire à l’infini, formant des faisceaux colorés, tandis que prenant la posture du pilote de course arqué sur son volant dans son habitacle, le jeune garçon rejoint sa course animée sur le papier, dépassant tous les autres chauffeurs furieux, qui agitent leurs poings en criant leurs diatribes indistinctes.

Speed Racer, le film de 2008

Speed Racer, le film de 2008

Speed Racer, le film de 2008

Speed Racer, le film de 2008

***

Ici la page du forum Philippe-Ebly.fr consacrée à ce film.

***

The Green Hornet, le serial de 1940Feu vert télévision

The Green Hornet S01E01: The Tunnel of Terror (1940)
Traduction du titre : le frelon vert, le Tunnel de la Terreur.

> Episode suivant.

Ici la page de ce blog consacré au serial The Green Hornet 1940.

Sorti au cinéma à partir du 9 janvier 1940.
Sorti en coffret 2 blu-rays américain VCI US le 25 avril 2023.

De Ford Beebe et Ray Taylor sur un scénario de Fran Striker, George H. Plympton, Basil Dickey, Morrison Wood, Lyonel Margolies, d’après le feuilleton radiophonique de 1936 de Fran Striker et George W. Trendle ; avec Gordon Jones, Wade Boteler, Keye Luke, Anne Nagel.

Pour adultes et adolescents

(mystère, justicier, super-héros, techno-thriller) Chapitre Un: Le tunnel de la Terreur.

Dans le garage d’une belle maison à colonnades, un mécanicien coréen (Kato) fait exploser une charge sur un établi, devant son employeur à ses côtés (Britt Reid) se tenant à un peu de distance, tous les deux en combinaison de mécano. La charge fait tomber de l’établi un lourd coffre de métal, et les deux hommes l’ayant ramassé et reposé sur l’établi, Reid remarque, impressionné : « Ce composé chimique a une frappe puissante. Est-ce que tu penses que le moteur la supportera ? »

Et Kato de répondre, pointant du menton la voiture trapue, au capot avant tel un museau de bouledogue, garée le long de l’autre mur de leur atelier : « c’est le moteur le plus solide jamais construit. Et le plus rapide ! » Reid répond, visiblement fier de son valet : « Grâce à tes connaissances scientifiques ! »

Kato, faussement modeste assure : « Et je suis aussi satisfait d’être de valeur ! » Reid confirme : « Parfaitement. Ce fut un coup de chance pour moi de t’avoir sauvé de ce natif de Singapour. » Kato rappelle sombrement : « Il a essayé de me tuer parce que j’étais coréen. » Et souriant à nouveau : « Et vous ne regretterez jamais d’avoir sauvé ma vie ! »

Reid pose alors sa main sur l’épaule de son valet : « Tu m’as déjà récompensé d’innombrables fois par tes loyaux services, Kato ! » Kato hoche la tête : « Merci, Monsieur Britt ! » Puis Britt regarde du côté de la voiture et demande : « As-tu essayé le nouveau klaxon ? »

Kato se hâte de le faire et en quelques pas ouvre la portière du véhicule à deux places, s’assied sur le siège passager et tend le bras pour maintenir sous pression le bouton au centre du volant. Un vrombissement naît et va en augmentant. Britt s’émerveille : « On dirait le son du frelon vert géant que nous avons découvert en Afrique ! »

Kato descend de la voiture souriant largement : « Tout à propos de cette voiture est des plus inhabituels. » Reid approuve et s’enthousiaste : « oui, tu as raison : tout a été construit ici en secret : quand je la lancerai sur le monde… » Kato complète sur le même ton : « Tout le monde sera des plus surpris ! » Reid ajoute : « Et ça prouvera à mon vieux sceptique de père que je ne suis pas qu’un playboy. »

Puis Reid consulte sa montre : « Oh-oh, il faut qu’on y aille : Axford doit être en train de chercher partout pour nous trouver ! » Reid retourne au mur de l’établi dont il fait pivoter une étagère à la manière d’une porte, révélant un passage secret dans lequel il s’engouffre, et Kato à sa suite, refermant derrière lui le passage secret.

The Green Hornet S01E01: The Tunnel of Terror (1940)

The Green Hornet S01E01: The Tunnel of Terror (1940)

The Green Hornet S01E01: The Tunnel of Terror (1940)

The Green Hornet S01E01: The Tunnel of Terror (1940)

The Green Hornet S01E01: The Tunnel of Terror (1940)

The Green Hornet S01E01: The Tunnel of Terror (1940)

***

Ici la page du forum Philippe-Ebly.fr consacrée à cet épisode.

***

Boy Kills World, le film de 2024

Boy Kills World (2024)
Traduction : gars tue monde.

Annoncé aux USA et en Angleterre le 26 avril 2024.
Annoncé en Espagne le 5 juillet 2024.

De Moritz Mohr (également scénariste) sur un scénario de Tyler Burton Smith et Arend Remmers, d'après le court-métrage Boy Kills World du 25 mai 2023 de Armend Remmers et Moritz Mohr ; avec Bill Skarsgård, Jessica Rothe, Michelle Dockery, Famke Janssen, Sharlto Copley, Brett Gelman, Isaiah Mustafa, Andrew Koji ; notamment produit par Sam Raimi.

Pour adultes ?

(post-apocalyptique, presse) Orphelin sourd et muet en proie à des hallucinations, Garçon a juré de venger sa famille assassinée par Hilda Van Der Koy, la matriarche dérangée d'une dynastie corrompue. Poussé par sa voix intérieure, qu'il a empruntée au jeu vidéo préféré de son enfance, Boy s'entraîne avec un mystérieux chaman à devenir un instrument de mort. Il est lâché sur le monde à la veille de l'abattage annuel des dissidents.

Boy Kills World, le film de 2024

Boy Kills World, le film de 2024

Boy Kills World, le film de 2024

Boy Kills World, le film de 2024

Boy Kills World, le film de 2024

Boy Kills World, le film de 2024

***

Ici la page du forum Philippe-Ebly.fr consacrée à ce film.

***

The Blob, le film de 1988

The Blob (1988)

Remake du film The Blob 1958.

Sorti aux USA et au Canada le 5 août 1988.
Sorti en France le 1er février 1989.
Sorti en coffret br allemand METEOR DE le 24 juin 2016.
Sorti en blu-ray américain SHOUT FACTORY US le 29 octobre 2019.
Sorti en blu-ray français ESC FR le 21 avril 2021 (interdit moins de 12 ans).
Sorti en coffret américain br+4K SHOUT FACTORY US, le 17 octobre 2023.

De Chuck Russell (également scénariste), sur un scénario de Frank Darabont et Irving H. Millgate, d'après le film de 1958 de Theodore Simonson et Kay Linaker, avec Kevin Dillon, Shawnee Smith, Donovan Leitch, Jeffrey DeMunn, Paul McCrane, Art LaFleur, Robert Axelrod, Joe Seneca, Del Close, Candy Clark.

Pour adultes et adolescents.

Une planète bleue. Ses nuages, sa petite ville typiquement américaine au bas des montagnes avec ses rues tracées à angles droits, au bord d’une rivière. La rue principale menant à l’église blanche, à moins que cela ne soit l’hôtel de ville, rue bordée de bâtiments de pierres et de briques ; son cinéma, le Victor, proposant des séances en après-midi les samedi et dimanche.

Les rues sont désertes, le vent fait voler papiers jetés et feuilles mortes. Peint sur une vitrine, une annonce pour des soldes avant la saison du ski, moins 40%, moins 50%, sous une affichette qui rappelle que « nous voulons que vous skiez » tandis qu’un autre panneaau affiche « Pensez ‘neige’ » et dessous « déclencheurs d’avalanche ».

Le drugstor (superette) Godard dont le néon fait la promotion des médicaments Rexall. La fontaine sur la place devant l’entrée de la clinique, sur le côté d’une autre église, en brique rouge cette fois. La vierge Marie priant et un ange prosterné devant le porche. Le cimetière.

Mais où peut donc être toute la population ? Au match de football américain bien entendu, foule en délire, accortes pom-pom girls court secouant leurs petites jupes. Paul Taylor vient de marquer un essai et s’attire au passage un sourire ultra-brite d’une certaine Pam, blonde, qui selon le camarade de Paul, veut son corps. Les deux joueurs se sont assis sur le banc de touche.

Taylor s’étonne : est-ce que Pam ne sortait pas avec un certain Pulver. Le camarade confirme, mais assure que ça ne la mène nulle part. Et d’insister pour savoir quand Taylor se décidera à inviter Pam à sortir avec lui. Taylor répond : quand le moment sera bon. Et d’ajouter en regardant à nouveau Pam, le timing, c’est tout ce qui compte. Et déjà ils repartent sur le terrain.

Taylor receptionne la balle, mais marqué, celui-ci est plaqué par trois adversaires et renversé à travers la table des rafraîchissement. Comme le public s’est levé et Pam avec les autres pom-pom girls s’approchent, le garçon bredouille, le ballon ovale encore sous le bras : « Pam, est-ce que tu as des plans pour ce soir ? »

Celle-ci soupire de soulagement, et Taylor s’évanouit.

Ailleurs, à l’entrée d’un pont de bois effondré au-dessus d’un petit ravin, un jeune blouson noir fait vrombir le moteur de sa moto, s’éloigne à vive allure pour repartir en direction du précipice. Mais son moteur a des ratés et au dernier moment il couche sa moto : celle-ci s’écrase en bas tandis qu’il glisse du pont brisé pour atterrir juste à côté, sous les applaudissements ironiques d’un clochard qui aura tout vu.

Au diner local, Herb le shériff invite la patronne à une soirée country mais la conversation est interrompue par des klaxons : c’est le public du match et l’équipe qui rentrent du stade pour se rassasier. Egalement de retour, le jeune blouson noir, jean déchiré aux genoux, immédiatement repéré par le sheriff. Celui-ci suit le jeune homme (Flagg) occupé à griller une nouvelle cigarette dans son coin pour le féliciter : le garçon a fêté son anniversaire, il n’ira plus en maison de redressement la prochaine fois. Qu’il fasse encore l’idiot maintenant et il sera bon pour la vraie prison. Et de lui dire à bientôt.

Flagg ne semble pas troublé pour autant, et écrasant sa cigarette il entre dans le garage Moss dont il interpelle le patron. Celui-ci lui fait remarqué qu’il a l’air amoché, et Flagg lui repond que c’est sa mode à lui. Puis Flagg prétend que sa moto est tombée en panne du côté du bois de Elkin, alors il pensait, peut-être qu’il pourrait emprunter à Moss sa clé à cliquet.

The Blob, le film de 1988

The Blob, le film de 1988

The Blob, le film de 1988

The Blob, le film de 1988

The Blob, le film de 1988

The Blob, le film de 1988

***

Ici la page du forum Philippe-Ebly.fr consacrée à ce film.

***