Ghost In the Shell Stand Alone Complex la série animée de 2002 Feu vert télévision

Ghost In The Shell: Stand Alone Complex S01E06: Mohōsha wa Odoru MEME (2002)
Titre français : La sarabande des imitateurs ; 模倣者は踊る MEME ; C: The Copycat will Dance (Complexe : le copieur dansera).

Épisode précédent <> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur Ghost In The Shell Stand Alone Complex (2002)

Diffusé au Japon le 1er décembre 2002 sur ANIMAX JP.
Sorti en DVD français le 5 septembre 2006 (?) chez BEEZ.
Sorti en Blu-ray américain en deux coffrets le 21 juin 2011 : The Laughing Man et Individual Eleven (sépare la saison en épisodes stand alone et l'arc de l'homme qui rit).

De Kenji Kamiyama. Avec Atsuko Tanaka, Akio Ōtsuka, Kōichi Yamadera. D'après la bande dessinée de Masamune Shirow et l'adaptation anime de Mamoru Oshii.

Pour adultes et adolescents.

À la poursuite d’un certain Nanao, ancien activiste de gauche que la police désigne comme étant le Rieur et l’auteur des menaces de mort contre le préfet de police, Batou et Togusa découvrent qu’ils ont été bernés. C’est alors que le major Kusanagi, qui a décidé de se poster en protection du préfet à une réception mondaine, alerte ses camarades : les parasites qu’elle percevait durant toutes ses recherches étaient la trace d’un intercepteur (virus mouchard) – toute la section 9 est sous surveillance – Nanao ou le Rieur voit en ce moment même tout ce qu’ils voient par leurs yeux !

Dans sa véritable planque, Nanao jubile : il croit être entré dans l’histoire sous l’identité du Rieur et se demande comment il va bien pouvoir passer le temps en attendant d’être arrêté pour de vrai. C’est alors qu’il dresse l’oreille : quelqu’un vient de déverrouiller la porte de sa chambre... Pendant ce temps, à la réception, tous les gardes sont avertis d’une possible intrusion dans les cerveaux cybernétisés – c’est-à-dire ceux de toute personne présente n’étant pas un clochard incapable de se payer une interface avec les machines. La sécurité demande alors aux gardes de vérifier leur activité cérébrale et de s’inquiéter du comportement des gens à la réception.

Depuis la même réception, Kusanagi de son côté fait son rapport : ils ont un virus modulaire sur les bras mais elle ne peut l’identifier tant qu’il n’aura pas été activé. Étant donné les parasites qui accompagnait chaque appel de routine aux gardes, le virus devait viser un garde – mais il n’y a aucun moyen de le télécommander, donc le virus s’activera tout seul. Et de se demander quel genre de farce va se jouer dans quelques instants.

Ghost In The Shell SAC S01E06: La sarabande des imitateurs (2002)

Ghost In The Shell SAC S01E06: La sarabande des imitateurs (2002)

Ghost In The Shell SAC S01E06: La sarabande des imitateurs (2002)

Ghost In The Shell SAC S01E06: La sarabande des imitateurs (2002)

***

Donnez votre avis sur cet épisode en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

Ghost In the Shell Stand Alone Complex la série animée de 2002 Feu vert télévision

Ghost In The Shell: Stand Alone Complex S01E05: Manekidori wa Utau DECOY (2002)
Titre français : Le chant du rossignol mécanique ; マネキドリは謡う DECOY ; C: The Inviting Bird will Chant (Complexe : l'oiseau invité chantera).

Épisode précédent <> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur Ghost In The Shell Stand Alone Complex (2002)

Diffusé au Japon le 1er décembre 2002 sur ANIMAX JP.
Sorti en DVD français le 5 septembre 2006 (?) chez BEEZ.
Sorti en Blu-ray américain en deux coffrets le 21 juin 2011 : The Laughing Man et Individual Eleven (sépare la saison en épisodes stand alone et l'arc de l'homme qui rit).

De Kenji Kamiyama. Avec Atsuko Tanaka, Akio Ōtsuka, Kōichi Yamadera. D'après la bande dessinée de Masamune Shirow et l'adaptation anime de Mamoru Oshii.

Pour adultes et adolescents.

Japon. Le ministère de l’intérieur. Aramaki, le chef de la section 9 a été convoqué par le ministre, qui lui rappelle la gravité de la situation : la population est de plus en plus hostile envers la police suite à l’affaire des mouchards illégaux – et voilà qu’on profère en direct des menaces de mort envers le chef de la police ? Il en va désormais du prestige et de la crédibilité de l’ensemble des forces de l’ordre. Aramaki confirme. Le ministre lui demande alors de travailler de concert avec les forces de police déjà attelées à l’enquête – et de demander à Aramaki de faire preuve de retenue compte tenu de la situation déjà tendue. Et il insiste : de la retenue. Et Aramaki de répondre qu’il a bien compris la consigne.

Dehors, Batou et le Major Motoko Kusanagi attendent dans une voiture garée devant le ministère. Batou s’impatiente : cela fait trop longtemps à son goût que leur patron discute avec le ministre. Mais comme Kusanagi approuve, Arakami sort du bâtiment. Batou se met alors à rire de la tête que fait son patron : le ministre a dû lui passer un savon.

Arakami s’installe à l’arrière et Kusunagi demande si cela avait été désagréable. Arakami répond que pas vraiment – le ministre n’est qu’un représentant après tout. Le vrai problème serait plutôt la direction générale de la police qui réagit aussi lourdement qu’un éléphant suite aux menaces de mort proférées contre le préfet. Kusanagi demande alors ce qu’ils vont faire, eux, à la section 9 : regarder la télévision et compter les points ? Arakami répond que non : ils vont bosser comme des chiens et devront mériter leur salaire… Déclaration que Batou ponctue de deux aboiements.

S’en suit une réunion générale dans le bureau d’Aramaki. Il est 1 heure 23 de l’après-midi et nous sommes le 6 juin 2030. Aramaki commence : la veille au soir, un terroriste se faisant passer pour le Rieur s’est exprimé à la conférence de presse de la police alors que l’on n’avait plus aucune nouvelle de lui après six ans de silence. Pour Aramaki, cela ne peut-être qu’une mise en scène de la police elle-même. Batou proteste immédiatement : même si l’évènement a fait diversion de l’affaire des intercepteurs (mouchards), Aramaki va trop loin. Kusanagi renchérit : ce n’est pas le genre de leur patron de lancer des accusations en l’air – alors a-t-il au moins des preuves de ce qu’il avance ?

Ghost In The Shell SAC S01E05: Le chant du rossignol (2002)

Ghost In The Shell SAC S01E05: Le chant du rossignol (2002)

Ghost In The Shell SAC S01E05: Le chant du rossignol (2002)

Ghost In The Shell SAC S01E05: Le chant du rossignol (2002)

***

Donnez votre avis sur cet épisode en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

The Flash, la saison 3 de 2016 de la série télévisée de 2014 Feu orange télévision

The Flash S03E22: Infantino Street (2017)

Épisode précédent <> Épisode suivant.

Ici l'article de ce blog sur la série The Flash (2014).

A ne pas confondre avec la série des années 1990.

Annoncé aux USA pour le 16 mai 2017 sur CW US.

De Greg Berlanti (également scénariste), d'après la bande dessinée de Gardner Fox et Harry Lampert ; avec Grant Gustin, Candice Patton, Danielle Panabaker, Carlos Valdes, Tom Cavanagh, Jesse L. Martin.

Pour adultes et adolescents

Vingt-quatre heures avant la mort d’Iris West. Tracy travaille à Starlabs sur l’invention qui permettrait de piéger Savitar. De son côté, Sisco surveille la ville et reçoit un message de son amie Felicity Smoak – mais elle n’a trouvé aucune solution qui fonctionne. Chez lui, Joe s’abîme dans la contemplation d’un portrait de lui et de sa fille Iris, et comme son fils Wally le rejoint, Joe l’étreint. L’aube arrive et ni Iris ni Barry ne dorment. Barry veut qu’Iris reste constamment avec lui, toute l’équipe travaille 24 heures sur 24 pour la sauver. Iris lui affirme qu’elle va bien. Barry abandonne alors Iris en un éclair alors Iris attrape son téléphone et enregistre un message vidéo : elle doit lui dire quelque chose…

Plus tard, ils se sont habillé et Barry reçoit un appel de Sisco, de très bonnes nouvelles. Lui et Cisco ont rendez-vous avec Lyla Michaels au bas du Groupe de Recherche Avancé, étant donné qu’il y a des micros partout. Lyla leur demande de lui rappeler ce dont ils ont besoin, et ils expliquent qu’ils travaillent sur un bazooka, et qu’ils ont trouvé exactement la source d’énergie dont ils ont besoin – et elle se trouve dans le bâtiment. Lyla confirme : c’est un élément de la technologie des Dominateurs, mais elle ne peut le leur remettre, et ce n’est pas à cause du fait qu’elle a une fille au lieu d’un petit garçon à cause de Barry : elle ne lui fait pas assez confiance après Flash Point, sa tentative de changer le cours du temps.

De retour à Starlab, Cisco corrige Flash quand il estime qu’il n’aura qu’à s’en emparer : ses pouvoirs ne fonctionneront pas à l’intérieur de la grille neutralisant les pouvoirs mutants. Puis ils en arrivent au fait que leur cible est dans le bâtiment le plus fortifié du moment. Iris faisant remarquer qu’ils n’étaient pas des experts en cambriolage, Flash réalise qu’il en connait un – et de remonter le temps pour recruter Snart, le Capitaine Cold lui-même en Sibérie en 1892. Snart accepte à la condition que cela se fasse selon ses règles à lui.

***

Donnez votre avis sur cet épisode en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***

Albion, l'étalon enchanté - le film de 2016 Feu rouge cinéma

Albion, The Enchanted Stallion (2016)
Autre titre : Albion: Rise of the Danann.

Sorti en DVD anglais le 3 avril 2017.
Sorti en blu-ray américain le 11 avril 2017.

De Castille Landon (également scénariste) ; sur un scénario de Ryan O'Nan et Sarah Scougal ; avec Avery Arendes, Castille Landon (également réalisatrice et scénariste), Jennifer Morrison, Debra Messing, Daniel Sharman, Stephen Dorff, John Cleese, Liam McIntyre, Johnny Sequoyah, Debra Messing, Richard Kind, Erik Lunseth, Rob Callender.

Tout public.

Un cheval noir galope dans la neige à travers une forêt… Le bip-bip d’un réveil interrompt le rêve d’une toute jeune fille, Evie, 12 ans, et l’animateur d’une chaîne radio de l’état du Vermont lui souhaite un bon matin, annonçant que c’est le jour d’avant Noël et qu’ils diffuseront toute la journée les succès de Noël.

Plus tard, comme Evie fait un peu de vaisselle, elle entend résonner au loin un hennissement. Evie va ensuite porter ses médicaments à son père en fauteuil roulant. Celui semble très las et elle lui fait remarquer que le docteur a dit que s’il se levait plus souvent, il s’affaiblirait moins et ne tomberait plus autant malade. Son père lui répond doucement qu’il le sait bien. Puis après un silence, Evie sourit et lui dit de ne pas s’en faire : ils peuvent toujours essayer à nouveau le lendemain. Son père approuve.

Puis Evie lui parle du rêve qu’elle a fait la nuit précédente – un étalon si beau qu’elle ne pouvait y croire. Son père lui répond que cela ressemble plutôt à un kelpie. Elle lui demande ce qu’est un kelpie, mais comme il commence dire qu’elle ne veut pas le savoir, Evie le rappelle à l’ordre : oui, elle veut le savoir, elle vient de lui poser la question. Son père remarque alors qu’il l’aura prévenue.

Son père reprend : les kelpies étaient des créatures ténébreuses changeant de forme, qui prenaient secrètement l’apparence de chevaux. On savait alors que les Kelpies pouvaient prendre l’apparence d’un être humain comme celle d’un cheval – mais surtout, les Kelpies pouvaient voir ce qu’il y avait au fond de votre cœur : si vous étiez méchants – en particulier un méchant enfant, elles vous incitaient à monter sur leur dos pour aller plonger dans un lac – et on ne revoyait jamais leur cavalier. Incrédule, la jeune fille demande si le cavalier était noyé ou mangé, mais son père le répète : personne ne le sait.

Plus tard, dans un box, Evie brosse un cheval brun en chantonnant une berceuse : « Chut, n’aie pas peur, en cette heure de ténèbres, les ombres auront beau avancer, le tonnerre tonner, la paix vaincra… » Puis comme le cheval – Serpent – soupire, Evie sourit et demande à l’animal s’il a aimé la chanson. Comme Evie sort du box, elle découvre le haras décoré et rempli de monde. Elle insiste alors auprès de Serpent : il doit faire une bonne impression. Alors une jeune fille très riche et agressive monte sur Serpent, qui est un nouveau cheval, mais celui-ci est nerveux. La jeune fille refuse de calmer l’animal en posant sa main sur le col, et crie alors qu’elle n’en veut pas, et redescend du cheval et le propriétaire du haras, MacCarron, a beau expliquer que le cheval se serait calmé s’il avait pu faire quelques pas dehors, rien n’y fait.

Serpent est retourné dans son box, Evie le console : le cheval est unique, comme elle, et son père dit qu’être unique ne veut pas forcément dire être meilleur que tous les autres, et être unique c’est d’habitude quelque chose qui reste à l’intérieur et que personne ne peut voir. C’est alors que la jeune fille très riche qui se tenait derrière Evie l’interpelle : Evie croit qu’elle est unique ? Evie répond que non. La jeune fille très riche déclare alors que c’est une bonne chose, parce qu’elle a entendu dire que le père de Evie était estropié – que pourrait-il savoir à propos des gens uniques – elle n’est qu’une fille d’étable, alors qu’elle dégage et laisse son cheval tranquille.

Sur ce, arrive le propriétaire du haras, MacCarron, qui commence à dire qu’Evie va devoir revenir le lendemain pour nettoyer et nourrir les chevaux. Evie objecte que c’est Noël et que l’infirmier de son père ne sera pas là – son père aura besoin d’elle ce jour-là. MacCarron répond que Evie lui fait prendre de gros risques : elle est mineure, elle ne peut pas faire toutes les heures dont il a besoin – cependant il l’aime bien et il sait qu’elle a besoin d’argent, mais si elle ne peut pas venir le lendemain, il prendra quelqu’un d’autre à temps complet.

Alors Evie répond qu’elle a compris et qu’elle sera là le lendemain. Comme elle rentre chez elle à pied dans la neige, elle se demande pourquoi certains gens peuvent être et faire ce qu’ils veulent, et le reste du monde doit les regarder faire… Son père lui répond qu’elle peut très bien partir à la recherche d’une vie meilleure, mais que le problème n’est pas la richesse matérielle, mais intérieure. Il faut vraiment être unique pour trouver le juste équilibre. Evie demande alors si c’est une manière particulièrement floue de lui dire qu’il vaut mieux qu’elle n’ait pas un cheval à elle – parce qu’elle a un peu de mal à suivre sa logique. Son père reprend : ce qu’il veut dire, c’est que ce que Evie prend pour un avantage ne l’est pas toujours ; les gens les plus prospères qu’il a jamais connu n’avaient pas la moitié de la bonté d’Evie – et Evie est unique, son père serait perdu sans elle.

Son père couché, elle va faire la vaisselle et entend à nouveau un hennissement lointain. Puis, repensant à sa journée, elle prend son bain, plonge la tête sous l’eau et s’imagine acclamée tandis qu’elle monte Serpent et le fait marcher au pas devant la foule qui l’acclame, inclue la jeune fille très riches et ses parents imbuvable. La rêverie d’Evie est brutalement interrompue par une vision : elle est sous les eaux d’un lac en train de chercher à remonter à la surface. Evie ressort précipitamment la tête de l’eau, appelle son père… Mais il dort.

Le lendemain, jour de Noël – le réveil d’Evie bip à nouveau : il est cinq heures du matin. Evie prépare le petit déjeuner, des cookies, laisse un message au tableau, et ouvrant son cadeau, découvre dans une petite boite en forme de cheval qui contient un médaillon ayant appartenu à la mère d’Evie. Evie va remercier son père, qui fait semblant de dormir encore, mais sourit. Puis Evie repart dans la neige jusqu’au haras, puis elle salue les chevaux, leur promettant un menu de Noël. Elle trouve alors un sac de nourriture éventré et une brouette renversé. Elle demande aux chevaux lequel a fait le coup. Puis elle entend à nouveau un hennissement au loin.

Ayant chargé la brouette de crottes de cheval, elle sort du haras. C’est alors qu’Evie aperçoit le magnifique étalon de ses rêves, scellé, qui hennit à l’autre bout du parc enneigé. Très étonnée, elle s’élance pour aller le retrouver, coupant à travers la neige et chutant. Comme elle retrouve la route, l’étalon noir vient à sa rencontre et s’arrête devant elle. Elle le complimente sur sa beauté, lui demande où est son cavalier, et le cheval secoue énergiquement la tête. Evie traduit : pas de cavalier. Evie appelle néanmoins : si quelqu’un est dans les environs, elle a son cheval – plus il ressemble à un cheval qu’elle connait ! Evie prend la bride de l’étalon et tire mais le cheval refuse d’avancer. Evie répond qu’elle ne montera pas sur un cheval bizarre. Evie insiste, le cheval refuse toujours, et Evie s’indigne : d’accord, pas d’étable bien au chaud pour lui. Alors le cheval fait une révérence, puis s’incline, plie ses pattes de devant et Evie lui demande ce qu’il fait. Le cheval s’assied tout à fait dans la neige et Evie cède, prévenant l’étalon que s’il la jette par terre, elle sera très en colère.

Alors le cheval fait demi-tour et part au galop, ignorant les ordres d’Evie – et comme il saute par-dessus un tronc d’arbre, elle finit par s’étaler à plan ventre… dans une forêt verdoyante, sans aucune neige à part celle qu’Evie avait sur ses vêtements. Les oiseaux chantent et crie tout autour d’elle – Evie soupire, puis demande : où sont-ils ? elle va avoir de gros ennuis ? est-ce que le réchauffement climatique vient de s’accomplir ? Est-ce qu’ils ont voyagé dans le temps ? Et quand les arbres révèlent une vallée spectaculaire, Evie constate qu’il est impossible qu’ils soient encore dans le Vermont.

 

Albion, l'étalon enchanté - le film de 2016

Albion, l'étalon enchanté - le film de 2016

Albion, l'étalon enchanté - le film de 2016

Albion, l'étalon enchanté - le film de 2016

***

Donnez votre avis sur ce film en nous rejoignant sur le forum Philippe-Ebly.fr

***